Le Top 3 des Soft Skills des professionnels RH

Le Top 3 des Soft Skills des professionnels RH
Audrey Gervoise

DRH en temps partagé, j'accompagne les entreprises dans la gestion et l'optimisation de leurs Ressources Humaines

Quelles sont les compétences humaines indispensables aux professionnelles des RH ?
Découvrez notre Top des Soft Skills incontournables des professionnels RH !

Tout au long de la semaine nous vous avons parlé de l’importance des Soft Skills en entreprise, que cela soit lors du recrutement de vos futurs collaborateurs, dans le cadre de leur montée en compétences ou encore en matière de management des équipes.

Mais qu’en est-il des softs Skills des professionnels RH ? Sont-elles identiques à tous les professionnels du secteur RH ?

Le Top 3 des Soft Skills des DRH/RRH

Bien que le métier de RRH ou de DRH requière une parfaite connaissance et maîtrise de nombreuses compétences professionnelles, comme le droit du travail ou encore le domaine de la paie, les compétences humaines sont, elles aussi, essentielles pour une bonne tenue de poste.

En effet, dans le monde du travail actuel, être un bon « technicien » ne suffit plus à faire de lui un bon RH, tant le métier à évoluer au fil des décennies.

Voici, selon nous, le Top 3 des Soft Skills RH qu’un bon DRH se doit d’avoir !

L’aisance relationnelle

Désormais, l’humain est au cœur du métier de DRH/RRH. En effet, ce dernier ne se contente plus de gérer des dossiers du personnel. Le RH est devenu le pilote de la relation collaborateurs.

Ainsi, au-delà du simple sens de l’écoute et du dialogue, le DRH (RRH) doit à la fois inspirer confiance à ses collaborateurs tout en sachant conserver une certaine prestance auprès de ceux-ci. Il doit ainsi savoir se montrer empathique, mais aussi savoir faire preuve d’une certaine fermeté lorsque la situation l’exige. Et plus particulièrement encore lors des conduites de négociations.

Sa capacité à communiquer est donc une composante essentielle de son activité quotidienne.

Adaptabilité

Les mutations et innovations technologiques ainsi que la mondialisation ont fait de notre environnement, un environnement hyperconnecté et extrêmement mouvant.

Que cela soit dans le monde du travail ou dans la vie quotidienne, les choses vont vite et nous n’avons d’autre choix que de suivre le mouvement.

Les RH ne sont pas épargnés par ce fait (hybridation du travail, importance de la QVCT, …) et ils doivent être prêts à faire face aux changements. Résilience, réactivité et agilité sont donc les maîtres mots de cette nécessaire adaptabilité.

Sens de l’organisation

Le sens de l’organisation est une compétence indispensable aux DRH, RRH et Assistant RH, car au sein de la fonction se mêlent deux volets quelque peu antagonistes.

D’un côté, la fonction demande une grande rigueur afin de respecter l’aspect légal du métier, mais elle impose également une grande part d’imprévisibilité de part la gestion de l’humain.

Ainsi, le RH devra constamment réaliser des arbitrages entre ses missions, à savoir : veiller au respect de la législation et traiter l’urgence suite à une absence, un départ, un accident ou autre évènement.

Être bien organisé lui permettra de mieux définir ses priorités.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Le Top 3 des Soft Skills des Recruteurs

Depuis près de deux ans maintenant, les recruteurs éprouvent toutes les peines du monde à recruter. Pénurie et volatilité des talents, ghosting et no show des candidats font désormais partie de leur quotidien.

Face à ces difficultés, nombreux sont les recruteurs à remettre en question leur orientation professionnelle. Alors quelles sont les Soft Skills RH qui feront de vous un bon recruteur ?

La persévérance

Incontestablement il s’agit là d’une compétence indispensable à tout recruteur. Annulation ou report de rendez-vous, candidat qui n’est plus intéressé, recrutement mis en stand-by, … tous ces imprévus font partie du métier de recruteur.

Ainsi, un bon recruteur ne doit pas se laisser démoraliser par ces évènements et doit être prêt à reprendre le process à zéro, et ce sans jamais perdre le sourire.

Adaptabilité

L’un des aspects les plus agréables de ce métier, c’est que l’on ne sait jamais de quoi la journée sera faite ; et encore plus lorsque vous faîtes passer des entretiens aux candidats.

Le recruteur doit être en mesure de s’adapter à son interlocuteur et même parfois d’improviser face à l’inattendu.

Sa réactivité et à sa capacité à rebondir lui permettront de faire face à toutes les situations ou presque.

Sens de l’écoute

Le recruteur ne se contente pas de rédiger des fiches de postes et des annonces, il doit également être en mesure de déceler ce que le candidat ne dit pas.

Ainsi, un bon sens de l’écoute est une compétence incontournable dans le métier de recruteur, mais pas toujours suffisante. Le sens de l’observation est également un excellent atout du recruteur.

Le Top 3 des Soft Skills RH des Formateurs

La formation est l’une des obligations des entreprises. En effet, les employeurs doivent veiller à l’employabilité de leurs collaborateurs, mais ce n’est pas le seul enjeu de la formation.

Amélioration de la performance collective, contribution au bien-être des collaborateurs et facteur de fidélisation, la formation présente de nombreux avantages, mais encore faut-il que les formateurs soient bons !

Alors quelles sont les 3 Soft Skills RH indispensables à tout formateur qui se respecte ?

La confiance en soi

Le métier de formateur est un métier de représentation, il doit être en mesure de faire preuve d’assurance dans son discours et dans sa présentation. En effet, auriez-vous confiance dans le contenu d’une formation si cette dernière était animée par un formateur peu sûr de lieu ? N’auriez-vous pas tendance à remettre en question son enseignement ?

Ainsi, lors de ses prises de paroles et/ou présentation, le formateur doit avoir une confiance en lui suffisante pour faire preuve d’assurance, mais attention à ne pas faire preuve de suffisance.

Advertisements

La clé est dans le dosage de son assurance !

soft skills 2023 RH

Enthousiasme

Un formateur doit être en mesure de transmettre des savoirs, mais pour ce faire le contenu ne suffit pas puisque la forme sera tout aussi importante.

Au-delà d’un aspect ludique, c’est l’enthousiasme du formateur à dispenser son savoir qui incitera et encouragera les stagiaires dans leur apprentissage.

Bonne humeur, positivité et sourire, voici ce qui fera de vous le maître des formateurs !

Écoute & patience

Stagiaires récalcitrants et/ou peu motivés, difficultés d’apprentissage, répétition … le métier de formateur n’a pas que des aspects positifs.

Dans ces cas de figure, le formateur doit alors déployer des trésors de patience et de compréhension pour mener à bien son programme. En effet, un stagiaire perturbateur ne pourrait-il masquer un autre mal ?

Le formateur doit ainsi posséder une capacité d’écoute et une empathie suffisante afin de déceler les non-dits.

Le Top 3 des Soft Skills RH des Gestionnaires de paie

Lorsque l’on évoque le métier de gestionnaire de paie, on pense avant tout aux nombreuses compétences techniques dont ce professionnel doit faire preuve et on se dit, à tort, que les compétences humaines sont secondaires, voire anecdotiques.

Mais voilà, le métier de la paie touche une composante très importante et délicate de la relation de travail, celle de la rémunération.

Alors quelles sont les soft skills RH qui aideront le gestionnaire de paie dans son quotidien professionnel ?

Discrétion

Le gestionnaire de paie a connaissance d’informations stratégiques et sensibles en lien avec la rémunération des collaborateurs.

Laisser échapper une information sur la rémunération d’un collaborateur peut engendrer des situations conflictuelles au sein des équipes.

De plus, le gestionnaire de paie a également accès aux informations personnelles des collaborateurs. Il devra non seulement faire preuve de discrétion en évitant d’aborder ses sujets avec des personnes extérieures au service paie, mais il devra également s’assurer de la confidentialité de ses échanges avec ses collègues.

Rigueur

La paie est un domaine de précision qui ne laisse place à aucune interprétation. Très codifiée, la paie ne s’improvise pas et le gestionnaire de paie devra faire preuve d’une grande rigueur lors de l’établissement des bulletins de paie et calcul de charges, mais pas seulement.

Il devra également se tenir à jour de toutes les évolutions en la matière.

Disponibilité

Bien que le gouvernement ait multiplié les actions de simplification du bulletin de paie, ce dernier reste assez complexe à appréhender pour la majorité des salariés.

Ainsi, les questions sont nombreuses et ne doivent pas rester sans réponse afin d’éviter toute incompréhension et démotivation des collaborateurs.

Le gestionnaire de paie devra alors faire preuve de disponibilité, mais aussi de patience et de pédagogie.

Le Top 3 des Soft Skills RH des Responsables des relations sociales

De plus en plus plébiscité par les entreprises, le poste de responsable des relations sociales n’est plus réservé aux grands groupes ou administrations.

Rendues plus accessibles à la suite des ordonnances portant sur le renforcement du dialogue social en entreprise, les relations sociales sont désormais une fonction à part entière des ressources humaines.

Particulièrement délicat et exposé, ce poste est aussi exigeant en matière de Hard Skills que de Soft Skills.

Communication

Négociations d’accords, présentation de projet, conduite des réunions du CSE, gestion de conflits …. Le responsable des relations sociales doit être en mesure de communiquer avec l’ensemble des acteurs de l’entreprise sur des sujets sensibles et parfois même polémiques.

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine

Sens de l’écoute, du dialogue, de la négociation, capacité de persuasion … voici ses armes pour une communication efficace et en douceur.

Autonomie

Si la direction définit le cadre de son intervention et de ses missions, le responsable des relations sociales, de part ses connaissances professionnelles et du terrain, doit être en mesure d’évoluer en toute autonomie.

Il ne doit pas avoir peur de prendre ses responsabilités et ne doit pas douter de lui. Mais attention à ne pas confondre vitesse et précipitation. Ainsi, en cas de doute, le responsable des relations sociales devra savoir faire preuve de recul et s’appuyer sur son équipe pour l’aider dans sa prise de décision.

Gestion du stress

Sa position dans l’entreprise n’est pas toujours simple et il sera régulièrement confronté à des situations tendues et conflictuelles.

Revendications syndicales, négociations houleuses, grèves … le responsable des relations sociales doit en permanence rester maître de lui-même et conserver son calme.

Une bonne résistance au stress est donc une compétence indispensable à ce poste !

A lire également :

Partager l'article

Audrey Gervoise

Généraliste confirmée dans le domaine des Ressources Humaines et dans la gestion des entreprises, je mets l'ensemble de mes compétences, de mon expérience et de mes savoir-faire au service des entreprises pour les aider et les éclairer dans la gestion RH et administrative du quotidien.