Soft skills : pourquoi toutes les entreprises les veulent mais ne savent pas comment les trouver

Soft skills : pourquoi toutes les entreprises les veulent mais ne savent pas comment les trouver
Adeline Lajoinie

Les soft skills, c’est un peu le Graal des recruteurs. Trouver le candidat idéal avec les bonnes soft skills relève d’un exercice complexe mais permet d’apporter beaucoup à l’entreprise. Pourquoi les soft skills sont-elles si indispensables aux entreprises ? Et quels sont les outils pour mieux les dénicher ?

Les soft skills : ces compétences non techniques qui peuvent tout changer à une embauche

Déjà en 2019, Linkedin avait souligné l’importance des Soft Skills dans son Global Talent Trends Report.

Le rapport explorait alors les quatre grandes tendances qui alimentent la transformation des modes de travail et leur impact sur le lieu de travail. Et les soft skills étaient déjà largement en tête. 

Si les compétences spécialisées (les hards skills) consistent à effectuer des tâches techniques spécifiques, comme la comptabilité fiscale ou la conception graphique, les compétences non techniques (les soft skills) concernent davantage la façon dont les collaborateurs les effectuent, comme leur capacité à résoudre des problèmes de manière créative ou à travailler en équipe. 

Tandis que l’automatisation et l’IA continuent de remodeler des industries, des entreprises et des emplois entiers, de solides compétences non techniques – la seule chose que les machines ne peuvent pas remplacer – deviennent toujours plus vitales pour les entreprises.

Les compétences non techniques peuvent faire ou défaire une embauche, et elles peuvent également faire ou défaire une entreprise : 92% des professionnels du recrutement disent qu’ils comptent autant ou plus que les compétences spécialisées lorsqu’ils embauchent, et 80% disent qu’ils sont de plus en plus importants pour le succès de l’entreprise.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

La suite après la publicité

Comment mieux reconnaître les soft skills en entreprises

Alors que tout le monde s’accorde à dire que les compétences non techniques sont extrêmement précieuses, la plupart des entreprises ont encore du mal à les évaluer avec précision, et seulement 41% ont même mis en place un processus formel pour les mesurer.

Cette déconnexion croissante entre la demande de compétences non techniques et l’incapacité à les identifier atteint un point de basculement. Certaines entreprises commencent à prendre au sérieux leur évaluation en normalisant leurs évaluations, en essayant des approches peu orthodoxes et en se tournant vers des solutions technologiques basées sur l’IA. 

Quelques outils pour mieux évaluer les soft skills en entreprises et en recrutement

Évaluer avec précision les compétences non techniques permet d’assurer la pérennité de sa main-d’œuvre à l’ère de l’automatisation. Mais comment faire ? Il est possible d’évaluer les soft skills des candidats lors des entretiens via des techniques très simples comme l’écoute active ou l’analyse du langage corporel du candidat. 

3 leviers pour une paie juste

La complexité de la paie en France n’est pas un mythe. Le taux d’erreur reste encore élevé malgré des processus de plus en plus digitalisés. Recherche de rentabilité, numérisation et productivité font partie de la nécessaire transformation des processus de paie. Pour l’appréhender, le kit "3 leviers pour orchestrer une paie sans fausse note, juste et dans les temps" vous propose une méthodologie claire. Elle s’articule en 7 fiches pratiques axées sur l’automatisation des processus, le paramétrage SIRH et l’intervention d’experts. Ce kit vous est proposé par notre partenaire Lucca.

Je télécharge le kit pratique

Mais il existe aussi des outils plus technologiques comme les plateformes de test d’évaluation des soft skills. Flatchr a récemment établi un Top 10 de ces meilleures plateformes et a proposé quelques questions à poser en entretien, comme : 

  • Racontez-moi une histoire où vous avez résolu un problème au travail.
  • Parlez-moi d’un trait de caractère que vous avez du mal à exprimer au premier abord, mais qui représente une de vos forces ?
  • Parlez-moi d’un moment où vous n’étiez pas d’accord avec les décisions de votre manager ? Comment avez-vous réagi ?
  • Dites-moi à quel moment vous avez fait une erreur ou avez été invité à revenir en arrière et à apporter des corrections ?

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.