Comment mieux intégrer les soft skills dans la vie de l’entreprise en 2023

Comment mieux intégrer les soft skills dans la vie de l’entreprise en 2023
Adeline Lajoinie

Parce que les soft skills sont bien plus qu’un simple concept marketing, il semble évident de les intégrer dans la vie de l’entreprise. Et notamment dans les processus de recrutement, pour plus d’égalité des chances et d’inclusion. Mais concrètement, comment faire ? Article 1 et la Fondation Mozaïk apportent quelques réponses…

75% des recruteurs sont déjà convaincus des bienfaits des soft skills en 2023

Article 1 et la Fondation Mozaik se sont lancés dans un grand projet pour 2023 : favoriser l’employabilité et l’inclusion de 100 000 jeunes dans le monde professionnel. 

Pour appuyer leur mission, les deux associations qui luttent contre l’inégalité des chances en France ont mené, avec ViaVoice, un sondage inédit sur les soft skills : « le rapport aux soft skills connaissance, valorisation, évaluation regard croisé entre les actifs et les recruteurs ».

Pourquoi les soft skills sont si importantes dans le recrutement ? Parce que ces compétences douces s’ajoutent parfaitement à un profil candidat, afin de mieux le comprendre. 

Cahier de vacances RH Eurécia

🎖️ Plongez dans notre cahier de vacances où vos compétences RH s’allient à l’esprit sportif ! Avec cette édition spéciale Jeux Sportifs RH 2024, profitez du calme de l'été pour réviser les sujets qui vous rythment au quotidien... tout en vous amusant (et parfois même en transpirant) ! Ce cahier de vacances vous est proposé par notre partenaire Eurécia.

Je télécharge

Une faible valorisation des soft skills, encore à améliorer

Le sondage de Viavoice met en exergue une forte méconnaissance des soft skills en entreprise. D’après les résultats de l’étude d’Article 1 et de la Fondation Mozaik, il est clair que la connaissance des soft skills est encore faible. 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Seuls 88% des recruteurs et 76% des actifs déclarent en avoir déjà entendu parler. Cependant, les jeunes semblent être plus informés sur le sujet puisque 35% des actifs âgés de 18 à 29 ans savent ce qu’est un soft skill et que 58% en ont entendu parler au cours de leur formation.

Et au sein des recruteurs qui connaissent les soft skills, plus de la moitié (54%), ainsi que 44% des actifs pensent que les soft skills sont importantes quel que soit le recrutement mais non prioritaires.

Bien que tout le monde soit d’accord sur l’importance de l’intégration des soft skills aux politiques de gestion des ressources humaines, les recruteurs et les employés s’accordent sur le fait que la théorie et la pratique doivent être alignées. 

Cependant, il existe un écart entre ce que les entreprises déclarent être important et ce qui est réellement pris en compte. Selon le sondage, les soft skills ne sont pas considérées comme une priorité, passant derrière la formation et l’expérience professionnelle, ce qui varie en fonction des carrières. Alors que, pour les candidats, ces atouts de personnalité restent déterminants tout au long du parcours professionnel par rapport à d’autres comme « la formation » (pour 22%, plutôt en début de carrière). 

La suite après la publicité

A lire également :

soft skills 2023 : 8 bonnes pratiques pour aider les recruteurs à les intégrer

Avec le soutien de la fondation Accenture, Article 1 via son programme Jobready.fr et la Fondation Mozaïk ont décidé d’accompagner les jeunes des milieux populaires dans leur insertion professionnelle, en leur permettant de révéler tous leurs talents et ont mis en ligne fin janvier le nouveau site www.softskills-talents.fr .

Dans ce cadre, les deux associations ont identifié 8 bonnes pratiques et conseils pour aider les recruteurs à mieux prendre en compte les soft skills dans leurs processus de recrutement et s’ouvrir à de nouveaux profils.

Avant de lancer un recrutement : 

  • Cartographier les soft skills déjà présentes dans l’équipe et identifier celle(s) manquante(s) pour l’enrichir, tout en les indiquant dans la fiche de poste.
  • Travailler le descriptif de poste : passer d’une logique de compétences nécessaires à celles attendues.
  • Préparer un guide d’entretien qui garantira un processus de traitement des candidatures équitable.

Lors du recrutement :

  • Demander d’expliciter les “savoir-être” grâce à des exemples concrets.
  • S’appuyer sur des outils permettant d’objectiver les soft skills.
  • Donner de la perspective au candidat en évoquant les soft skills qui pourront être développées une fois en poste.
  • Utiliser la méthode STAR (Situation / Tâche / Activité / Résultats – compétences développées).

Post entretien :

Dans le cadre de la prise de références, prendre le temps de travailler sur les soft skills mises en exergue par le candidat.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.