IA : quelle(s) conséquence(s) pour l’emploi en 2023 ?

IA : quelle(s) conséquence(s) pour l’emploi en 2023 ?
Adeline Lajoinie

Depuis l’explosion de l’utilisation des IA dans le cadre professionnel, les salariés sont assez partagés sur le sujet : certains s’inquiètent pour la pérennité de leur emploi quand d’autres louent les qualités de ces nouveaux outils. Mais quels sont les avantages et les effets négatifs réels de l’IA, au sein des entreprises actuelles ?

L’IA va-t-elle vraiment supprimer des emplois ? 

Dans son étude Perspectives de l’Emploi 2023, publiée en juillet, l’OCDE a dédié une partie de ses recherches à l’impact potentiel de l’intelligence artificielle sur le marché du travail.

En effet, avec l’ascension fulgurante de Chat GPT, une multitude de professions intègrent désormais les technologies d’apprentissage automatique et d’IA. 

Selon les conclusions de l’OCDE, face aux transformations impulsées par l’IA, 17% des initiatives prises par les acteurs du monde financier visent à réduire les ressources humaines ou à éliminer des postes (et 14% dans le domaine industriel). 

Si ces chiffres peuvent faire peur, ils ne sont qu’une infime partie des mesures prises par les employeurs face à l’évolution des besoins induite par l’IA, bien derrière les embauches de nouveaux salariés, les achats de services à des sociétés extérieures et l’amélioration des compétences ou la reconversion des salariés.

Une vaste majorité de salariés craint une possible mise au chômage à cause de l’IA dans la prochaine décennie (63% dans le domaine financier, 57% dans l’industrie).

Une peur qui ne semble pas forcément justifiée quand on sait qu’en considérant toutes les technologies d’automatisation, y compris l’IA, seuls 27 % des postes sont liés à des métiers hautement vulnérables à l’automatisation

Advertisements

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Les effets positifs indéniables dans le monde professionnel

Si l’IA entraîne des risques liés à la protection de la vie privée, à l’intensité de travail et aux biais, l’enquête met en évidence une nette divergence entre l’avis des travailleurs sur l’utilisation actuelle de l’IA au travail et leurs craintes pour l’avenir

En effet, les effets positifs sont multiples

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine
  • 63% des travailleurs (de la finance et du secteur manufacturier) qui utilisent l’IA se déclarent plus épanouis sur le plan professionnel
  • 80% font état d’une amélioration de leurs résultats
  • 55% font état d’une amélioration de leur santé mentale
  • 65% font état d’une amélioration de leur santé générale
  • 45% font état d’une amélioration de l’équité en matière de management

Les résultats de l’enquête mettent alors en lumière la nécessité d’une action urgente des pouvoirs publics pour veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.