Entreprises Françaises Tech : peu d’embauches à l’international

Entreprises Françaises Tech : peu d’embauches à l’international
Adeline Lajoinie

Malgré la pénurie de talents dans les métiers de la Tech, les entreprises françaises restent très frileuses à embaucher à l’international. En effet, une nouvelle étude de Remote apprend que seules 11% des entreprises françaises de la tech vont chercher à l’étranger leurs nouveaux candidats. Quelles en sont les raisons ?

La France Tech avec le taux le plus bas d’embauches à l’international

Pour son dernier rapport Tech Talents 2022, Remote, plateforme RH spécialisée dans le télétravail, a interrogé  plus de 1 400 responsables du recrutement dans le monde entier, lesquels s’efforcent de trouver et de recruter des collaborateurs hautement qualifiés pour des professions intellectuelles.

On y apprend alors que, s’il y a déjà 230 000 postes dans la filière à pourvoir en France d’ici à 2025, les entreprises françaises de la Tech ne sont que 11% à se tourner vers l’étranger pour trouver les bons candidats aux nombreux postes à pourvoir dans leur secteur.

Alors qu’au niveau international, près de deux tiers des responsables du recrutement prévoient d’embaucher de la main-d’œuvre à distance, et s’intéressent aussi bien au marché mondial qu’au marché local pour dénicher les compétences nécessaires, notre pays est le plus frileux dans sa stratégie de recrutement à l’international. 

En effet, la moyenne globale s’élève à 29%, et les autres pays ont un taux d’embauche à l’international bien plus important : 40% pour les Pays-Bas, 25% pour le Royaume-Uni, 23% pour l’Allemagne et 20% pour les États-Unis.

5 soft skills les plus valorisées en entreprise en 2023

Nos experts décryptent en exclusivité le top 5 des compétences : Leadership, Assertivité, Présentation impactante, Empathie et Écoute ; et vous offrent des clés actionnables immédiatement. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire Skillsday.

Télécharger

Ainsi, 62% des entreprises françaises continuent de privilégier l’Hexagone dans leurs recherches de candidats et  17% considèrent Paris comme véritable vivier de talents dans le secteur de la Tech. Une stratégie qui ne semble pas payante puisque 16% d’entre elles admettent rencontrer des difficultés lors de la recherche de bons profils.

Advertisements

A lire également :

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Quels obstacles au recrutement Tech à l’international en France ? 

Les entreprises françaises Tech qui ne souhaitent pas embaucher à l’international le font pour différentes raisons : 

  • 36% craignent la gestion des cultures de travail différentes.
  • 29% ont peur de devoir adapter le management sur plusieurs fuseaux horaires. 
  • 24% soulignent leur manque d’expérience et de connaissances dans ce domaine.
  • 15% mettent en cause l’absence d’entités légales dans d’autres marchés.
  • 29% parlent de leur ignorance des exigences légales locales. 
  • 25% s’inquiètent de la barrière de la langue.

Pour le peu d’entreprises françaises de la Tech qui ont choisi l’embauche à l’international, les avantages sont pourtant nombreux : 

  • 11% s’affranchissent ainsi des contraintes géographiques afin de lutter contre la pénurie de talents.
  • 46% le font pour diversifier leurs équipes. 
  • 35% ont choisi cette solution pour tester de manière stratégique de nouveaux marchés avant de s’y implanter.
  • 22% ont saisi l’occasion de la démocratisation du travail à distance, à la suite de la pandémie, pour élargir leurs recherches de talents.

A lire également :

Notez le

Rated 4.6 / 5 based on 255 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.