Santé Mentale : comment vont les managers en 2023 ?

Santé Mentale : comment vont les managers en 2023 ?
Adeline Lajoinie

Quels sont les principaux défis que doivent relever les managers, aujourd’hui ? Sont-ils soutenus et appréciés par leurs équipes et par leurs directions ? Et comment les aider à évoluer ?

Des managers parfois isolés, qui réclament plus de soutien

Lancé en février 2022, le baromètre de la santé mentale en entreprise décrypte l’évolution du bien-être mental en entreprise. À l’occasion de la publication de sa troisième édition, Alan x Toluna Harris Interactive ont de nouveau exploré le sujet, en abordant cette fois-ci les difficultés et aspirations des managers.

On y apprend que 1 Français sur 2 trouve que la fonction managériale est plus difficile à exercer aujourd’hui que par le passé. Et, effectivement, 41% des managers déclarent se sentir isolés actuellement.

Un bon manager, c’est quoi en 2023 ? 

Lorsque les Français sont interrogés sur les qualités d’un bon manager, ils mettent en avant principalement des attributs liés au bien-être, tels que la disponibilité, l’écoute et l’attention morale. 

Les Français ont conscience des difficultés des managers. Résultat : 69% des non-encadrants et trois quarts des femmes ne souhaitent pas manager à l’avenir.

Au fil des années, les attentes envers les managers se sont accumulées. En plus d’atteindre des objectifs de performance, ils sont également chargés d’encourager leurs collaborateurs et de veiller à leur bien-être, ce qui peut engendrer du stress.

L’isolement représente la face sombre de la fonction de manager. Plus d’un manager sur quatre éprouve des difficultés à concilier les attentes de sa hiérarchie et les besoins de son équipe. Des attentes contradictoires qui finissent par les isoler.

Les managers identifient aussi des problèmes d’ordre structurel lorsqu’ils sont interrogés sur les difficultés rencontrées. 28% d’entre eux ont du mal à recruter, et 27% soulignent un manque de soutien dans leur rôle de superviseur.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

La QVT et les RPS, au centre de la nouvelle fonction managériale

Les managers regrettent de recevoir si peu de formation pour accompagner leur équipe et prévenir les risques psychosociaux. En effet, 30% des managers réclament davantage de formations sur les RPS, au même titre qu’une augmentation de salaire. 

Advertisements

Parmi les managers de moins de 35 ans, cette demande de formation arrive même en première position, avant la revalorisation salariale souhaitée par 28% d’entre eux. 

Seulement 16% des managers déclarent être “très bien informés” sur les difficultés psychologiques au travail et les symptômes du mal-être professionnel. Certains managers sont pourtant particulièrement touchés par ces difficultés psychologiques.

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

Les besoins de soutien pour lutter contre les risques de mal-être au travail semblent de plus en plus importants pour les managers. D’autant que les symptômes du mal-être au travail sont toujours bien présents dans les entreprises et les attentes des salariés restent très fortes.

Comment les entreprises peuvent-elles soutenir leurs managers ? 

S’interrogeant sur la surcharge de travail des managers, les chiffres soulèvent des questions : comment soulager et valoriser ces managers ? 

Afin de remédier à ces difficultés, l’employeur doit réattribuer du sens à la fonction du manager, en la recentrant sur sa mission fondamentale : favoriser le bien-être, encourager l’acquisition de compétences et promouvoir le développement des collaborateurs. Pour cela, différentes solutions peuvent être envisagées.

Une redistribution des responsabilités pourrait être mise en place pour alléger la charge des managers. En effet, 19% d’entre eux éprouvent des difficultés à concilier leur rôle de manager avec leur propre travail.

La formation des collaborateurs par leurs pairs représente une autre piste intéressante. Ainsi, Les managers pourraient déléguer cette responsabilité tout en permettant aux collaborateurs de bénéficier d’un apprentissage enrichissant.

Il est également important de distinguer clairement le rôle du “manager” de celui du “coach”. En effet, 17% des managers rencontrent des difficultés lorsqu’il s’agit d’accompagner les membres de leur équipe dans leur évolution professionnelle. En définissant clairement ces deux fonctions et en fournissant un soutien adéquat, les managers pourraient se concentrer davantage sur le coaching et offrir un accompagnement plus efficace à leurs collaborateurs.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.