QVT : 4 thématiques pour favoriser le bien-être de vos salariés

QVT : 4 thématiques pour favoriser le bien-être de vos salariés

La QVT, devenue depuis quelques semaines la QVCT, n’aura jamais été aussi décisive en entreprise. Le C de Conditions revêt plusieurs aspects et passe par l’incontournable question du bien-être. Comment inviter les collaborateurs à changer leurs habitudes pendant et en dehors du travail ? Quelles sont les 4 thématiques QVT à aborder pour prendre soin de leur santé et favoriser la cohésion d’équipe ? Vincent Tharreau, CEO de Kiplin, nous donne quelques éléments de réponse.

Activité physique et sportive : (re)donner l’envie de bouger à vos collaborateurs

Pour ancrer l’activité physique dans la routine de vos collaborateurs, encore faut-il leur en donner réellement  les moyens.

Si cela gêne, ne serait-ce qu’un peu leur quotidien, le soufflé retombera aussi vite qu’il est monté. Comment l’intégrer dans le quotidien des salariés ? Comment les motiver de manière pérenne et sans injonction ?

Faciliter la mise en place d’une activité physique quotidienne

  • Fixez un créneau consacré uniquement à l’activité physique pendant les heures de travail. Cela permet de mieux s’organiser.
  • Aménagez vos espaces de manière à ce que les salariés bougent sans s’en rendre compte : bureaux assis-debout, escaliers, imprimante à l’autre bout de l’open-space, etc.
  • Organisez un jeu (challenge numérique ou d’un escape game). Si on s’active pour gagner des points ou s’immerger dans une histoire, on bougera plus spontanément. En prime, cela renforcera la cohésion entre les équipes.
  • Apportez une touche solidaire à vos activités physiques. La perspective de faire grimper une cagnotte et de bouger pour une cause en laquelle on croit (santé, environnement, culture, etc.) apporte une motivation supplémentaire.
  • Encouragez la mobilité douce. Mettez en place le Forfait Mobilité Durable ou installez des locaux à vélo pour la santé des collaborateurs et celle de la planète !
  • Proposez des séances en visioconférence. Très pratiques lorsqu’on télétravaille, elles s’adaptent et s’ancrent plus facilement dans la vie de chacun.

Le sport sur ordonnance et les collaborateurs fragilisés

Aujourd’hui, près d’un salarié sur cinq souffre de maladies chroniques. Et que dire de ceux qui reviennent au travail après un arrêt maladie de longue durée ?

Depuis 2011, l’activité physique est reconnue comme solution thérapeutique non médicamenteuse. Et pour cause ! L’activité physique agit comme un bouclier immunitaire et augmente notre résistance aux maladies.

Différentes modalités existent pour permettre aux salariés de disposer des bienfaits de l’activité physique sur leur santé, de manière préventive ou curative. En voici un petit condensé :

  • Le sport sur ordonnance : depuis 2016, les médecins peuvent prescrire des activités physiques adaptées (APA). Cela s’adresse initialement aux personnes atteintes d’une Affection Longue Durée ou d’une maladie chronique. En outre, quelques mutuelles commencent à rembourser (partiellement) ces séances.
  • Les applications mobiles de jeux de santé : bénéficiant d’un fort pouvoir d’engagement, ces solutions permettent d’embarquer et de maintenir les utilisateurs dans l’activité physique grâce aux ingrédients suivants : simplicité, coûts réduits, capacité d’adaptation aux conditions physiques de chacun.

L’alimentation : un levier essentiel de la santé au travail ?

Bien manger est un concept large avec son lot de désinformations. Lorsqu’on souhaite aborder un sujet aussi vaste, il est important de bien choisir son angle de communication. L’entreprise se doit d’endosser un rôle de sensibilisation sur la question puisque nutrition et santé sont intrinsèquement liées.

Alimentation et prévention santé : bien choisir ses messages

Sous la forme de séminaires ou d’interventions de nutritionnistes voici quelques pistes et conseils à partager à vos salariés :

  • Laisser au placard les aliments transformés. Les additifs et autres conservateurs qui dépendent de procédés industriels sont à l’origine de nombreuses maladies chroniques.
  • Manger bio. Non pas parce que c’est tendance mais parce qu’il a été scientifiquement prouvé que la consommation d’aliments biologiques diminue les risques de cancers, d’obésité et de diabète.
  • Mieux comprendre ce que l’on a dans son assiette. N’hésitez pas à familiariser les salariés aux outils comme Score NOVA ou le projet Open Food Facts qui détectent, entre autres, les aliments transformés.

Objectif bien-être : des outils pour guider les collaborateurs à mieux manger 

Avez-vous pensé au bilan nutritionnel ? Cela s’avère un moyen efficace pour faire le point sur ses habitudes et opérer un rééquilibrage. Il permet en outre de mettre le doigt sur certaines carences ou excès.

Les frigos connectés ont le vent en poupe auprès des entreprises. Ces frigos, accessibles en libre service à l’aide d’une carte, contiennent des bocaux livrés chaque jour avec des plats frais et équilibrés. 

Si vous disposez d’une cantine, Mon Restau Responsable® est un outil gratuit destiné à accompagner les restaurants collectifs et proposer une cuisine saine, de qualité et respectueuse de l’environnement. Il débute par un questionnaire d’auto-évaluation, établissant un diagnostic des points forts et des axes d’amélioration d’une cantine.

Sommeil et bien-être : sensibiliser à la question du mieux dormir 

Un sommeil de qualité est gage d’une meilleure espérance de vie et réduit les risques sur la santé. Et puis, un collaborateur véritablement reposé sera plus concentré et plus productif. Cela paraît évident mais est-ce si facile que cela dans la réalité ?

Les bienfaits insoupçonnés d’un sommeil de qualité

Selon l’INSERM, 54% des adultes Français déclarent dormir moins que ce qu’ils ne devraient. Et 16% des Français souffrent d’insomnies, l’un des signes cliniques principaux de la dépression. Entre écrans bleus, surexposition à la lumière et rythme déréglé, pas facile de dormir sur ses deux oreilles !

Or, le sommeil est une phase de récupération vitale. Passer à côté de cette étape, c’est mettre en péril son capital santé. Faisons le point sur les bienfaits d’un sommeil réparateur et de qualité :

  • Santé cognitive : le sommeil joue un rôle prépondérant dans les activités cérébrales de mémorisation, d’apprentissage et de concentration.
  • Santé physique : il influence les capacités motrices et le système immunitaire.
  • Santé mentale : selon plusieurs études, un rythme circadien troublé augmente les risques psychosociaux (RPS) à l’image de la dépression.
  • Interactions sociales : là encore, il a été scientifiquement prouvé que le manque de sommeil rendait moins empathique et sociable. 

Introduire l’art de la sieste en entreprise ?

Selon différentes études relayées par la fabrique Spinoza, une sieste de 15 à 20 minutes favorise la concentration, renforce la mémoire et permet de lutter contre le stress. Selon l’INSERM, 8% des absences des salariés seraient liées à des problèmes d’insomnie.

Et si vous encouragiez le rituel de la sieste en entreprise ? Cela passe par des choses assez simples à mettre en place comme l’aménagement de temps et de salles ou d’espaces dédiés. Après ces quelques minutes de repos salvateur, la productivité et la concentration n’en seront qu’améliorées !

Accompagner le travail sur soi : un incontournable de la prévention santé et du renforcement du lien social

La relation à soi c’est être conscient de ce qui nous fait du bien. Mais c’est aussi faire en sorte d’appliquer ces mécanismes au quotidien et auprès des autres. Comment accompagner ses collaborateurs vers ce chemin vertueux ?

Bien respirer, c’est la clé !

Figurez-vous que bien respirer ne va pas forcément de soi. En réalité, cela s’apprend ! Une respiration adéquate permet d’atteindre un état de quiétude mentale. Inspirer et expirer synchronisent ainsi le rythme cardiaque. Savoir les contrôler est un exercice à part entière qui s’appelle la cohérence cardiaque. 

Initiez vos collaborateurs à ces techniques simples sous la forme de 3 séances par jour de 6 respirations par minute pendant 5 minutes. Sur le long terme, l’impact positif sur la santé physique et mentale est spectaculaire. 

Comment aider ses collaborateurs à réduire leur stress ?

Apprendre à se recentrer est une arme de taille contre le stress et les pensées négatives. Pour y parvenir, un certain nombre de spécialistes préconisent la méditation de pleine conscience afin d’apaiser et stabiliser le mental.

La méditation prend plusieurs formes : assis, debout ou dans la quiétude du petit-déjeuner. Il s’agit de s’accorder un moment et de prendre une pause dans un rythme souvent effréné. Le principe ? Porter intentionnellement son attention au moment présent, sans  jugement, sur ce qui défile devant nous.

Nouvel outil de prévention santé en entreprise, beaucoup d’employeurs sollicitent l’aide de spécialistes de la méditation. Et les bienfaits sur la santé ne sont plus à démontrer : réduction de l’anxiété, meilleur sommeil, une concentration plus efficace, capacité à s’ouvrir aux autres et renforcement du lien social.

À propos de Kiplin

Kiplin, start-up nantaise, a fait de la gamification un outil pour lutter contre la sédentarité et pour (ré)introduire l’activité physique dans le quotidien des salariés. Éditeur de jeux de santé, ils rendent l’activité physique accessible et amusante.

Le principe est simple, marcher fait gagner des points, débloque des indices, éteint des feux… Et la mayonnaise prend, tout particulièrement pour des actions QVT ! Vous êtes intéressé ? Contactez-les !

À propos de l’auteur

Fondateur et CEO de Kiplin depuis 2014, Vincent Tharreau est diplômé d’une école de commerce avec une double compétence en sciences humaines et sociales.

Après un passage chez Michael Page en tant que Manager Executif Senior, Vincent a initié plusieurs projets B2B aussi bien au sein de grands groupes qu’en startup.

Son Linkedin

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 189 reviews
Partager l'article