Travail hybride : quels effets sur la santé au travail ?

Travail hybride : quels effets sur la santé au travail ?
Adeline Lajoinie

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au travail, l’on peut s’interroger sur les conséquences, positives et négatives, du travail hybride sur la santé mentale et physique des collaborateurs.

Le travail hybride améliore-t-il l’hygiène de vie ? 

IWG, leader mondial des espaces de travail flexible, vient de présenter les résultats d’une enquête réalisée avec l’institut de sondage Mortar auprès de 2 000 travailleurs français. Une enquête qui se penche sur les bénéfices concrets, en termes d’équilibre et d’hygiène de vie, pour les travailleurs qui ont adopté une organisation hybride.

Alors que le bien-être au travail et les risques de RPS sont au coeur des préoccupations des entreprises françaises, l’on se demande en quoi le travail hybride impacte le quotidien des collaborateurs. 

Selon l’étude, il semble que l’hybridation du travail aurait plutôt des conséquences positives sur la santé physique des salariés. Le travail hybride offre en effet aux travailleurs français plus de temps libre pour adopter un mode de vie sain, en commençant par une alimentation équilibrée. 

Une meilleure alimentation grâce au travail hybride ? 

60% des travailleurs hybrides ont déclaré avoir plus de temps pour prendre un petit-déjeuner correct, tandis que 62% ont admis pouvoir préparer des repas équilibrés plus de trois fois par semaine. Ce taux monte à 67% pour les femmes.

De plus, le travail hybride semble encourager l’exercice régulier. 58% des travailleurs hybrides sont capables de faire de l’exercice au moins deux fois par semaine, et 51% prennent le temps de faire de courtes promenades pendant leur pause, ce qui a également un effet positif sur la santé mentale.

En ce qui concerne le sommeil, bien que 72% des Français affirment avoir des problèmes de sommeil, 58% des personnes travaillant en mode hybride déclarent bien dormir au moins 4 nuits par semaine. En moyenne, 56% des répondants estiment être moins fatigués à la fin de la semaine grâce au travail hybride, avec un taux de satisfaction plus élevé chez les femmes (61%).

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également : 

La suite après la publicité

Santé mentale et travail hybride : quelles conséquences ? 

Encore une fois, selon l’enquête, le travail hybride semble aider à une meilleure santé mentale des salariés et notamment en ce qui concerne les risques d’épuisement professionnel et de RPS

En 2022, 2,5 millions de salariés français ont souffert de burn-out, selon Empreinte Humaine. Le travail hybride apparaît comme une solution pour soulager les employés de leur pression professionnelle. En effet, 67% des personnes interrogées pensent que le travail hybride permet de prévenir les situations de burn-out.

9 fiches pour développer le potentiel de vos entretiens

L’entretien annuel peut devenir un moment clé pour l’engagement et la formation des équipes. Notre partenaire Lucca a élaboré un guide avec des conseils pratiques : implication des collaborateurs lors de préparation, identification des besoins de formation et réflexion sur les perspectives de carrières.

Je télécharge

Le travail hybride améliore l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour 72% des répondants. Ce ressenti est partagé par autant d’hommes que de femmes. 

Cela permet de gérer le stress et les relations sociales, selon la docteure britannique Sara Kayat, médecin généraliste. Elle explique que travailler plus près de chez soi permet de consacrer plus de temps à la famille, aux amis et aux loisirs, et de réduire le niveau de stress.

En conséquence, 72% des répondants ont plus de temps pour leur famille et leurs amis, avec une légère majorité de femmes (76% contre 69% pour les hommes).

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.