Quelles sont les attentes des salariés en 2023 ? 5 chiffres clés

Quelles sont les attentes des salariés en 2023 ? 5 chiffres clés
Adeline Lajoinie

Qu’est-ce que les salariés français voudraient voir changer (ou voudraient conserver) sur le marché du travail en 2023 ? C’est la question que s’est posée Robert Half pour sa dernière enquête. Et en sont ressortis 5 chiffres intéressants sur les attentes des salariés français.

77% des salariés français sont satisfaits de leur emploi

L’enquête Robert Half nous parle d’exigences qui étaient déjà là en 2022, mais qui seront surement plus prégnantes en 2023 pour les salariés français. 

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine

L’un des premiers chiffres à prendre en compte, pour son aspect assez positif, est que plus des ¾ des salariés français sont heureux dans leur travail : 84% pour les 18-34 ans et 70% pour les 45-55 ans. 

Ce niveau de satisfaction des salariés reste stable par rapport à mars 2022 (76%). Et quand on demande aux salariés sondés les raisons pour lesquelles ils souhaitent rester dans leur entreprise actuelle, ils parlent : 

  • Du bon équilibre vie pro / vie perso (70%).
  • D’une ambiance de travail bienveillante (58%). 
  • De la bonne entente avec son manager / son équipe (44%).
  • De la régularité des évolutions salariales (26%).

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Mais 44% se sentent sous-payés

Si 50% des salariés se disent satisfaits de leur salaire actuel, 44% des salariés ont l’impression d’être sous-payés (36% chez les 18-34 ans et 48% chez les 45-55 ans).

71% des sondés déclarent que le salaire reste le critère numéro un pour rejoindre une entreprise plutôt qu’une autre, il reste important, pour les dirigeants, de faire attention aux évolutions salariales. En effet, 64% des salariés français envisagent de demander une augmentation salariale en 2023. 

A lire également :

Et 64% vont être plus exigeants sur l’équilibre de leur vie perso/pro

C’est le second critère qui ferait choisir une entreprise plutôt qu’une autre : l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle est primordial pour 62% des sondés.

Parmi les critères professionnels sur lesquels les sondés se disent plus exigeants depuis la crise sanitaire, l’équilibre entre la vie pro et perso arrive en première position devant le salaire (53%), la flexibilité (43%), la quête de sens (42%) et le temps de transport (36%). Cependant, les 18-34 ans citent le salaire en critère n°1. 

Advertisements

Parmi les “nouveautés”, 43% souhaitent la semaine de 4 jours

En toute première position des attentes des salariés pour 2023 se trouve la mise en place de la semaine de 4 jours. Viennent ensuite la flexibilité des horaires (38%) et l’octroi de jours de congés supplémentaires (32%).

Mais aussi la possibilité de partir plus tôt le vendredi après-midi (28%) ou des journées de travail plus courtes pour un salaire équivalent (26%).

Au final, moins d’un salarié sur deux reste à l’écoute des opportunités

Dans un marché du recrutement dynamique, la proportion de salariés en recherche active d’emploi a baissé de 62% en 2022 à 46% en 2023 (56% chez les 18-34 ans).

Cependant, la guerre des talents continue puisque un tiers des sondés déclare avoir été sollicités par des recruteurs au cours des six derniers mois (même niveau qu’en mars 2022 (34%).

Et, parmi les salariés qui prévoient de changer d’emploi dans les six prochains mois, 58% d’entre eux souhaiteraient changer d’activité ou initier une reconversion professionnelle.

Un point sur lequel les services RH doivent donc rester vigilants. 

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.