Le secteur RH face aux mutations du travail

Le secteur RH face aux mutations du travail

Bien-être et nouvelles aspirations du salarié, travailleur nomade, flexibilité du travail, recrutement et fidélisation… le monde du travail est en pleine mutation. Si les directions et les équipes ressources humaines (RH) doivent s’adapter à ces tendances, ces dernières sont surtout appelées à se réinventer pour répondre aux nouvelles préoccupations des collaborateurs.

Des enjeux qui seront au cœur du webinaire « Fonctions RH : comment se réinventer à l’heure des mutations du travail ? », organisé le 17 novembre par Incitu, partenaire des entreprises dans leur transformation organisationnelle et managériale.

Les observateurs du monde de l’entreprise le martèlent depuis 10 ans : le secteur RH doit se transformer pour répondre aux nouvelles mutations du travail et aux nouvelles attentes des collaborateurs. De nombreux défis attendent ainsi les responsables RH de demain. Et la crise sanitaire a été un catalyseur de ces bouleversements.

En effet, la pandémie de Covid-19 a littéralement impacté les modes de travail. Depuis mars 2020, de nombreux changements dans le monde professionnel ont poussé les entreprises à repenser leur fonctionnement. Sans parler de la révolution numérique et des aspirations professionnelles de la génération Z qui débarque sur le marché. Etant au cœur du réacteur, les directions et les équipes RH ont logiquement dû s’adapter et se réinventer.

Premier bouleversement : le télétravail qui ne cesse d’augmenter.

Selon une étude de l’Insee (mars 2022), 22% des salariés ont télétravaillé au moins un jour par semaine en 2021. Au total, 15% des jours travaillés par l’ensemble des salariés l’année dernière l’ont été en télétravail. Ces données remettent en question la culture du présentéisme, et font naître un nouveau type de travailleur : « le digital nomad ». Il s’agit d’une personne qui tire profit des nouvelles technologies pour exercer où il le souhaite, sans lieu fixe. Il convient donc aux équipes RH de s’adapter à ce nouveau profil professionnel afin d’allier productivité et flexibilité et créer un modèle de travail hybride performant.

S’ils ont leurs avantages, ces cadres de travail déconstruits peuvent toutefois affaiblir le collectif. Les entreprises doivent donc redéfinir leurs manières de travailler, tout en faisant du collaboratif à distance. Un modèle d’organisation collectif viable et durable doit s’appuyer sur le travail d’équipe, l’autonomie des équipes, la flexibilité des travailleurs, l’efficacité des réunions et des déplacements, l’optimisation des espaces collaboratifs ou encore la compatibilité des outils de travail avec l’exigence des clients.

De plus, le télétravail peut troubler la transition entre le temps de travail et les loisirs, et ainsi éluder les frontières entre le cadre professionnel et privé. Conséquences : les collaborateurs peuvent se retrouver en surmenage ou à l’inverse en relâchement total. Les équipes RH doivent donc veiller au rythme de productivité des salariés, tout en encadrant leur qualité de vie au travail (QVT).

Deuxième champ d’action : l’organisation et l’automatisation des processus RH liés au numérique.

L’outil digital est aujourd’hui indispensable à la fonction RH. D’autant plus depuis deux ans, et le développement du télétravail, le maintien de la motivation et de la cohésion entre les travailleurs, le chômage partiel, l’accès aux dispositifs d’aide proposés par l’Etat… La révolution digitale a radicalement changé les méthodes de travail en simplifiant la gestion des tâches et la communication.

Advertisements

Pourtant, une majorité d’équipes RH estiment que les outils digitaux liés à leurs fonctions ne sont pas toujours efficaces. Les entreprises souhaitant performer doivent donc travailler sur la dématérialisation de leurs processus RH (onboarding, demandes de congés, planning, création et mise à jour des documents digitaux tels que les contrats de travail).

Du côté des travailleurs, les attentes ont aussi évolué. Une nouvelle génération de Français se fraie un chemin sur le marché du travail : la génération Z. Et elle arrive avec son lot de codes et de valeurs. En effet, cette tranche de la population associe le travail au développement personnel, à l’émancipation et au bien-être. Les directions RH doivent donc donner du sens aux métiers de leurs collaborateurs, veiller à leur QVCT et se soucier de leurs aspirations de plus en plus tournées vers la RSE.

Aussi, 60% des 18-40 ans considèrent comme idéale une carrière qui donne la possibilité de changer de métier, selon une étude de 2016 menée par Parlons Travail (enquête nationale sur le travail en France). A l’ère du « Big Quit » (démission en masse par conviction), où les nouveaux travailleurs optent pour un parcours professionnel non linéaire, les équipes RH et de management sont dans l’obligation de s’adapter à l’arrivée de carrières non conventionnelles. Elles peuvent par exemple se pencher sur le recrutement interne afin de pallier les départs et offrir aux employeurs de nouvelles opportunités en phase avec leur activité.

En plus de retenir les employés qui pourraient avoir envie de partir, le recrutement interne permet de réduire les coûts de recrutement, de gagner du temps, de valoriser le capital humain et de construire ou encore de renforcer la marque employeur.

Au carrefour des enjeux RH et RSE, la marque employeur permet à l’entreprise de se démarquer à travers sa capacité à intégrer les attentes des collaborateurs et des futurs candidats, ses valeurs, sa culture d’entreprise, ainsi que par l’adéquation entre sa promesse affichée et la réalité.

Un webinaire dédié à ces problématiques

Les fonctions RH doivent donc se réinventer à l’heure des mutations du travail. Reste qu’il est parfois difficile pour les équipes de s’adapter et d’anticiper ces évolutions. C’est tout l’objet du webinaire organisé jeudi 17 novembre prochain par Incitu. 

3 stratégies pour engager vos collaborateurs partout dans le monde en 2024

Quels sont les piliers essentiels de l'engagement des collaborateurs en 2024 ? Quelles stratégies adopter pour engager ses collaborateurs partout dans le monde ? Culture RH et Deel se sont associés pour répondre à ces questions lors d'un webinaire exceptionnel.

Je m'inscris gratuitement

Trois intervenants experts aux côtés d’Incitu répondront à plusieurs questions fondamentales et apporteront des pistes de solutions à la question « Fonctions RH : comment se réinventer à l’heure des mutations du travail ? ».

Partager l'article