Recrutement

La cooptation, c’est quoi ? Comment l’encourager dans votre entreprise ?

cooptation-cest-quoi-definition-avantages-inconvenients
Ecrit par Jessica Ready

Dans la chasse du profil idéal, il est parfois difficile de trouver des candidats malgré les offres d’emplois mises en ligne ou encore malgré la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Vous êtes en charge du recrutement des nouveaux talents de votre entreprise et cherchez de nouvelles sources de recrutement ? Pensez à la cooptation. En effet, elle peut vous permettre d’obtenir des candidats qualifiés en faisant marcher le réseau de vos salariés.

Dans cet article, vous découvrirez ce qu’est la cooptation, les avantages que cela pourra vous apporter dans vos recrutements et comment le mettre en place dans votre entreprise.

Qu’est-ce que la cooptation ?

Trouver des candidatures s’avère parfois compliqué pour certains postes. Mettre en place la cooptation dans votre entreprise vous permettra de dénicher des candidatures auxquelles vous n’auriez pas pu avoir accès avec un modèle de recrutement classique.

La cooptation, c’est quoi ?

La cooptation, également appelée recrutement participatif, est une méthode de recrutement qui permet aux salariés d’une entreprise de recommander eux-mêmes des candidats potentiels qui pourraient correspondre à une offre au sein de leur société.

Les objectifs de la cooptation pour le recruteur sont les suivants :

  • Découvrir des candidatures pertinentes pour les postes à pourvoir 
  • Sourcer des profils « pénuriques »
  • Accélérer le processus de recrutement et en réduire les coûts 

Comment ça marche ?

La cooptation fonctionne en tripartie :

  • Le recruteur qui décide de solliciter le réseau interne et externe de l’entreprise via la cooptation. Cela lui permet d’obtenir des candidatures qualifiées afin de répondre à un besoin en recrutement.
  • Le coopteur, c’est-à-dire, le salarié qui recommande au recruteur une personne de son réseau professionnel qui a les compétences pour répondre à un besoin en recrutement dans sa propre société.
  • Le coopté qui n’est d’autre que le candidat qui répond au besoin en recrutement via la cooptation.

Quels sont les avantages ? Les inconvénients ?

avantage-cooptation-inconvenient

Les avantages de la cooptation sont nombreux que ce soit pour le recruteur ou le salarié. Mais la cooptation peut parfois avoir des limites.

Avantages de la cooptation

Utiliser la cooptation permet aux entreprises de diminuer ses coûts de recrutement. En effet, la cooptation peut s’avérer être un vrai gain de temps et d’argent : vous pouvez dénicher des candidatures qualifiées en un temps record.

Cela évite d’engendrer des frais de recrutement comme les offres d’emplois payantes, les CVthèques payantes ou encore faire appel à des cabinets de recrutement.

De plus, utiliser la cooptation vous permettra d’être mis en relation avec des candidatures qui peuvent parfois être difficile à atteindre.

Elle vous permettra également de trouver des candidats ayant des valeurs proches de celles de l’entreprise et qui s’intégreront plus vite dans l’entreprise.

Inconvénients

La cooptation a de nombreux avantages mais elle a aussi des inconvénients.

La cooptation peut parfois créer un phénomène de « clonage » dans l’entreprise. En effet, les candidats que vous recrutez à l’aide de la cooptation ressemblent souvent aux salariés qui les ont cooptés. Ce phénomène peut donc nuire à la diversité des profils dans l’entreprise.

Ce mode de recrutement est aussi un système supplémentaire à mettre en place dans l’entreprise, ce qui peut parfois être compliqué. En effet, vous devrez gérer en interne des relations différentes notamment avec vos salariés qui coopteront des candidats (gestion de primes éventuelles, gérer d’éventuelles sources de tension avec le coopteur et coopté si le processus de recrutement est trop long, …).

Piston ou cooptation, quelle différence ?

Coopter quelqu’un, c’est le recommander pour ses compétences professionnelles, pour un poste précis et non pas parce qu’on l’apprécie en tant que personne. Un candidat coopté verra sa candidature traitée de la même manière qu’un candidat classique, il passera par l’ensemble des étapes du processus de recrutement.

Pistonner, c’est appuyer la candidature de quelqu’un que l’on connaît sans être sûr qu’il soit compétent pour le poste à pourvoir. Pistonner quelqu’un, c’est aider une connaissance à obtenir un emploi en usant de sa position ou influence dans l’entreprise. Cette pratique est souvent mal vue par les salariés qui peuvent y voir une sorte de favoritisme pour certains employés.

Comment mettre en place et favoriser la cooptation dans l’entreprise ?

prime-cooptation-favoriser-entreprise

La cooptation est un sujet qui peut parfois être compliqué et long à mettre en place. Voilà quelques astuces à utiliser pour organiser un programme de cooptation et inciter les salariés à en faire partie.

Comment organise-t-on un programme de cooptation ?

Afin de mettre en place un système de cooptation dans votre entreprise, il faudra d’abord réfléchir aux sujets suivants :

  • Qui peut coopter un candidat ? En effet, certaines entreprises acceptent que tous les salariés ou seulement une partie de leurs salariés puissent participer à ce mode de recrutement.
  • Sur quels postes les salariés peuvent coopter une relation ? Vous pouvez décider d’autoriser la cooptation sur tous les postes à pourvoir de votre entreprise ou bien seulement sur des postes jugés comme « pénuriques » en matière de candidat.
  • Est-ce qu’une récompense est prévue dès qu’un salarié est embauché via la cooptation d’un autre salarié ? Mettre en place une rémunération permettra de favoriser et d’accélérer la mise en place de ce type de système dans votre société.
  • Quelles sont les règles de fonctionnement de l’entreprise ? Il est important que chaque salarié qui voudrait pouvoir utiliser ce système sache exactement les conditions dans lesquelles ce mode de recrutement fonctionne.

Le programme de cooptation ne doit pas être trop rigide et doit pouvoir donner envie aux salariés de participer à ce programme. Il faut donc le rendre à la fois précis mais simple pour ne pas donner l’impression d’une procédure qui soit compliquée.

Faut-il prévoir une prime de cooptation ?

Afin de favoriser la cooptation en entreprise, beaucoup d’entreprises ont mis en place des primes pour encourager leurs collaborateurs à recommander des candidats de leur réseau professionnel.

Ce système de prime permet d’augmenter le pourcentage de taux de cooptation en entreprise. En effet, si le salarié est récompensé alors il sera plus impliqué dans la cooptation.

Si oui, quel montant ?

Le montant de la prime de cooptation est généralement fixé par la direction et les ressources humaines. Il doit être fixé en fonction du budget accordé pour le recrutement et aussi du budget de la société. En effet, une PME ne pourra pas mettre en place une prime aussi importante qu’une grande société.

Cette prime peut être versée une fois que la période d’essai du candidat recommandé est validée. Cela permet d’assurer à l’entreprise que le recrutement a été réussi.

Cependant, afin de favoriser cette pratique, beaucoup d’entreprises versent cette prime en deux temps : 50% de la prime à l’embauche du candidat et 50% de la prime une fois la période d’essai, du salarié coopté, validée.

Comment inciter les salariés de l’entreprise à faire de la cooptation ?

Comme vu précédemment, mettre en place une prime de cooptation est un premier pas qui incitera vos salariés à utiliser la cooptation. Toutefois, si mettre en place une prime de cooptation est un budget trop important pour votre société, vous pouvez mettre en place d’autres types de récompenses : des chèques cadeaux, un voyage, […].

Mais si vous voulez inciter vos salariés à faire de la cooptation, il faut également que votre dispositif de cooptation soit simple, clair et précis. En effet, si le salarié a l’impression que coopter un contact est trop compliqué alors il ne s’investira pas dans ce nouveau mode de recrutement.

Faut-il faire de la cooptation pour un recrutement externe ou interne ? Les deux ?

La cooptation est principalement utilisée pour les recrutements externes. En effet, cette méthode est utilisée de manière à trouver des profils qui s’avèrent compliqué à recruter ou tout simplement quand on souhaite gagner du temps et réduire les coûts de notre recrutement.

Pour un recrutement interne, la recommandation des responsables hiérarchiques suffit amplement. En effet, si vous souhaitez faire un recrutement interne, les responsables hiérarchiques de la société seront à même de définir si un salarié est plus compétent qu’un autre pour un poste précis.

La cooptation : une méthode à mettre en place

Ce mode de recrutement participatif vous permettra de dénicher des talents que vous n’auriez pas pu dénicher avec une méthode de recrutement classique. De plus, grâce à cette méthode, vos salariés se sentiront beaucoup plus concernés et impliqués dans la société.

A propos de l'auteur

Jessica Ready

Avec 4 années d’expérience en cabinet de recrutement, j’ai accompagné de nombreux clients dans leur recrutement au quotidien.

Aujourd’hui, j’accompagne les entreprises en tant que consultante que ce soit pour leur trouver la perle rare ou bien pour améliorer leur processus de recrutement. J’accompagne également les demandeurs d’emploi à travers des coaching pour booster leur recherche d’emploi.

Commenter l'article