Recrutement et réseaux sociaux : plus de 8 jeunes sur 10 sont pour

Recrutement et réseaux sociaux : plus de 8 jeunes sur 10 sont pour
Adeline Lajoinie

Face aux difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises ces derniers mois, celles-ci doivent s’adapter aux nouvelles attentes et demandes des talents. Et parmi elles se trouve le recrutement via les réseaux sociaux.

Face à la pénurie de talents, comment attirer les futurs collaborateurs dans son entreprise ? En valorisant des valeurs importantes pour les salariés d’aujourd’hui, comme les engagements RSE. Mais aussi en modernisant son processus de recrutement et en se tournant vers les réseaux sociaux, plébiscités par les plus jeunes pour le recrutement. La récente enquête IFOP / Hippolyte nous en dit plus…

Peu de mobilité professionnelle et des envies d’entreprises engagées

D’où vient la pénurie de talents actuelle en France ? La dernière enquête IFOP / Hippolyte-rh, start-up spécialisée dans le recrutement sur les réseaux sociaux, évoque quelques pistes : l’inversement de la pyramide des âges, qui rend la main-d’œuvre jeune plus rare et donc plus prisée. Mais aussi un contexte économique et social (lié aux crises politiques et sanitaires) qui fait que 59% des actifs souhaitent, pour le moment, rester dans leurs entreprises, alors que seulement 26% sont ouverts aux nouvelles opportunités. 

Développement personnel et engagement des entreprises : des leviers de recrutement

S’il est compliqué de recruter aujourd’hui, surtout dans certains domaines, les entreprises se doivent d’autant plus d’être à l’écoute des envies et des besoins des collaborateurs. Ces derniers mettent en avant deux facteurs importants pour intégrer une entreprise : leur qualité de vie au travail et l’engagement de l’entreprise.

En ce qui concerne l’implication d’une entreprise pour leur qualité de vie personnelle au travail, ce qui semble compter le plus est la prise en compte des salariés (88%) et de leur parcours, au travers de leur évolution au sein de l’entreprise (87%) ou de la formation continue (86%). C’est ainsi, via l’amélioration substantielle de la qualité de vie au travail, qu’une entreprise peut parvenir à séduire les actifs.

L’engagement sociétal de l’entreprise est également une composante importante dans le choix de la rejoindre : 83% des actifs sont sensibles à un engagement en faveur de l’égalité femme-homme, 76% à un engagement environnemental. Enfin, 79% des actifs prêtent attention à la réputation d’une entreprise.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Un recrutement plébiscité sur les réseaux sociaux, notamment par les jeunes

Autre levier important pour attirer de nouveaux candidats : la modernisation du recrutement. En effet, l’étude souligne que 73% des actifs souhaitent avoir la possibilité de postuler en trois minutes et que 74% des sondés seraient enclins à postuler à des offres s’ils n’avaient pas à passer par des sites spécialisés. Une tendance qui atteint même 85% des 18-24 ans. 

Quels sont alors les réseaux sociaux à utiliser ?

89% des 18-24 ans déclarent avoir trouvé un travail par l’intermédiaire des réseaux sociaux ou seraient prêts à le faire. Et à la question : “pourriez-vous postuler à une offre d’emploi suite à une annonce que vous auriez vue sur les réseaux sociaux suivants ?”, Facebook arrive en tête des résultats globaux : 53% des Français. Chez les 18-24 ans, Instagram l’emporte haut la main (72%, contre 70% pour Facebook, +35 pts par rapport à la moyenne). 

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.