5 tendances sur lesquelles les entreprises devraient surfer en 2023

5 tendances sur lesquelles les entreprises devraient surfer en 2023
Adeline Lajoinie

Comment les entreprises vont-elles pouvoir rester attractives en 2023 dans un contexte parfois tendu ? C’est la question que s’est posée une récente étude Indeed Glassdoor. Et parmi les nombreux enseignements que ce rapport contient, 5 grandes tendances se détachent, à prendre en compte pour se démarquer en 2023.

Une étude sur l’avenir du marché du travail et les tendances de 2023

Dans le cadre de leur rapport conjoint sur l’évolution du travail et la satisfaction des collaborateurs (2023 Hiring & Workplace Trends Report), Indeed et Glassdoor ont présenté les tendances émergentes du marché du travail et des perspectives sur le futur du travail, dévoilant ainsi des leviers que les recruteurs devraient solliciter pour renforcer leur attractivité auprès des candidats. 

5 grandes tendances se détachent alors.

Tendance n°1 : l’offre de main-d’œuvre restreinte continue d’avoir un impact sur l’embauche

Bien que la pandémie ait rendu l’embauche difficile, il semble que les défis vont se poursuivre. Il existe aujourd’hui un écart persistant entre la demande des employeurs de nouvelles embauches et l’offre de candidats. Toutefois, si les employeurs réduisent leurs besoins en matière d’embauche, l’offre de personnel devrait rester stable à long terme. 

Cela dépend également du pays. Par exemple, en Allemagne, la population vieillit et la main-d’œuvre diminue. Au Canada, en France et en Australie, les populations continueront de croître en raison de l’immigration, mais il en sera de même pour la population vieillissante. 

Lire également: Les tendances RH en 2023

Tendance n° 2 : le travail à distance est là pour rester

Selon plusieurs rapports d’Indeed, le télétravail est là pour durer. Les offres d’emploi qui proposent du travail à distance sont beaucoup plus nombreuses qu’avant la pandémie. Et bien qu’il y ait eu une légère baisse due à la volonté des entreprises de garder leurs employés au bureau, la demande reste constante. 

Les entreprises qui recherchent exclusivement des emplois sur site sont alors désavantagées, les travailleurs souhaitant en majorité travailler à domicile. 

Advertisements

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Tendance n° 3 : les travailleurs recherchent un salaire plus élevé

La rémunération reste le facteur le plus pertinent pour les demandeurs d’emploi. Selon le rapport, pour les travailleurs américains âgés de 25 à 54 ans, un salaire plus élevé est la principale raison de leur recherche d’un nouvel emploi. 

5 soft skills les plus valorisées en entreprise en 2023

Nos experts décryptent en exclusivité le top 5 des compétences : Leadership, Assertivité, Présentation impactante, Empathie et Écoute ; et vous offrent des clés actionnables immédiatement. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire Skillsday.

Télécharger

Les employeurs proposant des emplois moins bien rémunérés devront faire des efforts pour attirer les demandeurs d’emploi. Outre la rémunération, les trois principaux avantages qui intéressent le plus les demandeurs d’emploi sont les soins de santé, les régimes de retraite et les congés payés.

Lire également: Les tendances paie 2023

Tendance n° 4 : le bonheur et le bien-être sont importants

Si le salaire reste la principale raison de conserver son emploi (ou d’en chercher un autre), la culture d’entreprise se révèle être également un aspect essentiel.

Les employés exigent un plus grand bien-être dans leur expérience professionnelle, recherchent la flexibilité et des niveaux de satisfaction accrus : 

  • 46% des personnes déclarent que leurs attentes en matière de bonheur au travail ont augmenté.
  • 86% affirment que la façon dont ils se sentent au travail a un impact sur la façon dont ils se sentent à la maison.

Lire également: Les tendances recrutement en 2023

Tendance n° 5 : L’évolution de la main-d’œuvre favorise la diversité, l’équité et l’inclusion. 

La diversité, l’équité et l’inclusion s’invitent ainsi au premier plan des préoccupations : 

  • 62% des plus de 4 000 salariés interrogés dans le cadre d’une enquête récente menée aux États-Unis ont déclaré qu’ils envisageraient de refuser une offre d’emploi ou de quitter une entreprise s’ils ne pensaient pas que leur responsable soutenait des initiatives en faveur de la diversité et de l’inclusion.
  • En France, une enquête réalisée par Glassdoor en septembre 2022 confirme cette même tendance.
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.