Le travail à temps partagé : une solution durable pour les PME ?

Le travail à temps partagé : une solution durable pour les PME ?
Adeline Lajoinie

Autrefois plutôt réservé aux grands groupes, le travail à temps partagé est de plus en plus pratiqué dans les PME. Permettant de profiter des compétences de profils expérimentés, cette solution est-elle pérenne ?

Le travail à temps partagé : qu’est-ce-que c’est ? 

Le Portail du Temps Partagé vient de sortir la 8ème édition de son baromètre annuel. L’occasion de faire un point sur les avantages et la réalité de cette nouvelle solution pour trouver le bon profil. 

Le travail à temps partagé implique l’affectation d’un travailleur, à temps partiel ou complet, à une ou plusieurs entreprises via une entité telle qu’un collectif d’employeurs, une association ou une entreprise de travail partagé.

II favorise la collaboration entre entreprises d’une même zone, surtout les TPE et PME, désormais. Depuis la crise COVID-19, davantage d’entreprises y ont recours pour atteindre leurs objectifs.

Contrairement à l’intérim qui répond à des besoins spécifiques et temporaires, l’emploi à temps partagé offre plus de flexibilité et peut être utilisé dans tous les contextes.

Pour les employeurs, cela multiplie les opportunités de recrutement et rend les postes à temps partiel plus attrayants. 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Des professionnels expérimentés, indépendants et plutôt des femmes

Qui sont les professionnels en temps partagé ?

Ce sont des femmes, à 59%. Les indépendants optent souvent pour le temps partagé (61%), suivis par les salariés (19,6%), et par les personnes en pluriactivité (11%) et par ceux en portage salarial (8,2%).

Advertisements

Ils sont plutôt expérimentés puisque 3 professionnels à temps partagé sur 5 ont plus de 50 ans. Les 40 à 49 ans représentent 26% des professionnels à temps partagé, et les moins de 30 ans 3,9%. 

Ils ont aussi l’habitude de cumuler les missions : la moitié des intervenants ont de 1 à 5 ans d’ancienneté dans le temps partagé. 25% se sont mis au temps partagé en 2022.

Entretien annuel : 10 pièges à éviter

L’entretien annuel a mauvaise réputation. Pour y remédier, notre partenaire Lucca a élaboré un guide qui détaille 10 leviers pour améliorer son efficacité. Ce guide vous propose des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

Je télécharge
Capture2

Le temps d’intervention est assez fluctuant : 35% des intervenants travaillent uniquement (ou quasiment) à temps partagé, contre 20% en 2021.

Pour 27% des répondants, le temps partagé représente moins de 10 jours de travail par mois. 24% des personnes interrogées disent intervenir de 10 à 15 jours par mois en temps partagé et 14,1% de façon aléatoire.

Le temps partagé : l’essayer c’est l’adopter ! 

Les salariés en temps partagé souhaitent le rester à 97%. Ils aiment ce nouveau mode de travail pour : 

Les entreprises qui y ont accès sont également ravies. Pour elles, les avantages sont également multiples : 

  • Une flexibilité et une expertise plus pointue sur certaines compétences (26%).
  • Une meilleure maîtrise des coûts (20%).
  • Une délégation du pilotage de certains projets (13%).
  • Une implication dans la durée (12%).

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.