Comment faire une formation professionnelle pour ses salariés ?

Comment faire une formation professionnelle pour ses salariés ?

Se former en continu pour rester compétent ou gagner en compétences est une nécessité et un atout pour la carrière d’un salarié et la réussite de son entreprise.

Mais comment faire une formation professionnelle pour ses salariés ? Voici quelques pistes de réflexion à destination des employeurs.

Quelle formation professionnelle pour ses salariés ?

Une formation professionnelle pour qui ?

Tous les salariés d’une entreprise peuvent bénéficier d’une formation professionnelle, quels que soient le poste ou la fonction qu’ils y occupent et le type de contrat de travail qui les lie à l’entreprise. Une formation professionnelle est même rendue obligatoire dans certains cas comme la nécessité d’adapter les salariés à une évolution de leur poste de travail et pour maintenir leur employabilité.

Les objectifs de la formation professionnelle

  • faire gagner les salariés en compétences grâce à l’acquisition de savoirs et de savoir-faire.
  • faire gagner l’entreprise en compétitivité grâce à la montée en compétences de ses salariés.
  • améliorer le dialogue social au sein de l’entreprise grâce à une formation commune aux employeurs, aux salariés et aux organisations syndicales.

Une formation professionnelle à l’initiative de qui ?

Un salarié peut demander à:

  • bénéficier d’une formation (ou d’un congé de formation) professionnelle dans le cadre de son compte personnel de formation (CPF),
  • bénéficier d’un projet de transition professionnelle (ex droit individuel de formation : DIF)
  • réaliser un bilan de compétences ou une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Un employeur peut prendre l’initiative d’une formation professionnelle d’un ou plusieurs de ses salariés dans le cadre du plan de développement des compétences de son entreprise (ex plan de formation). Il s’agit d’un document annuel qui sert à cadrer la stratégie de formation dans l’entreprise.

Ce plan a pour objectif de faire émerger les besoins en formation dans l’entreprise puis de budgétiser et de mettre en place des actions de formation.

Les modalités d’une formation professionnelle pour des salariés

Formation en présentiel ou en distanciel ?

La formation professionnelle à distance a connu un essor fulgurant notamment pour des raisons sanitaires. Le e-learning, la formation en visio grâce à internet offrent aux participants souplesse et autonomie d’utilisation. Le distanciel permet aussi à l’employeur, organisateur de la formation, une réduction des coûts non négligeable.

Les formations en présentiel ont l’avantage de faciliter les échanges spontanés entre les formateurs et les salariés ainsi que l’interaction entre les stagiaires. Le présentiel permet par exemple des mises en situation physiques qui rendent la formation plus concrète.

Et pourquoi pas une formation professionnelle mixte : elle réunit les salariés dans un même lieu tout en s’appuyant sur des outils numériques.

Advertisements

Formation en interne ou en externe ?

Faire intervenir un formateur au sein de l’entreprise permet d’ajuster le contenu de la formation pour répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise et de ses salariés. Dans les faits, cette configuration n’est souvent possible que pour de grandes structures.

Une formation en externe se déroule dans les locaux d’un organisme de formation (ou des locaux réservés pour l’occasion dans un lieu associé du type chambre de commerce et d’industrie, etc.).

Formation professionnelle des salariés : quels avantages ?

Des avantages pour les salariés

  • Actualiser leurs connaissances et leurs compétences pour s’adapter aux évolutions de leur emploi (maîtrise de nouvelles technologies, de nouvelles méthodes de travail, etc.) et ainsi conserver leur employabilité.
  • Acquérir de nouveaux savoirs et savoir-faire afin de développer et/ou de diversifier leurs compétences professionnelles. Ils pourront ainsi évoluer au sein de l’entreprise ou envisager un changement d’activité.

Des avantages pour l’entreprise

  • S’assurer de rester compétitif en s’appuyant sur des salariés formés aux dernières innovations de leur secteur. Des personnels à même de répondre aux évolutions du marché font la valeur d’une entreprise en pointe face à la concurrence.
  • Donner l’image d’une entreprise qui valorise son personnel en lui offrant des opportunités de monter en compétence et d’évoluer. Cela motive les salariés, stimule leur productivité et rend l’entreprise attractive pour de nouveaux talents.
  • Améliorer le dialogue social dans l’entreprise au moyen d’une formation conjointe qui réunirait managers, salariés et organisations syndicales autour de problématiques sociales, environnementales, etc.

Quels financements pour une formation professionnelle de ses salariés ?

Une formation professionnelle à l’initiative du salarié

S’il a un projet personnel de formation professionnelle, un salarié peut faire fonctionner son compte personnel de formation (CPF). Ce compte individuel permet de cumuler des droits à la formation professionnelle tout au long de sa carrière. Il est crédité automatiquement de 500 € pour chaque année travaillée à temps plein (ou au moins à 50 % du temps plein) jusqu’à un plafond de 5 000 €.

Cependant, si la formation choisie se déroule pendant les heures de travail, le salarié doit obtenir l’accord de son entreprise pour y assister. Dans ce cas, il garde son salaire. Les frais de formation sont pris en charge par le CPF mais pas les frais annexes (transport, repas, hébergement, …).

Une formation professionnelle à l’initiative de l’employeur

Si c’est l’entreprise qui met en place une formation, notamment dans le cadre du plan de développement des compétences, c’est elle qui en assure le financement (pour la formation elle-même ainsi que pour les frais annexes).

Toutes les entreprises versent chaque année une contribution obligatoire au titre du financement de la formation professionnelle. Son montant est établi en fonction de la taille et du type de l’entreprise. Ces contributions sont collectées aujourd’hui par l’URSSAF puis reversées à France compétences qui les répartit auprès des organismes chargés d’accompagner les différentes actions de formation professionnelle.

Un employeur qui souhaite un financement (ou une aide au financement) d’une formation professionnelle des salariés de son entreprise peut se tourner vers l’OPCO (opérateur de compétences) auquel il a adhéré selon son secteur d’activité (OPCO de la construction, OPCOmmerce, OPCO mobilités, etc.)

Si le projet de formation entre dans les critères requis, l’OPCO finance entièrement son coût pour les entreprises de moins de 50 salariés. Les entreprises de plus de 50 salariés peuvent bénéficier d’une aide au financement de certaines actions de formation professionnelle par l’État, la région ou Pôle Emploi par l’intermédiaire de leur OPCO.

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 333 reviews
Partager l'article