Engagement au Travail : entre sens, salaire et flexibilité, que veulent les collaborateurs pour rester ?

Engagement au Travail : entre sens, salaire et flexibilité, que veulent les collaborateurs pour rester ?
Adeline Lajoinie

Difficile de savoir ce que veulent vraiment les collaborateurs aujourd’hui : plus de sens, des valeurs fortes, un meilleur salaire, une plus grande flexibilité, une vraie politique RSE ? La récente étude EngagementIndex30® 2023 nous aide à y voir plus clair.

Les 3 piliers de l’engagement : sens, souplesse et salaire

Choose My Company vient de révéler les enseignements tirés de son baromètre EngagementIndex30® 2023, la plus grande étude réalisée cette année autour de l’engagement au travail : 100 000 avis collectés via 700 entreprises pour faire un état des lieux clair et pragmatique de la relation au travail des Français en 2023.

On y apprend que les salariés français sont globalement engagés dans leurs entreprises : 66,3% des salariés sont engagés et motivés par leur travail. 

Dans un contexte de marché du travail tendu, les demandes des salariés et leur désir de transformation s’expriment désormais ouvertement : l’aspiration à des postes attrayants, à des conditions de travail plus agréables, la progression professionnelle et une meilleure rémunération sont désormais considérées comme légitimes et réalisables. 

Du côté du sens au travail, 81,3% des salariés affirment se sentir utile et voir l’impact de leur travail. 76% apprécient la qualité des relations humaines, 75,7% expriment une fierté des produits / services et 73% sont en phase avec les valeurs de leurs entreprises.

Du côté du salaire, les salariés ne sont pas encore pleinement satisfaits puisque, si 65,5% se déclarent reconnus et encouragés dans leurs efforts, que 51,9% déclarent être satisfaits des avantages de leur entreprise (bonus, primes, intéressement, participation…), seuls 46,8% déclarent considérer que leur salaire est adapté à leur poste et responsabilités.

Concernant la flexibilité, il semble que les initiatives des employeurs concernant l’environnement de travail donnent des résultats positifs, avec une grande proportion d’employés qui aiment se rendre sur leur lieu de travail. 

En effet, 75,1% des travailleurs reconnaissent et apprécient les efforts déployés par leurs employeurs pour améliorer la qualité de leur environnement professionnel. Mais attention, avec une baisse de 2,5 points par rapport à 2022 (72,5% des employés se disent satisfaits de la façon dont ils parviennent à équilibrer leur vie professionnelle et personnelle), l’équilibre entre vie perso et vie pro s’est nettement détérioré.

Employeurs : 10 obligations à connaître en droit du travail

Les textes de loi et décrets entrés en vigueur ces derniers temps sont venus impacter les obligations des employeurs, créant ainsi de nouveaux impératifs à respecter pour rester en règle. Téléchargez ce dossier spécial pour faire le point sur les 10 obligations à connaître. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Parmi les raisons possibles, on peut citer le travail à distance et l’omniprésence de la connectivité, l’augmentation de la charge de travail dans des structures manquant de ressources, ainsi que l’absence de politiques efficaces d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

La suite après la publicité

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Engagement au travail : RSE, collaboration et formations à améliorer !

Quelques points semblent devoir être particulièrement travaillés dans les entreprises qui souhaitent conserver leurs salariés sur le long terme. 

Le développement professionnel ne satisfait pas pleinement et requiert de l’attention. Seuls 2/3 des collaborateurs ont un avis favorable vis-à-vis du développement des compétences. Et seuls 60,2% affirment comprendre comment ils peuvent évoluer dans leur entreprise. 

Dans un marché du travail concurrentiel, la stagnation en matière de formation, d’évaluation et d’évolution est notable, surtout pour les employés les plus anciens et fidèles. L’obtention de nouvelles compétences semble désormais surtout possible en changeant d’employeur. Travailler sur cette dynamique de carrière est plus que jamais cruciale pour fidéliser les employés.

Du côté du management, la collaboration et la participation à la vie de l’entreprise sont encore à construire. Seulement 1 collaborateur sur 2 comprend les décisions de son entreprise. Très clairement, les collaborateurs attendent une voix sur les sujets qui les concernent ou sur lesquels leur avis apporte de la valeur.

Enfin, du côté de la RSE, seuls 6 collaborateurs sur 10 estiment que leur entreprise prend suffisamment en compte les enjeux de protection de la planète. Et les actions au sein de l’écosystème business restent un sujet flou pour les collaborateurs : seuls 47,4% trouvent que les produits / services qu’ils commercialisent ont un impact positif sur l’environnement.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.