La RSE : qu’en pensent vraiment les salariés français ?

La RSE : qu’en pensent vraiment les salariés français ?
Adeline Lajoinie

C’est un concept qui est très en vogue aujourd’hui. Mais la RSE est-elle vraiment plébiscitée par les salariés français ? Et comment les entreprises envisagent-elles leurs démarches RSE dans l’avenir ?

La RSE : un concept peu connu des français ?

Une toute récente étude Odoxa pour Oracle sur “La RSE : un concept encore peu connu… faute d’engagement suffisant des entreprises françaises ?” vient confirmer que ce concept est peut-être mieux maîtrisé par les médias et les spécialistes du marketing que par les salariés et les entrepreneurs. 

Il existe pourtant une volonté commune de développer les engagements d’une Responsabilité Sociétale des Entreprises en France. Il y a prés de 6 ans, a été mise en place la notion de reporting extra-financier et il y a 7 ans, l’Accord de Paris a notamment cadré les engagements des entreprises, faisant ainsi de la RSE un élément clé de la transition vers une entreprise durable.

Cependant, selon cette étude, seuls 45% des Français ont été informés de l’existence de la RSE et moins de 50% des travailleurs connaissent les engagements de leur entreprise en ce qui concerne cette thématique RSE

Malgré cela, les citoyens français sont pratiquement tous d’accord (92%) sur l’importance de la responsabilité sociétale pour les entreprises, et 31% estiment même qu’il s’agit d’une priorité.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Les entreprises, responsables d’une mauvaise communication autour de la RSE ? 

Selon l’étude, la responsabilité de cette méconnaissance du concept de RSE reviendrait… aux entreprises. 

Et ce sont les salariés qui le confirment : pratiquement la totalité des Français (92%) estiment que la responsabilité sociétale des entreprises est un sujet crucial, et 31% d’entre eux la considèrent même comme une priorité.

Environ 7 travailleurs sur 10 estiment que l’engagement des entreprises françaises dans ce domaine est insuffisant, et cette opinion est également partagée par 64% des employés en ce qui concerne leur propre entreprise.

Quant aux piliers de la RSE, 80% des citoyens français considèrent que certains sujets doivent être traités en priorité par les entreprises :

       

Améliorer la QVCT : 55 idées à mettre en place en 2024

Vous avez initié une démarche QVCT dans votre entreprise et vous souhaitez la booster ? Culture RH et Eurécia vous proposent 55 idées efficaces à mettre en place en 2024 pour améliorer la vie de vos collaborateurs !

Télécharger

La RSE au service du recrutement ? 

Alors que la RSE est primordiale pour certains salariés, notamment les plus jeunes, pour intégrer une entreprise, il semble que les entreprises ne peuvent plus faire l’impasse sur cette notion de RSE dans le cadre de leurs recrutements

Le manque de RSE pourrait même accentuer le phénomène de conscious quitting, cette démission consciente qui consiste à quitter une entreprise qui ne partage pas ses valeurs.

En effet, environ 35% des travailleurs en France sont informés de l’engagement de leur entreprise en matière de RSE et sont déjà impliqués dans cette démarche, tandis qu’un quart d’entre eux pourraient envisager de quitter leur entreprise si cette dernière n’était pas suffisamment engagée dans ce domaine.

Enfin, 75% des employés pourraient choisir une entreprise en fonction de son niveau d’engagement en matière de RSE.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.