Stratégies RSE et ESG : où en sont les entreprises françaises ?

Stratégies RSE et ESG : où en sont les entreprises françaises ?
Adeline Lajoinie

Si toutes les entreprises reconnaissent, aujourd’hui, l’importance et les bienfaits d’une stratégie RSE / ESG. Toutes n’ont pas les possibilités, le temps ni les moyens de s’y consacrer. Alors où en sont les entreprises françaises en matière de stratégie RSE ?

La communication (et la mode) autour des concepts RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) et ESG (Environnement Social Gouvernance) est de plus en plus active. Mais où en sont concrètement les entreprises françaises en termes de stratégie RSE ? L’engagement est-il à la hauteur des attentes des salariés ? 

Engagement RSE et ESG : la taille des entreprises compte !

NooS.Global, plateforme d’engagement RSE et ESG, a voulu savoir où en sont actuellement les sociétés françaises en menant une enquête auprès de plus de 3 000 chefs d’entreprise et dirigeants de TPE, PME, ETI et GE. 

Selon cette étude, en 2022, seules les grandes entreprises (plus de 5 000 salariés) déclarent avoir une stratégie RSE / ESG parfaite et complète à 55 % et les ETI une position en construction et bien définie à 39 %. 

Les plus petites entreprises seraient moins engagées :  36 % des PME ont une stratégie RSE / ESG en construction, mais encore mal définie et 47 % des TPE (moins de 10 salariés) avouent qu’elles n’ont absolument rien en préparation. 

Qu’en est-il des projets futurs ? Là aussi l’écart se creuse entre grandes et petites entreprises. Si toutes les entreprises ont pour objectif en 2022 d’améliorer leur stratégie RSE / ESG, leur degré d’implication n’est cependant pas équivalent. Ainsi, les TPE et PME sont en dessous de 38 %, les ETI 43 % et les GE dépassent les 54 %.

Advertisements

Et du côté de la prise de conscience de l’impact des changements environnementaux sur l’activité des entreprises en 2002, ici aussi la perception change en fonction de la taille de l’entreprise. Ainsi, à la question « Pensez-vous que les changements climatiques vont perturber votre activité ? »,  les TPE et PME pensent être moins impactées avec respectivement 55 % et 43 % de réponses négatives. En revanche, 36 % des ETI et plus de 41 % des GE craignent des perturbations importantes sur leur business.

RSE / ESG : une responsabilité partagée entre les entreprises, les salariés et les pouvoirs publics

En ce qui concerne l’implication des diverses parties, l’on est plutôt sur un consensus. 

Pour l’implication des employés et des clients dans la stratégie RSE / ESG, toutes les entreprises semblent y parvenir mais aimeraient tout de même en faire beaucoup plus. C’est ce que déclarent 38 % des TPE, 42 % des PME, 45 % des ETI et 44 % des GE.

Et 41 % des entreprises, quelle que soit leur taille, estiment que la responsabilité externe (contribution au bien commun, externalités positives, etc.) et la responsabilité interne (promotion de l’inclusion, réduction des émissions carbones) doivent être menées de front.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 323 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.