QVCT : quelles initiatives concrètes des employeurs ?

QVCT : quelles initiatives concrètes des employeurs ?
Adeline Lajoinie

La QVCT, et notamment le bien-être au travail, sont des priorités pour les entreprises qui souhaitent attirer et garder leurs salariés. Certes, mais, concrètement, quelles sont les initiatives QVCT mises en place par les employeurs ?

La QVCT : une priorité en entreprise, mais qui rencontre des difficultés d’application

Le Baromètre Bien-être France de WTW est riche en enseignements. On y apprend que la préoccupation du bien-être des collaborateurs est aujourd’hui une priorité centrale pour les Directeurs des Ressources Humaines (DRH), avec 85% d’entre eux mettant en avant cette question en 2023. 

En effet, le bien-être est non seulement un levier pour stimuler l’engagement et fidéliser les salariés, mais il s’avère aussi un facteur déterminant pour booster la performance et l’efficacité globale de toute organisation.

Dans ce contexte, 70% des entreprises reconnaissent que le bien-être des salariés est un composant essentiel de leur culture organisationnelle. 

Cependant, l’augmentation des coûts et l’insuffisance de ressources internes apparaissent comme les principaux obstacles à surmonter, suivis de près par le manque d’engagement des salariés. 

En dépit de ces défis, les entreprises qui réussissent à obtenir des résultats satisfaisants dans la plupart des domaines liés au bien-être sont encore peu nombreuses. 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Le bien-être émotionnel, au coeur des initiatives des employeurs

Actuellement, 59% des entreprises interrogées proposent des programmes de bien-être à destination de leurs salariés sans avoir instauré de réelle stratégie en la matière.

Plus de 7 entreprises sur 10 (74%) ont la conviction que d’ici 3 ans, la mise en place d’une stratégie de bien-être sera un élément différenciant qui permettra d’attirer les talents et de proposer une expérience collaborateur de qualité.

Et, pour les trois années à venir, 93% des employeurs affirment que leur priorité majeure réside dans le bien-être émotionnel de leurs salariés

En ce qui concerne les enjeux principaux liés au “bien-être”, 73% des entreprises sont engagées dans la lutte contre le stress et l’épuisement professionnel, et 66% s’efforcent d’améliorer la santé mentale de leurs collaborateurs.

Toutefois, seule une proportion de 38% des entreprises propose un soutien adapté en matière de santé mentale à leurs salariés et à leurs personnes à charge lorsqu’il s’avère nécessaire. 

Advertisements

Actuellement, l’initiative prioritaire, pour 59% des entreprises, est de mesurer le stress de leurs collaborateurs ainsi que ses principales causes.

Parmi les initiatives prioritaires émergentes, figurent la mise en place ou la refonte des dispositifs d’assistance aux salariés, ainsi que la recherche d’opportunités pour renforcer leur résilience.

La santé physique, autre priorité des employés en termes de QVCT

Le bien-être physique est l’autre priorité des employeurs pour ces 3 prochaines années, seln 86% des répondants. 

Bien que 57% des entreprises prétendent proposer des programmes dédiés à la gestion des risques liés au mode de vie des employés (incluant des programmes de nutrition, d’activité physique, des salles de sport, des initiatives anti-tabagisme, des conseils sur le sommeil, etc.), seulement un tiers des salariés (33%) attestent que les ressources et les initiatives mises en place par leur employeur les ont incités à adopter un style de vie plus salutaire. 

Parmi les initiatives prévues prochainement, selon les employeurs, figurent le parrainage de réseaux d’employés ambassadeurs du bien-être physique, que ce soit sur site ou virtuellement via les réseaux sociaux, ainsi que l’offre de bilans de santé pour tous les salariés.

Bien-être social et financier : les deux autres domaines d’initiatives de la QVCT

Le bien-être social (73%) et financier (70%) sont aussi des préoccupations majeures pour les employeurs. Cependant, seul un peu plus d’un tiers des salariés (35%) estime bénéficier du soutien nécessaire pour gérer leurs finances.

Parmi les actions à venir des employeurs dans le domaine social, on note deux initiatives majeures. D’une part, intégrer le bien-être dans la stratégie de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). D’autre part, élaborer une stratégie promouvant la diversité, l’équité et l’inclusion (I&D), puis la communiquer.

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine

En ce qui concerne le volet financier, deux actions sont envisagées. Premièrement, proposer des webinars sur les différentes problématiques financières susceptibles d’affecter les salariés. Deuxièmement, définir et suivre des indicateurs et critères de décisions pour aider les salariés face à certains évènements de vie.

La mise en œuvre de ces initiatives de QVCT est particulièrement importante pour les entreprises. Car les salariés des organisations où la culture du bien-être est fortement ancrée envisagent à 91% de rester chez leur employeur pendant les deux prochaines années. C’est 1,6 fois plus que dans les organisations où cette culture est moins présente.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.