Quels sont les 7 métiers les plus attractifs liés à l’IA ?

Quels sont les 7 métiers les plus attractifs liés à l’IA ?
Adeline Lajoinie

L’Intelligence Artificielle a transformé tous nos métiers et ce n’est que le début. Mais l’IA a également créé des métiers spécifiques à cette nouvelle technologie. Quels sont ces métiers ? Et quels sont les nouveaux enjeux et limites de l’utilisation de l’IA en entreprise.

Contraintes et enjeux de l’IA au sein des entreprises

Humanskills et Elevate se sont réunis pour mettre en lumière les enjeux clés liés à l’intelligence artificielle.

Selon ces entreprises, l’intégration de l’Intelligence Artificielle (IA) dans le secteur professionnel soulève plusieurs problématiques. 

Les limites techniques et fonctionnelles, notamment l’assurance et l’accessibilité des données fiables et variées, posent problème. S’y ajoute la gestion du risque lié au partage de données confidentielles et la menace des cyberattaques.

Par ailleurs, des obstacles sociétaux se manifestent : la réticence possible des clients et utilisateurs, la rareté et la rétention des talents en IA s’avèrent de véritables enjeux. 

La collaboration équilibrée entre l’expertise humaine et les aptitudes de l’IA nécessite également une attention particulière.

Sur le plan éthique et légal, élaborer des modèles d’IA transparents et garantir une utilisation responsable de cette technologie s’avèrent impératifs. 

La question de la propriété intellectuelle et du droit d’auteur émerge également comme une barrière notable.

À l’opposé, l’évolution de l’IA et du Machine Learning (ML), particulièrement via la GenAI, a marqué la dernière décennie. 

La suite après la publicité

Leur rôle dans la métamorphose de divers secteurs et dans certains pans de notre quotidien est indéniable, comme illustré par le succès de ChatGPT. Les outils basés sur la GenAI ont été vecteurs de transformation dans plusieurs industries.

Face à cette évolution, 2/3 des postes actuels sont susceptibles à un degré d’automatisation par l’IA

En conséquence, l’IA générative pourrait supplanter jusqu’à ¼ des tâches professionnelles actuelles. Dès lors, la transformation des emplois pousse les entreprises à prioriser la formation des collaborateurs sur cette technologie émergente.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Quels métiers liés à l’IA sont les plus rémunérateurs ?

La transformation engendrée par l’Intelligence Artificielle (IA) a impacté divers métiers existants tels que les Data Scientists, Data Engineers, Data Analysts, Dev Ops, Experts en Cybersécurité et Cloud ; mais a également donné naissance à de nouvelles spécialités professionnelles, conçues spécifiquement pour et par elle.

Pour illustrer ces nouvelles vocations, Humanskills nous propose un aperçu en mettant en exergue ces professions des moins bien rémunérées au plus lucratives :

  • Développeur de Chatbots et d’Assistants Virtuels : en charge du développement de solutions conversationnelles automatisées pour optimiser l’expérience utilisateur et l’automatisation des processus. Salaire : 50k€ à 80k€
  • Prompt Engineer : expert dans la conception de prompts pour des IA génératives telles que ChatGPT ou MidJourney. Salaire : 40k€ à 70k€
  • Ingénieur en IA et en Machine Learning : responsable de l’élaboration d’algorithmes et de programmes permettant aux machines de traiter des problématiques complexes et d’améliorer produits et processus. Salaire : 50k€ à 85k€
  • Expert en traitement du langage naturel (TNL) : spécialiste axé sur le développement et la mise en œuvre de technologies consacrées au traitement du langage naturel dans le domaine de l’IA. Salaire : 60k€ à 150k€
  • Human-machine teaming manager : professionnel définissant les rôles et responsabilités entre intelligences humaines et artificielles et élaborant un système communicatif et collaboratif entre hommes et machines. Salaire : 95k€ à 115k€
  • Directeur Innovation en IA : leader supervisant les initiatives d’innovation en IA, contribuant au développement de nouvelles applications, produits et solutions basées sur l’IA et favorisant la croissance de l’entreprise. Salaire : 100k€ à 160k€
  • Directeur de l’IA (ou Chief AI Officer) : responsable de l’établissement de la stratégie globale et de la gouvernance de l’entreprise en matière d’IA et de la surveillance de l’exécution de cette stratégie. Salaire : 120k€ à 200k€

La progression dans l’échelle salariale ici dépeinte met en lumière une trajectoire où le niveau d’expertise et les responsabilités accrues en matière de stratégie et d’innovation en IA sont en corrélation directe avec les rémunérations proposées.

9 fiches pour développer le potentiel de vos entretiens

L’entretien annuel peut devenir un moment clé pour l’engagement et la formation des équipes. Notre partenaire Lucca a élaboré un guide avec des conseils pratiques : implication des collaborateurs lors de préparation, identification des besoins de formation et réflexion sur les perspectives de carrières.

Je télécharge

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.