Recrutement collaboratif, faut-il laisser une place au manager ?

Recrutement collaboratif, faut-il laisser une place au manager ?
Gaelle Bini

Recruter aujourd’hui devient de plus en plus difficile. Entre tensions du marché et pénurie de compétences, le candidat idéal se fait rare.
De plus, recruter à non seulement un coût direct, mais aussi indirect au vu du temps qu’il demande.
Recruter vite et bien devient impératif. Dans ce contexte, le manager a-t-il une place dans le process de recrutement ? Est-il le chaînon manquant ?

Le recrutement collaboratif implique le service RH et les opérationnels de l’entreprise notamment les managers.

L’objectif est de garantir le recrutement d’un candidat de qualité et qui fasse l’unanimité auprès des différents services concernés.

Collaboration entre recruteur et manager

Il est primordial que le recruteur et le manager collaborent dès le début du processus de recrutement afin de définir le profil recherché tant pour les compétences que pour la personnalité.

Les attentes et besoins à l’embauche sont différents pour le recruteur et le manager. Un recruteur a été formé pour évaluer les candidats de manière objective. Quant au manager, ce dernier va privilégier l’émotionnel et n’utilisera pas de critères stratégiques, il s’appuiera sur l’existant, le vécu, les savoir-être (soft skills) du collaborateur.

Cette collaboration va permettre au recruteur d’aiguiller le manager de manière réaliste et objective en lui apportant plus de perspectives et de réalisme en termes de compétences, d’expériences. Le manager lui connaît bien les besoins opérationnels pour le poste lié à l’activité dans son service et s’appuiera sur son retour d’expérience, indispensable à la compréhension du profil recherché.

En collaborant, le recruteur et le manager augmentent les chances de trouver le bon candidat en mettant en commun leurs atouts dans le processus de recherche. Le recruteur connaît les sites d’emploi, le marché et les outils digitaux comme les réseaux sociaux tandis que le manager lui a son niveau professionnel et technique.

Rôle du manager dans le processus de recrutement

Le manager de proximité a son rôle à jouer dans le processus de recrutement. Le recrutement collaboratif va permettre de mettre en lien les différents acteurs de l’entreprise dans le but de pourvoir les postes vacants et de recruter de nouvelles ressources.

Le fait d’impliquer les managers dans la recherche des futures recrues a un impact direct sur les délais de recrutement, en les réduisant, mais cela contribuera également à la valorisation de la marque employeur.

La marque employeur est l’image dont l’entreprise bénéficie auprès des candidats potentiels, mais aussi des employés déjà en poste. L’implication des managers va permettre d’évaluer de manière précise la perception de l’image de l’entreprise auprès des candidatures potentielles.

En effet, lors de l’implication des managers dans le processus de recrutement, il faut noter qu’ils ont un réseau puissant et qu’ils peuvent l’utiliser pour trouver de nouveaux talents. Lors de la cooptation des managers, ces derniers font valoir les mérites de l’entreprise et valorisent auprès de leur réseau les avantages de leur travail. Grâce à cette cooptation le service RH fera l’acquisition de nouveaux CVs qualifiés et améliorera l’engagement des collaborateurs !

5 soft skills les plus valorisées en entreprise en 2023

Nos experts décryptent en exclusivité le top 5 des compétences : Leadership, Assertivité, Présentation impactante, Empathie et Écoute ; et vous offrent des clés actionnables immédiatement. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire Skillsday.

Télécharger

L’alliance service RH et managers au sein d’une entreprise reflète le signe d’une bonne qualité de vie au travail et met en évidence un climat où l’échange et l’entraide sont valorisés.

Advertisements

À lire également :

Manager = “Pilote” des talents de son équipe

manager-guide-équipe-pilote-connaissance-place-recrutement

De manière générale, il aide le service RH dans la détection, le management et le développement des compétences. Sa place stratégique auprès des collaborateurs va permettre au service RH de partager la réalité du terrain.

Le manager gère une équipe plus petite avec qui il a des interactions régulières à l’instar du service RH. Il joue donc un rôle d’accompagnement du collaborateur, de l’évolution de ses compétences et de sa carrière.

Un candidat qui aura vécu une expérience de candidature positive, sera beaucoup plus enclin à rejoindre l’entreprise en la considérant à l’image de la qualité du processus collaboratif.

Son “onboarding” au sein de l’entreprise sera beaucoup plus détendu dans la mesure où il aura déjà fait connaissance lors du processus de recrutement de ses futurs collaborateurs, managers, service RH et collègues directs.

De plus, on peut compter sur le savoir et les compétences des managers pour aider le service RH à répondre à des problématiques clés :

  • Élaborer un “Livret d’accueil” pour l’arrivée des nouveaux collaborateurs ?
  • De quelle formation aura-t-il besoin ?
  • Comment savoir si le salarié est en phase avec les valeurs de l’entreprise ?

Le fait d’intégrer le manager dans l’intégration du collaborateur facilitera sa capacité à trouver sa place dans l’équipe et à s’épanouir dans un environnement de travail bienveillant et de qualité.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Valorisation du rôle de manager

Le recrutement collaboratif valorise la marque employeur auprès des managers, qui détiennent un rôle dans le processus de recrutement, mais aussi auprès de tous les autres salariés.

Ceux-ci, étant impliqués dans la sélection des candidats, se voyant reconnus et considérés par la société. Le fait de les solliciter, de participer à l’élaboration de tests techniques, de fiches de poste, de la liste des compétences recherchées, de grille d’évaluation permet de valoriser leur rôle dans le processus de recrutement.

Ce travail mené par le service RH et les managers est un moment d’échange privilégié dans l’établissement de liens entre les différents services et développe une culture d’entreprise basée sur l’entraide.

Les collaborateurs ont la possibilité de diffuser les besoins en recrutement de leur entreprise en partageant les annonces d’emploi sur les réseaux sociaux.

Quel que soit le fonctionnement que le service RH adoptera, le recruteur doit former le manager aux techniques d’évaluation en entretien afin qu’il se sente plus à l’aise pour y participer et sera alors plus à même de comprendre les enjeux du côté RH afin de réussir un recrutement de qualité.

Notez le

Rated 4.6 / 5 based on 176 reviews
Partager l'article

Gaelle Bini

Après avoir passé 17 ans dans le milieu salariat dans le domaine des Ressources Humaines, j'ai aujourd'hui eu envie de me lancer dans l'aventure d'auto-entrepreneur afin de mettre à profit mes compétences professionnelles au service de sociétés et de trouver un plaisir à travailler de manière indépendante. Autonome, organisée avec un grand sens de l'écoute, je vous apporterai mon expertise toujours dans la bonne humeur et la joie de vivre!!