Comment lutter contre le Conscious Quitting en 2023 ?

Comment lutter contre le Conscious Quitting en 2023 ?
Adeline Lajoinie

Dans un marché du travail en tension, les salariés peuvent avoir envie de démissionner quand leur entreprise ne porte pas les mêmes valeurs qu’eux. Comment lutter contre ce qu’on appelle le Conscious Quitting ?

Qui est concerné par le Conscious Quitting en 2023 ?

Le cabinet de conseil indépendant Génie des Lieux, spécialisé dans le design et l’aménagement d’espaces de travail, a mené une étude approfondie sur le concept de la “démission consciente” ou Conscious Quitting. Ce sondage a été effectué auprès de 2 258 employés pour comprendre comment ce phénomène impacte le paysage de l’emploi.

Selon l’étude, la préservation des valeurs sociales est la raison principale qui pousse plus de 89 % des Français vers la “démission consciente”. De plus, 73 % des personnes interrogées ont exprimé leur inquiétude vis-à-vis des enjeux environnementaux, tandis que 65 % ont mis l’accent sur l’importance des valeurs éthiques et morales.

Le fait de travailler pour une entreprise dont l’éthique ne coïncide pas avec leurs propres valeurs est une situation inconcevable pour une grande majorité de Français. Plus précisément, plus de 68 % ont affirmé avoir envisagé de quitter leur entreprise lorsque celle-ci ne respectait pas certaines de leurs valeurs.

Cependant, la mise en œuvre de cette décision est plus complexe. Seulement 34 % des personnes interrogées ont admis avoir effectivement quitté une entreprise de leur propre initiative en raison d’un désaccord sur les valeurs.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Les espaces de travail, un outil de lutte contre le Conscious Quitting ?

Les bureaux “traditionnels” et autres espaces de travail (coworking, flex office…) sont devenus très importants pour des salariés, qui pratiquent dans leur grande majorité le travail hybride. 

Les espaces de travail doivent désormais être réfléchis et répondre aux besoins de tous les salariés pour créer des lieux de convivialité, où l’on a plaisir à revenir. 

Aménager ses bureaux de manière durable et responsable, dans le cadre d’une vraie politique RSE, peut plaire aux salariés qui sont particulièrement sensibles aux valeurs de leur entreprise. C’est ce que pensent 76% des français.

A lire également :

       

Améliorer la QVCT : 55 idées à mettre en place en 2024

Vous avez initié une démarche QVCT dans votre entreprise et vous souhaitez la booster ? Culture RH et Eurécia vous proposent 55 idées efficaces à mettre en place en 2024 pour améliorer la vie de vos collaborateurs !

Télécharger
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.