Qu’est ce qui pousse les cadres français vers une Grande Démission en 2023 ?

Qu’est ce qui pousse les cadres français vers une Grande Démission en 2023 ?
Adeline Lajoinie

91% des cadres âgés de 30 à 39 ans ont songé à démissionner en 2022. Quelles sont les raisons qui poussent les salariés français vers une Grande Démission en 2023 ? Et comment les entreprises peuvent-elles vraiment les retenir aujourd’hui ?

Une Grande Démission, liée à des problématiques de management ? 

71% des cadres souhaitent changer d’emploi d’ici les deux prochaines années et 9 cadres sur 10 ont songé à démissionner au cours de l’année 2022. La Grande Démission 2023 n’a rien d’un mythe. Dans sa nouvelle étude, le cabinet Robert Walters a souhaité se pencher sur la démission des cadres pour aider les entreprises à mieux la contrer.  

La première raison d’envisager de quitter son entreprise, pour 51% des cadres interrogés, repose sur un désaccord avec le management et la culture d’entreprise. Les raisons suivantes sont liées à l’envie de changer de secteur (46%), à la rémunération (43%), l’espoir d’évoluer dans leur carrière (33%), une recherche de plus de sens (26%) une réduction du stress et de la pression (25%). 

Les cadres français sont devenus de plus en plus exigeants envers les entreprises. Au cours de l’année 2022, 84% d’entre eux ont repensé leur relation au travail. Que ce soit au sujet de leur équilibre vie personnelle et vie professionnelle (83%), du sens de leur travail (59%) ou encore dans leur relation avec leur manager (43%). 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Rétention des talents : les leviers qui fonctionnent vraiment

Si le management semble parfois poser souci, la rémunération et le bien-être sont les principaux leviers de rétention des talents aujourd’hui. En effet, un changement de manager et d’équipe ne suffirait pas à empêcher les cadres de démissionner. Mais comment éviter la Grande Démission en 2023 ? 

La suite après la publicité

Plus de la moitié d’entre eux (53%) renonceraient à quitter leur entreprise s’ils percevaient une augmentation de salaire, une promotion. La prise en compte du bien-être au travail est également essentielle pour les entreprises souhaitant conserver leurs talents, tout comme le fait de leur présenter un plan d’évolution clair.

Les 3 principaux leviers de rétention sur lesquels, selon l’étude, les entreprises doivent se concentrer sont donc : 

Employeurs : 10 obligations à connaître en droit du travail

Les textes de loi et décrets entrés en vigueur ces derniers temps sont venus impacter les obligations des employeurs, créant ainsi de nouveaux impératifs à respecter pour rester en règle. Téléchargez ce dossier spécial pour faire le point sur les 10 obligations à connaître. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement
  • Le salaire.
  • Le bien-être au travail.
  • La proposition d’un plan de carrière.

Le fort besoin de flexibilité et d’adaptabilité des cadres

32% des cadres déclarent qu’ils pourraient renoncer à quitter leur entreprise si elle prenait davantage en compte leur bien-être au travail. La communication des entreprises, les efforts portés sur la marque employeur et la flexibilité sont donc essentiels en 2023.

La flexibilité est également de mise : 41% d’entre eux privilégieraient une entreprise proposant la possibilité d’aménager soi-même son temps de travail. Vient ensuite la semaine de 4 jours, puis la possibilité de travailler partout dans le monde.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.