baromètre soft skills

La Grande Démission est-elle en train d’arriver en France ?

La Grande Démission est-elle en train d’arriver en France ?
Adeline Lajoinie

Face à un phénomène massif de désengagement, l’on parle surtout de Grande Démission outre-atlantique. Mais ce phénomène est-il en train de toucher la France ? Selon les derniers chiffres de la DARES, pas de quoi tirer la sonnette d’alarme : le taux de démission français est élevé, mais pas inédit.

Un record de démission déjà atteint… en 2008

La Grande Démission ne serait donc pas forcément inédite en France et ce phénomène ne serait donc pas une fatalité. 

En effet, le nombre de démissions de CDI, selon le rapport de la DARES “La France vit-elle une “Grande Démission” ?”, a atteint 469 610 au 1er trimestre 2022 (et 523 017 pour les démissions globales). Un niveau de démission déjà atteint au 1er trimestre 2008 où l’on comptait 509 694 démissions. 

A lire également :

Un taux de démission en deçà de ceux de 2008 et de 2001

La DARES propose également de mâtiner ce chiffre et de tenir compte des fluctuations de l’emploi, en rapportant le nombre de démissions à celui des salariés : 

  • Le taux de démission ainsi obtenu atteint 2,7% en France au 1er trimestre 2022
  • Il reste en deçà des niveaux qu’il avait atteint juste avant la crise financière, début 2008 : 2,9%.
  • Sur les seules entreprises de 50 salariés ou plus, le taux de démission (2,1%) est inférieur à celui observé au début des années 2000 (2,3% au 1er trimestre 2001).

Comme expliqué dans le rapport de la DARES, le taux de démission est cyclique : bas durant les crises, il augmente en période de reprise (quand arrive l’expansion économique et ses nouvelles opportunités d’emploi, les démissions sont plus nombreuses). 

Advertisements

“Dans le contexte actuel de reprise suite à la crise du Covid-19, la hausse du taux de démission apparaît donc comme normale, elle n’est pas associée à un nombre inhabituel de retraits du marché du travail”. 

Autre indicateur à surveiller pour compléter les chiffres des démissions : le taux d’emploi. Ce dernier est lui aussi plus élevé qu’avant crise et continue de progresser pour toutes les tranches d’âge depuis fin 2021. 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

De réelles difficultés de recrutement en France

Parmi les chiffres à surveiller et qui sont directement en cause des démissions : la proportion d’entreprises déclarant éprouver des difficultés de recrutement en France, par secteur d’activité. Ce chiffre est en très forte hausse depuis Juillet 2020, créant des opportunités de démission pour les salariés déjà en poste. 

Cependant, encore une fois, la DARES souligne l’importance de mettre cette évolution en correspondance avec un autre chiffre : celui des retours à l’emploi. Environ 8 démissionnaires de CDI sur 10 au second semestre 2021 sont en emploi dans les 6 mois qui suivent et cette proportion est stable par rapport à l’avant-crise sanitaire.

A lire également :

Notez le

Rated 4.3 / 5 based on 273 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.