Workation : les millenials prêts à travailler pendant leurs vacances ?

Workation : les millenials prêts à travailler pendant leurs vacances ?
Adeline Lajoinie

Quel rapport entretiennent les 18-35 ans (millennials) aux temps de travail en général et aux temps de repos en particulier ? Sont-ils plus à l’aise avec des concepts comme le workation ou les tracances (le fait de travailler pendant ses vacances) ?

Congés payés et semaine de 4 jours : les millenials sont fans

VVF et VVF Ingénierie viennent de publier une enquête concernant  les actifs de 18 à 35 ans, pour savoir ce qu’ils pensaient des concepts émergents comme la semaine de quatre jours, les vacances illimitées ou encore le workation. 

Les jeunes professionnels âgés de 18 à 35 ans montrent un grand intérêt pour les congés payés, dépassant la moyenne en termes de flexibilité de leur temps de travail. En effet, ils sont 72% à accepter de rallonger leur semaine de travail en échange de jours de vacances additionnels, contre une moyenne de 52% pour l’ensemble des actifs. 

Cependant, à l’instar de tous les travailleurs français, la majorité (83%) refuse de réduire leurs jours de congés pour anticiper leur retraite.

D’autre part, l’idée d’une semaine de travail de quatre jours, permettant de profiter de longs week-ends, séduit grandement cette tranche d’âge. Près des deux tiers (63% contre 44% en moyenne) sont totalement favorables à ce concept, tandis que 37% pensent qu’il serait judicieux d’expérimenter ce modèle avant de prendre une décision définitive.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Les vacances illimités : les 18-35 ans n’y sont pas favorables

Près de deux tiers des millenials se disent prêts à expérimenter le concept des “vacances illimitées”, une modalité où chaque employé a la liberté de prendre des congés à sa convenance, bien que ces jours ne soient pas payés. 

Bien que la curiosité pour ce concept soit légèrement plus élevée chez les 18-35 ans que la moyenne (30% contre 27%), ils sont légèrement moins nombreux à l’approuver (12% contre 14%). Pour ces 12% qui soutiennent l’idée des vacances illimitées, la flexibilité organisationnelle (8%) et la possibilité de travailler davantage pour augmenter leurs revenus (4%) sont les principaux avantages.

Advertisements

Cependant, pour les 58% qui s’opposent à ce concept, une des préoccupations majeures est l’éventuelle désorganisation que cela pourrait engendrer au sein de l’entreprise ou de l’activité (un tiers des répondants). 

Par ailleurs, un quart craint que l’épuisement lié à l’absence de congés ne conduise à une augmentation des accidents du travail.

Workation et Tracances : des difficultés à déconnecter

Les concepts de “Tracances” ou “Workation”, qui associent télétravail et vacances, sont plus connus parmi les 18-35 ans que la moyenne (38% contre 27%). Cependant, seuls 13% des répondants ont cette option dans leur entreprise, avec une préférence plus marquée chez les millennials pour cette formule (9% contre 3%).

Environ un tiers des millenials (33% contre 17% en moyenne) sont disposés à essayer le “workation”, à condition d’avoir les ressources nécessaires pour travailler efficacement (par exemple, le WiFi). Un quart seulement se montre réticents, préférant un cadre de travail plus traditionnel pour être productifs.

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

Pourtant, malgré leur intérêt pour les vacances et leur ouverture à de nouvelles formules de travail, les 18-35 ans éprouvent des difficultés à déconnecter en vacances. 

Moins nombreux à déclarer ne jamais travailler pendant les congés (42% contre 49%), 79% d’entre eux gardent leur téléphone allumé, menant 92% à estimer que la frontière entre vie privée et professionnelle est de plus en plus floue.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.