Semaine de 4 jours : votre entreprise va-t-elle vraiment gagner en productivité ?

Semaine de 4 jours :  votre entreprise va-t-elle vraiment gagner en productivité ?
Adeline Lajoinie

C’est l’une des grandes envies des salariés français, avides de plus de flexibilité au travail : la mise en place de la semaine de 4 jours. Mais cette “mesure” est-elle un vrai bienfait pour l’entreprise ? Et est-elle applicable en France ?

35% des employeurs français envisagent d’expérimenter la semaine de 4 jours

Selon l’étude « Ce que veulent les candidats en 2023 » réalisée par Robert Half en novembre 2022, 43% des salariés seraient favorables à sa mise en place (mêmes horaires de travail pour le même salaire). Et les employeurs commencent également à se faire à cette idée. 

Selon une étude, toujours réalisée par Robert Half auprès de 300 dirigeants français, pour son Guide des Salaires 2023 :

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine
  • 22% des employeurs déclarent proposer la semaine de 4 jours à leurs employés (même nombre d’heures par semaine sur 4 jours, à salaire équivalent).
  • 35% envisagent de la mettre en place au cours des 12 mois à venir.
  • Mais 35% s’y disent encore opposés.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Les avantages de la semaine de 4 jours expérimentée aux Royaume-Uni

Les employeurs français marcheraient-ils bientôt sur les traces de leurs voisins britanniques. La Chambre des Communes a en effet fait part d’une expérimentation réussie au Royaume-Uni : 56 entreprises sur 61 ayant testé la semaine de 4 jours de juin à décembre 2022 vont la pérenniser.

Les résultats de cette expérience soulignent les avantages remarquables d’une semaine de 4 jours : les recettes des entreprises sont restées stables (+1,4% par rapport à 2021, affichant même une progression de 35% par rapport à la même période de 2021) et il a été constaté une baisse du taux de démission, d’absentéisme et de nouvelles embauches. 

En outre, les bienfaits sont clairement visibles sur le plan santé, notamment une réduction du niveau de stress, d’épuisement et de fatigue, ainsi qu’un meilleur sommeil, ainsi qu’un plus grand temps consacré à l’exercice et un plus grand bien-être général dans la vie et au travail.

Advertisements

Si les entreprises semblent y gagner en bien-être et en productivité, un article de Nouvelles Publications souligne un autre point intéressant : la baisse de l’absentéisme. L’entreprise espagnole Software Delsol a instauré la semaine de 4 jours en 2020 auprès de ses 181 salariés. Résultat : une chute de 20% du taux d’absentéisme

Une même expérience islandaise démontre également que la semaine de 4 jours est directement liée à une réduction des salariés absents, car moins fatigués ou moins malades.

En France, si les salariés plébiscitent en grande majorité le passage aux 32 heures par semaine sans perte de salaire, les entreprises restent frileuses. Pour l’heure, seules des TPE, PME mais quelques ETI quand même, affichent leur passage à la semaine de 4 jours. Aucun grand groupe n’a encore franchi le pas. 

Un des arguments avancés est que les investissements humains et financiers seraient trop importants, notamment pour les entreprises où les postes de cadres demandent plus de 35 heures pour atteindre les objectifs.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.