Evénementiel : pourquoi vos collaborateurs en ont vraiment besoin

Evénementiel : pourquoi vos collaborateurs en ont vraiment besoin
Adeline Lajoinie

Si le travail hybride plait aux collaborateurs, il crée un manque d’interactions humaines, en dehors de l’entreprise. L’événementiel (réunions, séminaires, conférences en extérieur) répond à un besoin de reconnexion. Mais comment bien l’organiser ?

Comment l’événementiel est-il devenu incontournable en entreprise ?

À l’occasion de l’édition 2023 du salon de l’IFTM Top Résa, Kactus dévoile les résultats de son premier Baromètre du Meeting & Events BtoB.

On y apprend que l’ère post-pandémique a rebattu les cartes, insufflant à l’événementiel une dimension stratégique prépondérante. 

Ce secteur, longtemps perçu comme le précurseur de moments de détente et de gratitude envers les collaborateurs, s’est mué en un outil crucial pour la cohésion et l’engagement des équipes.

L’événementiel et les rencontres offsite sont devenus des leviers essentiels pour resserrer les liens, souvent distendus par le télétravail

La nécessité de maintenir et d’amplifier la culture d’entreprise, tout en favorisant un engagement authentique, a propulsé ces moments partagés au rang de priorités.

Dans un contexte économique nuancé, où les perspectives semblent flotter dans un océan d’incertitudes, l’événementiel surgit comme un phare. 

Il ne se contente pas de résister aux remous de la conjoncture, mais devient une bouée à laquelle les entreprises s’agrippent pour naviguer vers une collaboration enrichie et une revitalisation des dynamiques internes

2023 témoigne d’une quête vibrante d’authenticité et de rencontres véritables, où l’interaction humaine reprend ses droits et redessine les contours de l’entreprise de demain. 

C’est dans cette optique que l’événementiel émerge non plus comme option, mais comme nécessité pour les entreprises.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

La suite après la publicité

Le séminaire résidentiel : une solution plébiscitée

Les “Small Meetings”, constituant près de deux tiers des événements corporate, dominent nettement le paysage événementiel des entreprises. Incluant des ateliers et des réunions, ces événements sont des piliers des interactions professionnelles.

En 2022, les soirées festives d’entreprise ont quant à elles constitué environ 10% des initiatives, jouant un rôle essentiel dans la ponctuation des temps forts annuels, comme les festivités estivales ou de fin d’année.

Les séminaires résidentiels se démarquent nettement, étant perçus comme des opportunités idéales pour renforcer la cohésion des équipes. 

Ces derniers, auxquels s’attribuent 26% des réservations en 2022, privilégient des moments de convivialité, répliquant les échanges informels “autour de la machine à café” et consolidant ainsi les liens intercollaborateurs. Seuls les séminaires journaliers surpassent ces derniers avec 49% des réservations.

D’une durée moyenne de 2,3 jours en 2022, et avec des budgets en augmentation, les séminaires résidentiels se révèlent comme des moments privilégiés. 

Ils offrent non seulement du temps pour fortifier les relations professionnelles, mais répondent aussi à une quête de ressourcement, en marge du télétravail, en s’alignant sur la tendance de la “mise au vert”. 

Les entreprises semblent donc trouver, dans ces parenthèses hors du quotidien, un remède essentiel à l’isolement professionnel.

Arrêts maladie et congés payés : les règles applicables

La loi sur l'acquisition des congés payés pendant l'arrêt maladie a été adoptée. Elle prévoit que toute période d'arrêt maladie est considérée comme du temps de travail effectif, permettant au salarié d'acquérir des congés payés. Retrouvez la synthèse des nouvelles règles applicables dans ce dossier spécial. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

L’Essor des Séminaires Verts en Région

Le baromètre révèle une préférence marquée des entreprises pour l’organisation de séminaires résidentiels en régions plutôt qu’en Île-de-France, signe d’une aspiration à des rencontres plus immersives et “au vert”. 

Ainsi, la part de marché pour les séminaires en Île-de-France a chuté de 53% en 2019 à 40% en 2022. 
Des régions comme les Hauts-de-France ou la PACA, bénéficiant d’atouts tels que l’accessibilité et le climat, sont particulièrement prisées, augmentant les prix jusqu’à 19% en moyenne entre 2019 et 2022.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.