Recrutement : quelles sont les 3 grandes familles d’actifs en 2024 ? 

Recrutement : quelles sont les 3 grandes familles d’actifs en 2024 ? 
Adeline Lajoinie

Les enjeux de l’emploi restent cruciaux en 2024. Mais comment appréhender au mieux les candidats pour les recruter efficacement ? Qui sont les actifs d’aujourd’hui ?

Un manque de candidatures mais pas de candidats

Actual group, en collaboration avec l’EM Normandie et soutenu par Le Figaro Emploi, a récemment dévoilé les résultats de son premier baromètre sur le rapport des Français au travail

Cette étude révolutionnaire dépeint une France diversifiée, où les attitudes envers le travail varient considérablement, fournissant ainsi des données essentielles pour comprendre et répondre aux défis du marché de l’emploi.

L’étude, menée auprès d’un peu moins de 200 000 personnes représentatives de la population française, visait à catégoriser les comportements vis-à-vis du travail selon deux critères principaux : l’employabilité et la confiance

Arrêts maladie et congés payés : les règles applicables

La loi sur l'acquisition des congés payés pendant l'arrêt maladie a été adoptée. Elle prévoit que toute période d'arrêt maladie est considérée comme du temps de travail effectif, permettant au salarié d'acquérir des congés payés. Retrouvez la synthèse des nouvelles règles applicables dans ce dossier spécial. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

L’employabilité est analysée en termes de compétences et de capacité d’adaptation au marché du travail, tandis que la confiance concerne la projection des individus dans leur avenir professionnel et leur autoévaluation.

Les résultats révèlent une réalité troublante : il ne manque pas de candidats compétents sur le marché, mais plutôt de candidatures. Ce constat met en lumière un marché du travail de plus en plus fragmenté et complexe, où les entreprises peinent à trouver les compétences nécessaires, tandis que les candidats se retrouvent souvent sollicités pour des postes inadaptés à leurs profils. 

Les efforts des pouvoirs publics et des organismes de formation visent à combler ces écarts, mais la complexité des défis à relever dépasse les approches traditionnelles qui considèrent les chômeurs comme un simple “stock” à réduire.

En fin de compte, ce baromètre vise à identifier et comprendre les nouvelles segmentations du marché du travail, afin de faciliter l’accès à des emplois qui soient non seulement disponibles, mais aussi satisfaisants pour les individus.

La suite après la publicité

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Les 3 grandes familles d’actifs en France en 2024

En 2024, cette étude sur le marché du travail en France identifie donc trois grandes catégories d’actifs.

qui sont les actifs en France en 2024 ?

Premièrement, les stables représentent environ 45,9% de la population active. Ce groupe se compose principalement d’urbains diplômés d’au moins un Bac+2. Ils se caractérisent par un niveau moyen d’employabilité et une confiance qui fluctue en fonction de l’âge, du niveau d’études et du lieu de résidence. Les moins de 39 ans tendent à être plus optimistes, bénéficiant d’une confiance accrue et de meilleures perspectives d’emploi, tandis que ceux approchant ou dépassant cette limite d’âge éprouvent souvent une inquiétude croissante quant à leur attractivité sur le marché du travail.

Deuxièmement, les avant-gardistes, qui forment 13% des actifs, sont majoritairement des individus hautement qualifiés et urbains, qui ont souvent délaissé les contrats à durée indéterminée pour des carrières plus autonomes telles que consultants, entrepreneurs ou investisseurs. Ce groupe se distingue par un haut niveau d’employabilité et une confiance robuste, leur permettant de naviguer avec aisance à travers les mutations économiques et sociétales.

Enfin, les désengagés, constituant 12,6% de la force de travail, se trouvent principalement parmi les moins qualifiés, les plus âgés, et les moins urbains. Souvent issus de régions désindustrialisées ou très rurales, leur trajectoire professionnelle est marquée par des emplois précaires et saisonniers. Leur faible niveau d’employabilité et leur pessimisme profond traduisent une résignation face aux défis du marché de l’emploi actuel.

Cette classification, basée sur des critères traditionnellement invisibles tels que la confiance en l’avenir et l’employabilité, permet de mieux comprendre les défis et opportunités du marché du travail en France, offrant ainsi de nouvelles pistes pour les politiques d’emploi et les stratégies de recrutement.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.