Ce que l’entretien annuel de 2023 nous apprend sur la rétention des talents

Ce que l’entretien annuel de 2023 nous apprend sur la rétention des talents
Adeline Lajoinie

Les entretiens annuels de 2023 nous en apprennent beaucoup sur les attentes des salariés. Et sur ce que les managers et professionnels RH peuvent mettre en place pour les aider à rester.

Quelle est la perception des entretiens annuels en 2023 ?

Benefiz, entreprise proposant une plateforme digitale pour gérer, optimiser et valoriser les avantages sociaux facilement, a mené une étude en partenariat avec Opinion Way sur la perception de l’entretien annuel par les salariés.

Dans le cadre d’une conjoncture économique actuelle compliquée, le pouvoir d’achat est l’une des principales préoccupations du salarié. Mais au regard des entretiens annuels, cette préoccupation n’est pas toujours entendue par l’employeur, avec à la clef des tensions grandissantes et des difficultés financières pour une grande partie d’entre eux.

En effet, si 63% des salariés interrogés sont satisfaits de leurs entretiens annuels, 63% sont également déçus des montants d’augmentation que leur employeur a annoncé pour 2023. 

A lire également :

Des augmentations de salaires décevantes en 2023 ? 

Les entretiens annuels révèlent une véritable déception des salariés quant à leurs demandes d’augmentation de salaire en 2023, qui semble ne pas avoir été écoutée. En effet, 67% des salariés ont eu des augmentations de salaire nulles ou inférieures aux attentes. 

Or, comme nous l’avons vu dans une récente enquête de Monster, gagner plus est un des principaux objectifs des salariés en 2023 et plus particulièrement des candidats. Face à l’augmentation du coût de la vie, les collaborateurs attendent des entreprises qu’elles les aident à passer ce cap financier difficile. 

Les salariés voient dans cette absence d’augmentation de salaires : 

Advertisements
  • Un manque d’attention de votre entreprise vis-à-vis des besoins financiers de ses salariés (pour 75%).
  • Un manque de respect de votre entreprise pour votre implication, votre travail (pour 74%).
  • La perspective de réelles difficultés financières pour les mois à venir (pour 57%).

L’absence d’augmentation de salaires suite à l’entretien annuel est alors assez mal vécue par le salarié. 

En effet, les collaborateurs interrogés estiment : 

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine
  • À 89% mériter d’obtenir une augmentation. 
  • À 77% que son entreprise a les moyens de lui accorder l’augmentation de salaire demandée.
  • À 72% que la manière dont les augmentations sont accordées est souvent opaque.
  • À 71% que la période d’inflation incite à demander des augmentations plus importantes que ce que les entreprises peuvent accorder.
  • À 69% que la manière dont les augmentations sont accordées est souvent injuste.

Et qui dit frustration du salarié dit risque de le voir quitter son poste plus rapidement que souhaité…

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Comment pallier ce manque d’augmentation de salaire ? 

L’étude met en avant une solution concrète pour donner plus aux salariés en dépensant mieux et éviter toute déception : les avantages sociaux (mutuelle, assurance maladie, RTT, prime, prévoyance). 

En effet, les avantages sociaux, plébiscités par les Français et avantageux pour les entreprises, ne sont pourtant que très rarement négociés  : 

  • Seuls 10% des salariés pensent à négocier leurs avantages sociaux.
  • Alors que 64% d’entre eux estiment qu’ils s’apparentent à une forme de rémunération supplémentaire.
  • 79% seraient satisfaits si l’employeur leur proposait d’augmenter ou d’améliorer la qualité de leurs avantages sociaux.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.