Pourquoi 30% des salariés n’arrivent pas à se concentrer plus d’une heure ?

Pourquoi 30% des salariés n’arrivent pas à se concentrer plus d’une heure ?
Adeline Lajoinie

Être attentif au travail, avec toutes les nouvelles sollicitations digitales, est-ce plus compliqué ? Il semblerait que oui. Le salarié français serait victime d’une forte perte de concentration au travail : pourquoi ? Comment y remédier ? Et qu’est-ce que cela coûte à l’entreprise ?

Pas plus d’une heure de travail productif sans interruption

La perte de concentration au travail est un phénomène courant et complexe. Une étude menée par Economist Impact, parrainée par Dropbox, révèle des chiffres alarmants. 

Environ 42% des travailleurs admettent ne pas réussir à rester concentrés plus d’une heure sans interruption. Cette situation est encore plus marquée en France, où 30% des employés rapportent la même difficulté. La digitalisation des méthodes de travail multiplie les distractions. Réunions virtuelles et notifications incessantes fragmentent l’attention.

Les outils de travail numériques, bien qu’essentiels pour le travail à distance, peuvent être une source de stress. Les collaborateurs français, par exemple, ressentent une pression constante à répondre rapidement aux messages. 

Ainsi, les interactions virtuelles, bien que plus efficaces, entraînent une disponibilité permanente et un stress accru. Les employés perdent en moyenne 157 heures par an à cause de ces échanges improductifs.

Les réunions non productives et les interruptions diverses, comme les e-mails, constituent également une part significative du temps perdu. 

3 stratégies pour engager vos collaborateurs partout dans le monde en 2024

Quels sont les piliers essentiels de l'engagement des collaborateurs en 2024 ? Quelles stratégies adopter pour engager ses collaborateurs partout dans le monde ? Culture RH et Deel se sont associés pour répondre à ces questions lors d'un webinaire exceptionnel.

Je m'inscris gratuitement

Le télétravail présente ses propres défis, avec les tâches ménagères et les sollicitations externes comme principales sources de perturbation. En revanche, pour ceux travaillant sur site, les interruptions par les collègues et les bruits ambiants prédominent

Cette perte de concentration a un coût financier considérable pour les entreprises, en plus d’affecter la productivité individuelle.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Perte de concentration au travail : quels coûts pour l’entreprise ? 

Les distractions au travail ont un impact économique considérable. Aux États-Unis, les perturbations subies par les employés entraînent une perte annuelle estimée à 468 milliards de dollars. 

Advertisements

Améliorer la concentration des salariés bénéficierait non seulement à eux-mêmes et à leurs entreprises, mais stimulerait également l’économie. En France, une hausse de la productivité pourrait accroître la valeur produite par personne de 43%, représentant une croissance économique potentielle de 167 milliards de dollars. Aux États-Unis, ce chiffre atteindrait 1 400 milliards de dollars.

Les managers sont particulièrement touchés par ce phénomène, perdant jusqu’à 683 heures annuellement en raison de distractions diverses. Cela représente plus de 100 heures de travail productif perdues en comparaison avec d’autres postes, principalement à cause de réunions peu efficaces et de tâches administratives.

En moyenne, la perte de concentration coûte 37 000 dollars par manager et par an aux entreprises.

Comment aider les salariés à augmenter leur concentration au travail ? 

Pour améliorer la concentration des salariés au travail, l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans les outils de travail est de plus en plus privilégiée

L’étude d’Economist Impact montre que 79% des employés utilisant des outils dotés d’IA se sentent plus productifs. De plus, environ 75% ont observé une amélioration dans la qualité de leur travail et une réduction du temps consacré aux tâches répétitives.

Les salariés français, en particulier, plébiscitent l’automatisation des tâches répétitives grâce à l’IA, une préférence exprimée par 36% des personnes interrogées. Par ailleurs, 25% souhaitent des outils d’IA pour résumer efficacement les informations, tandis que près de 27% désirent des outils capables de retranscrire des entretiens, réunions et appels.

Ces solutions d’IA permettent donc non seulement de gagner en efficacité, mais aussi de libérer du temps pour des tâches plus stratégiques, augmentant ainsi la concentration et la productivité globale.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.