Le télétravail évite-t-il l’ennui ?

Le télétravail évite-t-il l’ennui ?
Adeline Lajoinie

Changer de mode, de lieu, d’horaires de travail peut offrir une nouvelle vision sur son poste. Quel a alors été l’impact du télétravail sur l’intérêt que portent les collaborateurs à leur tâches quotidiennes : s’ennuient-ils plus ou moins qu’avant ?

Un télétravail qui ne rend pas le travail plus intéréssant

Depuis 2019, QAPA, la solution digitale Adecco, interroge les Français sur leur moral au travail. Sa nouvelle enquête montre ainsi les évolutions et changements majeurs en la matière. Et notamment le lien entre télétravail et ennui.

On y apprend que, sur leur lieu de travail comme chez eux, les citoyens français semblent manquer de motivation : plus de 79% d’entre eux avouent éprouver de l’ennui lorsqu’ils travaillent à distance, soit une hausse de 17 points par rapport à l’année 2022.

📝 Enquête sur la BDESE 2024 : votre avis compte

      Les Editions Tissot lancent pour la 3ème année le baromètre de la BDESE, afin de dresser une situation réaliste de son déploiement dans les entreprises françaises. Votre contribution en tant que professionnel des Ressources Humaines est précieuse. Répondez à l'enquête en tout juste 4 minutes :) Cette enquête vous est proposée par notre partenaire Les Editions Tissot.

Je participe

Les statistiques détaillées révèlent que 32% des travailleurs ressentent autant d’ennui en présentiel qu’à distance, tandis que 47% en ressentent beaucoup plus. Avec le contexte économique et social actuel, il est difficile pour les Français de voir la vie (au travail) en rose.

Plus de 76% des personnes interrogées en mars 2023 estiment que leur travail est ennuyeux, soit 5 points de plus qu’en 2022 et 13 points de plus qu’en 2019.

L’ennui n’est pas la seule difficulté rencontrée, les travailleurs français manquent également d’intérêt pour leur profession. En effet, alors qu’en 2019, 71% des travailleurs considéraient leur profession comme utile, et 68% en 2022, ils ne sont plus que 56% cette année.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

La suite après la publicité

Télétravail et ennui : un mal-être qu’on ne cache plus

Une majorité de Français se sent profondément malheureux face à cette situation d’ennui au travail. En effet, plus de 63% d’entre eux avouent avoir du mal à supporter l’ennui et le manque d’intérêt au travail. Cette proportion n’a cessé d’augmenter au cours des trois dernières années, passant de 45% à 56%.

Contrairement aux années précédentes, de plus en plus de Français déclarent clairement leur lassitude sur leur lieu de travail, même s’ils restent encore minoritaires. Ils sont en effet plus de 21% en 2023 contre 9% en 2022 et 10% en 2019.

Le constat est le même pour les 52% de personnes interrogées qui avouent en 2023 ne plus faire semblant d’être passionnées par leur travail, alors que cette catégorie ne représentait que 31% en 2022 et 38% en 2019.

Des salariés qui préfèreraient moins s’ennuyer que gagner plus

Le sentiment d’ennui au travail semble être partagé par de nombreux travailleurs, voire peut-être contagieux… En effet, 78% des Français estiment que leurs collègues éprouvent également de la lassitude. Cette tendance était déjà sensible en 2022 avec 72% et en 2019 avec 69%.

Faut-il gagner moins pour travailler mieux ? Les Français ont tranché ! Plus de 56% d’entre eux préfèrent ne pas s’ennuyer au travail, même si cela signifie une baisse de salaire. Ce chiffre dépasse celui de 2019, qui était de 54%, et qui est redescendu à 49% l’année dernière.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.