GRH

Motivation au travail: comment la mesurer ? L’améliorer ?

motivation-au-travail-mesurer-ameliorer-definition
Ecrit par Audrey Gervoise

Aujourd’hui, la norme n’est plus à un management directif, mais bien à un management tourné vers les salariés et vers leur bonheur au travail. Seulement, il n’est pas toujours évident de s’y repérer correctement.

En effet, les méthodes, techniques et pratiques se multiplient et parfois une même notion va être nommée par 3 ou 4 appellations différentes.

Cependant, le B.a.-ba est et reste le principe de la motivation au travail. Mais qu’est-ce que la motivation au travail ? Comment savoir si ses salariés sont motivés au travail et comment faire pour les motiver le cas échéant ?

En tant que chef d’entreprise, responsable d’équipe ou manager des RH il n’est pas toujours simple d’y consacrer du temps et de l’appliquer.

Alors oui, il est toujours possible de faire appel à un coach pour motiver ses salariés, mais il existe des techniques simples, efficaces et peu coûteuses qui vous permettront de la développer au sein de votre entreprise.

Dans notre article, nous vous révélons tous les secrets de la motivation au travail.

Qu’est-ce que la motivation au travail ?

Dans cette première partie, nous allons commencer par définir ce qu’est la motivation et plus particulièrement ce qu’est la motivation au travail.

Puis, nous nous intéresserons et détaillerons dans les grandes lignes les principes et les pratiques de la motivation au travail.

Pour finir, nous nous questionnerons sur la mesure de la motivation au travail et énumérerons quelques indicateurs qui permettent de souligner la motivation au travail ou au contraire, la démotivation au travail.

Comment se définit la motivation au travail ?

La notion de motivation.

Avant de nous intéresser à la motivation au travail, il est important de connaître la définition même de la motivation.

Selon le dictionnaire français et le CNRTL, la motivation à 6 définitions possibles, une philosophique, une psychologique, une économique, une linguistique et une psychopédagogique.

Dans le contexte de la motivation au travail 3 d’entre elles vont nous intéresser :

  • La psychologique : « Ensemble des facteurs dynamiques qui orientent l’action d’un individu vers un but donné, qui détermine sa conduite et provoquent chez lui un comportement donné ou modifient le schéma de son comportement présent. »
  • L’économique : « Ensemble des facteurs qui déterminent le comportement d’un agent économique face à un produit ou un service donné. »
  • La psychopédagogique : « Ensemble des facteurs dynamiques qui suscitent chez un élève ou un groupe d’élèves le désir d’apprendre. »

C’est en se fondant sur ces 3 définitions de la motivation qu’il nous est possible d’appréhender de façon pertinente la motivation au travail.

La notion de motivation au travail.

À la vue de ces 3 définitions de la motivation, on peut en conclure que la motivation au travail sera l’ensemble des facteurs personnels, économiques, sociaux, mais aussi environnementaux qui conduiront les salariés à s’investir pleinement et efficacement dans la réalisation et l’aboutissement de leurs tâches.

Entraînant ainsi, la réussite et la prospérité globale de l’entreprise.

Si les facteurs personnels, c’est-à-dire ceux qui sont propres à l’individu comme la volonté de bien faire et l’investissement, sont des leviers sur lesquels l’entreprise peut difficilement intervenir et développer.

Par contre, il y en a d’autres où elle pourra avoir une action directe.

Quelles sont les théories et les pratiques liées à la motivation au travail ?

Généralement, lorsque les entreprises pensent motivation au travail, elles vont avoir tendance à se diriger immédiatement vers ce que l’on appelle « la carotte » qui va se retrouver sous forme de rémunération ou d’avantages plus ou moins intéressants pour le salarié concerné.

Si la rémunération est une part importante de la motivation des salariés, elle n’est pas la principale.

En effet, lorsque l’on interroge les salariés sur ce qui les motive au travail, la rémunération est loin d’arriver en première position. Mais dans ce cas, quelles sont les motivations premières des salariés ? Qu’attendent-ils de leur entreprise ?

Dans le concept de la motivation au travail, deux grandes théories sortent du lot. Il y a :

  • La qualité de vie au travail.

Et

  • Les pratiques de management.

Ainsi, ce qui aura tendance à motiver les salariés dans leur travail, comme nous le verrons un peu plus en détail dans la troisième partie de cet article, sera le fait qu’ils se sentent bien dans leur environnement de travail et qu’ils ne se sentent pas oppressés par leur direction.

Mais il faut également qu’ils se sentent à l’aise dans leur façon de travailler, que l’ambiance soit propice à l’échange, qu’ils se sentent considérés dans leur travail, ….

Comment mesurer la motivation au travail des salariés ?

À proprement parler, il n’existe pas de formule qui puisse mesurer avec exactitude la motivation au travail des salariés.

En revanche, il vous est possible de mesurer la satisfaction de vos salariés au moyen d’une enquête du personnel et de la note NPS (taux de recommandation net) que vos employés attribuent à l’entreprise.

Cela vous donnera une première idée de leur état d’esprit. À l’issue de cette enquête, vous pouvez également mettre en place une consultation du personnel pour connaître les points qui les motivent dans leur travail et les axes d’amélioration qu’ils aimeraient voir se développer au sein de l’entreprise.

Vous pouvez également prendre la mesure de la motivation au travail de vos salariés dans le sens inverse. À savoir, mesurer le degré d’insatisfaction des salariés. Pour cela, il vous suffit d’étudier les chiffres de l’absentéisme au travail et du turn-over.

En effet, une entreprise dans laquelle il y a un nombre anormalement élevé d’arrêt de travail traduit un mal-être général dans l’entreprise. Il est alors important de s’intéresser à la nature des arrêts et de déterminer quelle partie de vos employés sont concernés.

Cela sera la même chose avec le turn-over. Touche-t-il plus particulièrement les séniors, les jeunes, les femmes, les cadres, …

Toutes ces informations vous donneront les bases du travail qu’il vous faudra mettre en œuvre pour améliorer la motivation au travail de vos salariés et ainsi accroître leurs performances et la performance globale de l’entreprise.

Pourquoi s’intéresser à la motivation au travail ?

Maintenant que nous savons précisément ce qu’est la motivation au travail, ce qui semble motiver les salariés et déterminer s’ils le sont ou non, vous vous demandez certainement si tout cela est bien nécessaire.

Dans cette deuxième partie, nous allons prendre le temps de vous détailler les avantages d’une bonne motivation au travail, mais surtout vous démontrer que vous avez beaucoup à y gagner.

Quels sont les avantages de la motivation au travail ?

Penser et agir pour augmenter la motivation au travail de vos salariés aura de nombreux avantages pour vous.

Effectivement, un salarié qui est motivé et heureux de venir travailler aura tendance à moins s’absenter en cas de petit bobo.

Il aura également tendance à travailler mieux, mais aussi à travailler plus rapidement. Vos employés seront bien plus efficaces et performants que s’ils viennent travailler à reculons.

Des salariés motivés seront également de véritables promoteurs de leur entreprise. Ils contribueront à améliorer l’ambiance au travail et par ricochet, ils motiveront leurs collègues à donner, eux aussi, le meilleur d’eux-mêmes pour l’entreprise. Tout comme ils véhiculeront une excellente image de l’entreprise, à l’extérieur de celle-ci, et participeront au rayonnement de sa marque employeur.

Un autre avantage, c’est que des salariés motivés sont des salariés qui restent dans leur entreprise. Vous éviterez ainsi de voir vos talents fuir vers la concurrence.

La motivation au travail a-t-elle un coût ?

Oui, la motivation au travail a un coût et ce, aussi bien en termes de temps qu’en termes de ressources financières.

Mais comparé aux bénéfices que cela peut apporter sur le long terme, ces coûts ne sont pas si importants que cela.

Lorsque vous avez des salariés motivés au travail, vous faites des économies en matière d’arrêt de travail. Non seulement vous n’aurez pas à maintenir le salaire de votre employé absent, mais en plus vous n’aurez pas à employer une autre personne pour réaliser son travail.

Vous réaliserez également des économies en évitant le turn-over. Ainsi, vous n’aurez pas à dépenser du temps et de l’argent pour embaucher et former un nouvel employé.

La motivation au travail va également améliorer les performances et le rendement de vos employés. Ils travailleront mieux, plus rapidement et surtout vous les stimulerez dans leur créativité.

La motivation au travail en pratique !

Dans cette troisième partie, nous allons vous aider dans le passage de la théorie à la pratique de la motivation au travail.

Quand s’intéresser à la motivation au travail et surtout par où commencer.

Quand doit-on s’intéresser à la motivation au travail ?

Idéalement, il serait souhaitable que les dirigeants de l’entreprise se questionnent régulièrement au sujet de la motivation au travail de leurs employés.

Néanmoins, il est vrai que cela peut prendre du temps et qu’il est difficile de s’y consacrer pleinement et en tout temps.

Mais il existe des moyens et des actions simples à mener et à organiser pour s’assurer de la motivation de ses salariés.

Vous pouvez par exemple :

  • Instaurer une enquête annuelle sur la satisfaction de vos salariés et l’accompagner d’un NPS.
  • Faire un point tous les mois ou tous les trimestres sur vos KPI les plus importants comme le turn-over et l’absentéisme.
  • Mettre en place un système de boîte à idées dans les différents services.

Plus généralement, restez à l’écoute de votre personnel et soyez attentif au signe qui ne trompe pas : des petits retards, une ambiance qui se dégrade, ….

Comment mettre en place les pratiques de la motivation au travail ? Par quoi commencer ?

Il existe différents moyens pour mettre en place des outils de motivation au travail, mais l’essentiel avant de s’y engager et de déterminer le plus précisément possible les besoins et les facteurs de motivation de vos salariés.

Vous aurez beau faire de votre mieux et faire tout ce qu’il faut pour rendre leur environnement de travail le plus agréable possible avec des plantes, des espaces zen, etc. si ce qui les motive est un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, ainsi qu’un management collaboratif, vos efforts n’auront aucun effet.

Ce n’est qu’une fois que vous aurez identifié vos axes de motivation que vous pourrez vous y attelez.

La motivation au travail passe par les actions suivantes :

  • Le bien-être en entreprise : ergonomie du poste de travail, espace de pause et de détente, restaurant d’entreprise, amélioration de l’environnement au travail, …
  • Le management : prise en considération de l’avis des salariés, sentiment de reconnaissance au travail, possibilité d’évolution, ambiance saine et agréable au travail, écoute, …
  • Veiller à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle : mise en place du télétravail, crèche d’entreprise, service de conciergerie, …
  • Rémunération attractive, juste et égalitaire : égalité de traitement entre les hommes et les femmes, système de primes et de gratifications, tickets-restaurant, mutuelle, chèques vacances, …
  • Un climat social apaisé

La motivation au travail s’entretient au quotidien !

La motivation au travail doit se cultiver au quotidien, pour cela n’hésitez pas à vous former et à former vos chefs d’équipe sur les nouvelles méthodes de management qui sont tournés vers la prise en compte des salariés.

En plus de ces formations, il y a des actions simples qui peuvent être mises en place pour que les salariés se sentent considérés, valorisés et qu’ils gardent ainsi leur motivation au travail.

Vous pouvez par exemple :

  • Mettre en place des événements d’entreprise, annuel ou bi annuel.
  • Organiser un petit déjeuner ou un déjeuner lors de l’anniversaire d’un membre de l’équipe.
  • Faire des feed-back réguliers sur le travail de vos équipes et les féliciter pour leurs efforts.
  • Faire le tour du service le matin pour saluer vos équipes avec le sourire.

C’est par ces gestes simples et humains du quotidien que la motivation au travail s’épanouit au quotidien.

A propos de l'auteur

Audrey Gervoise

Généraliste confirmée dans le domaine des Ressources Humaines et dans la gestion des entreprises, je mets l'ensemble de mes compétences, de mon expérience et de mes savoir-faire au service des entreprises pour les aider et les éclairer dans la gestion RH et administrative du quotidien.

Commenter l'article