De la quête de sens au travail à l’ikigaï, il n’y a qu’un pas !

De la quête de sens au travail à l’ikigaï, il n’y a qu’un pas !
Julia Kuster

Créatrice et dirigeante d'Idéal RH, cabinet spécialisé dans la gestion des ressources humaines, j'accompagne les entreprises sur toutes leurs problématiques liées à la gestion RH et au recrutement.

Alors que les collaborateurs sont de plus en plus à la recherche d’un équilibre entre leurs valeurs et leur travail, le concept de l’ikigaï apparaît comme la solution incontournable.

De plus en plus d’actifs n’envisagent plus de carrière linéaire, et souhaitent exercer plusieurs métiers, voire vivre plusieurs vies. Cela leur demande de réussir des changements de cap, mais également d’être à l’écoute de soi-même. La reconversion professionnelle est un tournant qui doit être progressif et murement réfléchi, et qui doit être basé sur l’analyse et la compréhension de soi.

L’Ikigaï s’inscrit dans cette démarche, et permet à l’intéressé de définir son projet, de trouver SA voie.

Qu’est-ce que l’Ikigaï ?

“Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.” (Confucius).

L’Ikigaï est un concept japonais, actuellement largement repris en Occident. Littéralement, Ikigaï signifie « vie » (iki) et « qui vaut la peine » (gaï). Il met en avant la raison d’être et la joie de vivre des individus. Il permet un certain équilibre, et la quête vers l’Ikigaï et de cette « vie qui vaut la peine » se fait à travers tout un parcours d’introspection.

L’Ikigai se situe au cœur des 4 sphères que sont « ce que vous aimez », « ce dont le monde a besoin », « ce pour quoi vous êtes payé » et « ce en quoi vous êtes doué ».

Ce travail d’introspection doit permettre de se retrouver réellement, de définir ses valeurs, et de trouver le métier correspondant vraiment à son envie profonde, tout en prenant en considération ses compétences et les perspectives professionnelles envisageables.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Comment faire son Ikigaï ?

Concrètement, comment réaliser son Ikigaï et ce travail de connaissance de soi ?

L’Ikigaï est symbolisé par quatre cercles se rejoignant sur certains points de convergence. L’Ikigaï est alors la jonction entre quatre composantes de l’individu : sa passion, sa mission, sa profession et sa vocation.

Ce schéma invite à être complété en répondant aux questions suivantes :

9 fiches pour développer le potentiel de vos entretiens

L’entretien annuel peut devenir un moment clé pour l’engagement et la formation des équipes. Notre partenaire Lucca a élaboré un guide avec des conseils pratiques : implication des collaborateurs lors de préparation, identification des besoins de formation et réflexion sur les perspectives de carrières.

Je télécharge
  • Qu’est-ce que vous aimez ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer au quotidien ? Quelles activités vous donnent de la joie ? Quelles sont vos passions ? Qu’aimez-vous faire pendant votre temps libre ?
  • De quoi le monde a-t-il besoin ?  Quels sont les besoins du monde et de ses individus ? Quels sont ceux qui vous interpellent et vous animent ? Quelles causes vous donnent envie de vous investir ?
  • Pour quoi pouvez-vous être payé ? Pour quelles activités vous pouvez demander une rémunération ? Lesquels de vos services ou idées pourraient recevoir une rémunération ?
  • Pour quoi êtes-vous doué ? Quels sont vos talents personnels ? Pour quelles activités êtes-vous bon ? Quelles sont vos qualités humaines ? Dans quels domaines avez-vous de réelles aptitudes ?

Ce travail est à réaliser avec son esprit grand ouvert, en laissant venir ses idées, même les plus folles. Il est important de se poser ces questions en rentrant en introspection profonde de soi, afin de trouver qui vous êtes réellement. Armez-vous de patience, cet exercice prend du temps : des jours, voire des semaines.

La suite après la publicité

Oui, il faut du temps pour se libérer des diktats de la société, mais également de ses croyances limitantes qui vous ont orienté vers un parcours professionnel qui n’est finalement peut-être pas le vôtre.

Une fois l’exercice terminé, l’Ikigaï se situe alors en plein cœur de tous ces cercles.

Pourquoi faire son Ikigaï ?

Mais alors pourquoi faire son Ikigaï ?

Trouver son Ikigaï, ou en d’autres mots, le job de ses rêves, permet de donner un véritable élan à sa vie. Il permet de trouver une (bonne) raison de se lever le matin, et d’apprécier tous les instants de sa journée. Terminés les « vivement ce soir que ma journée soit terminée », ou les « vivement ce week-end ».

Pour les individus désireux de se réorienter et de changer de métier, cette recherche permet de donner du sens à leur prochaine vie professionnelle, et de réussir leur reconversion professionnelle. L’objectif alors étant d’arriver sur le chemin de l’épanouissement personnel et professionnel et d’arriver à un réel accomplissement de soi, afin de réussir à combler tous les aspects de sa vie.

En outre, selon certaines études sociologiques, vivre avec un réel objectif allongerait l’espérance de vie.

J’ai fait mon Ikigaï : et après ?

L’efficacité de cet outil qu’est l’Ikigaï fait qu’il est de plus en plus utilisé par les coachs professionnels. Mais le parcours de reconversion professionnelle ne s’arrête pas après avoir trouvé son Ikigaï : il reste ensuite à trouver et mettre en œuvre tout un plan d’action pour gérer sa reconversion professionnelle. Il peut être nécessaire de trouver un moyen de quitter sereinement son employeur actuel, ou bien de se former.

Pour cela, il existe différents outils, tels que :

  • La VAE (la Validation des Acquis de l’Expérience), qui permet de faire reconnaître son expérience professionnelle pour valider une certification professionnelle. Il est à noter que la loi Marché du travail du 17 novembre 2022 entend faciliter l’accès à la Validation des Acquis de l’Expérience en la rendant plus accessible et en renforçant l’accompagnement des candidats.
  • Le PTP (Le Projet de Transition Professionnel), qui permet au salarié (sous condition d’ancienneté) souhaitant changer de métier ou de profession de bénéficier d’une formation tout en restant en contrat au sein de son entreprise et en touchant sa rémunération.
  • Le CPF (le Compte Personnel de Formation), qui permet de financer une formation certifiante, son permis de conduire ou un bilan de compétences. Le Compte Personnel de Formation peut être mobilisé pendant son temps de travail, mais également hors temps de travail. Dans ce cas, le salarié n’a pas besoin de prévenir l’employeur de sa démarche de formation.
  • Le bilan de compétences, qui permet de faire le point sur sa carrière professionnelle en étant accompagné par un consultant certifié à l’accompagnement des transitions professionnelles. Le bilan de compétences analyse les compétences professionnelles et personnelles, ainsi que les motivations du bénéficiaire, dans le cadre d’un projet d’évolution professionnelle.
  • Le CEP (le Conseil en Évolution Professionnel), qui permet d’être accompagné dans le cadre de son projet d’évolution professionnel. Ce service est gratuit et organisé en fonction de la situation du salarié par les OPCO, Pôle Emploi, l’APEC, les missions locales ou Cap Emploi.


Conclusion

Il existe de nombreux autres outils au service de la réorientation professionnelle. Mais ce qui reste le plus important pour réussir une reconversion professionnelle ce sont la motivation et l’implication de l’individu, qui demeurent le moteur tout au long de ce parcours.

A lire également :

Partager l'article

Julia Kuster

Créatrice et dirigeante d'Idéal RH, cabinet spécialisé dans la gestion des ressources humaines, j'accompagne les entreprises sur toutes leurs problématiques liées à la gestion RH et au recrutement. Certifiée pour l'accompagnement des transitions professionnelles, je réalise également des bilans de compétences individualisés et des accompagnements de carrière. Passionnée par les relations humaines et notamment dans l'environnement professionnel, j'ai à coeur d'aider les individus à se réaliser dans leur vie professionnelle.