IA : tous les emplois sont-ils vraiment en danger ?

IA : tous les emplois sont-ils vraiment en danger ?
Adeline Lajoinie

La peur des salariés vis-à-vis de l’IA est-elle bien justifiée et rationnelle ? L’Intelligence Artificielle menace-t-elle vraiment les emplois français ? Et si oui, lesquels en particulier ?

Aucun poste épargné par l’IA générative : une réalité ? 

En Mars 2023, Goldman Sachs sortait des chiffres très inquiétants : 300 millions d’emplois à temps plein étaient d’ores et déjà impactés par l’IA. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Et qu’en sera-t-il demain ?

Indeed s’est penché, via une nouvelle étude, sur l’impact de l’intelligence artificielle sur l’emploi. Que nous apprend alors “AI at Work”, cette série de rapports de recherche du Hiring Lab ?

“AI at Work” a examiné 55 millions d’offres d’emploi publiées durant l’année passée. Cette analyse a permis d’identifier plus de 2600 compétences individuelles, classées en 48 catégories.

Indeed a ensuite demandé à Chat GPT d’évaluer sa capacité à effectuer les tâches de chaque catégorie. Quatre constatations principales ont été faites :

Tous les emplois sur Indeed (100%) sont concernés par l’IA à différents niveaux. Parmi eux, 80,2% sont faiblement ou modérément impactés, c’est-à-dire que l’IA peut accomplir moins de 50% de leurs tâches de manière satisfaisante. Les 19,8% restants sont fortement exposés.

L’IA générative excelle dans seulement 4 des 48 familles de compétences étudiées et est considérée comme “bonne” dans 16 autres. Ainsi, une grande partie des compétences ne peut pas encore compter sur l’IA.

Les postes en administration d’entreprise sont les plus menacés. L’IA pourrait remplacer jusqu’à 90% de leurs tâches, étant donné que beaucoup peuvent être automatisées.

Les compétences technologiques sont particulièrement susceptibles d’être transformées par l’IA générative. En effet, 82% des compétences listées dans les offres d’emploi pour développeurs sont technologiques. L’IA se juge “bonne” ou “excellente” pour 95% de ces compétences. 

Notons que 18,4% des compétences mentionnées dans les offres d’emploi sur Indeed sont technologiques, et près de 40% des plus de 2600 compétences identifiées appartiennent à cette catégorie.

La suite après la publicité

L’IA générative a donc un impact significatif sur la plupart des emplois, bien qu’elle ne les remplace pas entièrement. Son rôle est plutôt d’augmenter, d’assister ou de transformer certaines tâches.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

IA et Recrutement : la France à la traîne ? 

Selon l’étude “AI at Work” d’Indeed, la France se distingue par une intégration relativement faible de l’IA dans les offres d’emploi.

En France, seulement 1,2% des offres d’emploi mentionnent des compétences en IA fin août 2023, contre 1,6% pour le Royaume-Uni ou l’Allemagne.

Cette proportion n’a pas augmenté entre 2019 et 2022 en France, restant entre 1,3% et 1,7%. En comparaison, en Allemagne, elle a atteint 2,3% en mai 2022.

Depuis 2022, la part de l’IA dans les offres d’emploi françaises tend même à diminuer, en partie à cause du recul du secteur technologique. Le nombre d’offres dans le développement informatique a chuté de 30% depuis février 2020.

Malgré cela, on note une forte croissance des offres d’emploi contenant des mots-clés spécifiques à la GenAI depuis début 2023. Aux États-Unis, par exemple, 0,05% de toutes les offres de la fin août mentionnent la GenAI, soit cinq fois plus qu’il y a quatre mois. L’Irlande enregistre une proportion particulièrement élevée (0,13%), alors que la France reste en retrait (0,02%).

Arrêts maladie et congés payés : les règles applicables

La loi sur l'acquisition des congés payés pendant l'arrêt maladie a été adoptée. Elle prévoit que toute période d'arrêt maladie est considérée comme du temps de travail effectif, permettant au salarié d'acquérir des congés payés. Retrouvez la synthèse des nouvelles règles applicables dans ce dossier spécial. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Cette stagnation relative de la présence de l’IA en France est due à un contexte économique difficile pour le secteur technologique, mais ne remet pas en cause la tendance générale à l’intégration croissante de l’IA dans le monde du travail.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.