Comment devenir une entreprise où il fait bon travailler en 2024 ?

Comment devenir une entreprise où il fait bon travailler en 2024 ?
Adeline Lajoinie

Aujourd’hui, le salaire ne suffit plus pour “garder” ses salariés. La QVCT prend une place de plus en plus importante dans la problématique de rétention des talents. Alors, qu’est-ce qu’une entreprise où il fait bon travailler ?

La quête de sens, toujours aussi importante pour les salariés en 2024 ? 

En 2024, la recherche de sens au travail reste primordiale pour les salariés. 

Le classement annuel Best Workplaces™ France 2024, révélé par Great Place To Work® France le 12 mars, souligne l’importance de l’expérience collaborateur pour les entreprises qui souhaitent se démarquer. 

Ces organisations, reconnues pour leur engagement envers le bien-être de leurs collaborateurs, démontrent qu’une stratégie centrée sur l’humain est clé pour attirer et retenir les talents. En effet, 90% des employés des entreprises primées se disent fiers de leur appartenance, contre seulement 55% de l’ensemble des actifs français.

La quête de sens transcende désormais la simple rémunération. Les collaborateurs aspirent à des missions qui résonnent avec leurs valeurs et à établir des liens authentiques au sein de leur environnement de travail. 

Il semble que le sens au travail et la convivialité soient respectivement le deuxième et le troisième critère les plus importants pour eux, juste après le salaire. Cela met en lumière un changement dans les attentes des salariés, qui valorisent de plus en plus les aspects émotionnels et relationnels de leur activité professionnelle.

📝 Enquête sur la BDESE 2024 : votre avis compte

      Les Editions Tissot lancent pour la 3ème année le baromètre de la BDESE, afin de dresser une situation réaliste de son déploiement dans les entreprises françaises. Votre contribution en tant que professionnel des Ressources Humaines est précieuse. Répondez à l'enquête en tout juste 4 minutes :) Cette enquête vous est proposée par notre partenaire Les Editions Tissot.

Je participe

Les entreprises qui réussissent à créer une culture de confiance, favorisant l’équité, la collaboration et l’initiative individuelle, se distinguent nettement. Être considéré comme un lieu où il fait bon travailler ne se limite pas à la reconnaissance des compétences. 

Cela implique également de valoriser chaque personne, indépendamment de son rôle ou de sa position, permettant ainsi à chacun d’exprimer son plein potentiel. Ce modèle inclusif et respectueux est essentiel pour bâtir une performance économique et sociale durable, témoignant de l’importance croissante de la quête de sens au travail en 2024.

La suite après la publicité

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Les entreprises 2024 de Great Place To Work France

Le classement de Great Place To Work France repose sur une approche rigoureuse : les entreprises doivent obtenir au moins 65% de réponses positives à l’enquête Trust Index© et compléter le Culture Audit©, qui évalue les pratiques managériales.

Le classement final intègre les résultats de ces évaluations et les perceptions variées des collaborateurs, mettant en avant les entreprises offrant l’expérience la plus positive et uniforme à leurs équipes.

Cette structuration du classement Best Workplaces™ en 2024 met en lumière non seulement les leaders actuels du bien-être au travail, mais aussi les efforts constants et l’innovation managériale comme clefs de la satisfaction et de l’engagement des collaborateurs.

En 2024, le panorama des Best Workplaces révèle une dynamique impressionnante, témoignant d’une évolution positive dans le monde du travail : 

  • Nouveaux entrants : Cette année, 44 entreprises marquent leur première apparition dans le Palmarès, illustrant une prise de conscience croissante au sein des organisations. Parmi elles, EPSA et Léon Grosse se distinguent.
  • Présences récurrentes : Des noms comme Krys Group, Accuracy, et Extia confirment leur position de choix, cumulant plus de dix reconnaissances chacun pour leur qualité de lieu de travail.
  • Leaders sectoriels : Les entreprises technologiques dominent avec 36 nominations, suivies des services (18 entreprises) et de la finance ainsi que de l’assurance (14 entreprises).

Le classement par taille d’entreprise révèle des leaders distincts :

  • Plus de 2500 salariés : Wavestone mène pour la troisième année, suivi de DHL Express France et Scalian. CGI fait une entrée notable à la quatrième place.
  • De 1000 à 2500 salariés : Extia, avec 12 participations, occupe la première place, Léon Grosse la seconde dès sa première tentative, et Magellan Partners se classe troisième.
  • De 250 à 1000 salariés : Cisco s’empare de la première place, surpassant Hilton et le groupe Advens, spécialisé en cybersécurité, se hisse à la troisième place.
  • De 50 à 250 salariés : EBS Group s’introduit directement en première position, suivi de Logiclever et Nextoo.
  • Moins de 50 salariés : WeSyn se démarque en première place, avec The Sky et Groupe Hexagone complétant le podium.

À lire également

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.