Pourquoi 34% des salariés pourraient quitter leur poste à cause de leur manager ?

Pourquoi 34% des salariés pourraient quitter leur poste à cause de leur manager ?
Adeline Lajoinie

Quelle est la relation des salariés avec leur manager en ce début d’année ? En cette période traditionnelle des entretiens d’évaluation et des promotions, les collaborateurs se sentent-ils écoutés ?

Relations salariés / managers : quelle évolution ? 

Une récente étude menée par OpinionWay pour Tellent a tenté de mieux comprendre les attentes des salariés à l’égard de leur management.

D’après cette enquête, 45% des salariés jugent que les objectifs fixés lors de leur entretien annuel manquent de clarté et ne peuvent être quantifiés de manière satisfaisante. 

Parallèlement, seul un salarié sur deux (50%) accorde sa confiance à son manager pour prendre des décisions judicieuses concernant sa progression professionnelle. Ces chiffres témoignent d’un certain scepticisme quant à l’efficacité des pratiques managériales en place pour favoriser l’évolution de carrière.

L’étude révèle également que 42% des employés n’ont pas confiance en leur manager pour orienter positivement leur carrière. Un constat qui s’inscrit dans un contexte où 80% des salariés se considèrent comme des éléments valorisés au sein de leur entreprise, bien que 17% expriment un ressenti contraire. Cette contradiction souligne la complexité des rapports au travail et la nécessité d’une approche plus nuancée de la gestion des talents.

Absence d’évolution de carrière : une raison de démissionner ?

La question de l’évolution de carrière est centrale dans le dialogue entre salariés et entreprises. L’enquête montre que 60% des salariés ont déjà ressenti un manque d’opportunités d’évolution au sein de leur structure actuelle, un sentiment qui pourrait les pousser à envisager de démissionner. 

De plus, 34% des employés citent de mauvaises relations avec leur manager comme un facteur potentiel de départ, et un pourcentage identique est mentionné concernant les conflits avec les collègues.

Quant aux motivations spécifiques liées à la carrière, 32% des personnes interrogées pourraient quitter leur poste si elles se sentaient sous-valorisées ou bloquées dans leur progression

La non-prise en compte de leurs aspirations est également un motif d’insatisfaction pour 20% des salariés, tandis que 27% mentionnent le refus d’une augmentation et 18% celui d’une promotion comme des raisons pouvant les inciter à changer d’entreprise.

Ces données soulignent l’importance d’une gestion attentive des carrières et de la reconnaissance des talents au sein des entreprises. Pour fidéliser leurs employés et encourager leur épanouissement professionnel, les managers doivent non seulement se montrer à l’écoute, mais aussi adopter des pratiques évaluatives objectives et transparentes, favorisant ainsi un environnement de travail propice au développement personnel et professionnel.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Les People Review, une solution pour un meilleur management ? 

Les revues du personnel, ou “People Review”, demeurent une pratique peu répandue en France, avec seulement 26% des salariés conscients de leur existence. 

Quel est votre degré de maturité RH ?

Basé sur les résultats d’une enquête menée auprès de 740 leaders RH dans le monde, cet Index de Maturité RH vous permettra de situer votre profil parmi ceux du marché et d’orienter efficacement votre stratégie RH. Une méthodologie inédite, des chiffres exclusifs et des analyses ciblées pour des recommandations concrètes ! Cet index de maturité RH vous est proposé par notre partenaire Cegid.

Je télécharge le guide RH

Cette méthode d’évaluation interne, effectuée sans la participation directe du salarié, vise à identifier les talents et potentiels au sein d’une entreprise. 

Malgré sa rareté, son impact sur le management est notable. Les entreprises adoptant les People Reviews observent une évaluation plus objective des employés, avec 83% des salariés concernés se sentant jugés sur des critères objectifs. 

De plus, ces revues favorisent une meilleure utilisation et développement des compétences, réduisant ainsi la défiance envers le management. 

En effet, 71% des employés bénéficiant de cette approche font confiance à leurs managers pour leur carrière, contre 52% dans les autres cas.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.