Comment la réforme des retraites booste la reconversion des seniors ?

Comment la réforme des retraites booste la reconversion des seniors ?
Adeline Lajoinie

Début 2024, l’exécutif a annoncé son intention de promouvoir le maintien des seniors dans l’emploi, en réponse aux défis posés par l’allongement des carrières. Une initiative qui soulève des questions quant à l’impact de la réforme de la retraite sur la reconversion professionnelle des employés de plus de 50 ans.

Des reconversions des seniors en constante hausse

Depuis l’introduction de la réforme des retraites, l’emploi des seniors est devenu une préoccupation majeure pour le gouvernement. 

Avec l’objectif d‘atteindre un taux d’emploi de 65% pour les 60-64 ans d’ici 2030, cette ambition marque une progression notable par rapport au taux de 33% enregistré en 2022. Une initiative qui vise à faciliter l’intégration des seniors dans le marché du travail, en comparaison avec le taux moyen de 46,6% observé au sein de l’Union européenne.

Une étude de l’Unédic en 2023 a mis en lumière les stratégies européennes pour soutenir l’emploi senior. Révélatrice de pratiques variées, cette étude montre une tendance à alléger les charges sociales comme principal outil d’incitation. 

En Italie, par exemple, les cotisations sociales sur les salaires des plus de 50 ans sont réduites de moitié jusqu’à 18 mois. Au Luxembourg, une initiative similaire rembourse la part patronale des cotisations pour les embauches de seniors, avec des mesures spécifiques pour les 45-49 ans et plus de 50 ans, incluant un accès facilité au travail à temps partiel depuis 2014.

L’intérêt pour la reconversion professionnelle parmi les seniors s’accroît. Face à l’anxiété liée au maintien en emploi, beaucoup prennent les devants. Le Projet de Transition Professionnelle (PTP) voit son âge moyen augmenter, passant de 38,1 ans en 2021 à 39,5 en 2023. Le nombre de dossiers issus des plus de 50 ans a, lui aussi, connu une hausse, avec 300 demandes en 2023 contre 268 l’année précédente, représentant 14% des 2200 demandes adressées à Transitions Pro (ex-Fongecif). 

Ces données indiquent une tendance croissante chez les seniors à envisager une reconversion, illustrant leur désir d’adaptation et de développement professionnel continu dans un marché du travail en évolution.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Reconversions des seniors : quelle réalité en 2024 ? 

En 2024, les reconversions professionnelles des seniors oscillent entre choix et nécessité. Pour 24% des seniors de plus de 50 ans s’engageant dans une reconversion, la démarche est influencée par leur statut de travailleur handicapé, un pourcentage significativement plus élevé que la moyenne générale de 13% pour l’ensemble des demandes de Projet de Transition Professionnelle (PTP).

Malgré cela, la majorité des reconversions semblent être des choix délibérés, en particulier vers le métier d’aide-soignant. Ce choix dominant suggère une réelle volonté de se réorienter malgré les défis inhérents au secteur de la santé.

Les seniors privilégient des reconversions qui permettent de valoriser leur expérience accumulée. Ainsi, le rôle de formateur pour adultes se distingue comme deuxième choix le plus populaire, illustrant le désir de transmettre un savoir-faire.

En parallèle, la reconversion vers des rôles permettant un travail à temps partiel, comme conducteur de transport en commun, est aussi recherchée pour libérer du temps. Des choix qui révèlent une quête de sens et d’équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

Au-delà du simple changement de métier, les seniors aspirent aussi à des évolutions internes ou à l’entreprenariat. Le désir d’accéder à des fonctions de direction est palpable, avec une demande notable pour le CAFERUIS

Le dispositif « démission-reconversion » témoigne de cette tendance : sur 4500 demandes entre 2022 et 2023, 453 émanaient de seniors de plus de 50 ans, démontrant leur volonté de repartir de zéro.

L’entrepreneuriat séduit aussi, avec plus d’un senior sur dix utilisant ce dispositif pour lancer ou reprendre une entreprise, soulignant une soif de renouveau et d’autonomie chez les travailleurs d’expérience en 2024.

À lire également :

Indice de maturité des RH 2024 : transformer et réinventer les RH

Basé sur les résultats d’une enquête menée auprès de 740 leaders RH dans le monde, cet Index de Maturité RH vous permettra de situer votre profil parmi ceux du marché et d’orienter efficacement votre stratégie RH. Une méthodologie inédite, des chiffres exclusifs et des analyses ciblées pour des recommandations concrètes ! Cet index de maturité RH vous est proposé par notre partenaire Cegid.

Je télécharge le guide RH
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.