73% des cadres pensent que les RHs excluent les seniors

73% des cadres pensent que les RHs excluent les seniors
Adeline Lajoinie

Si la perception des seniors en entreprise évolue peu à peu, ces derniers ont encore beaucoup de mal à trouver un emploi. Quels sont encore les freins à leur employabilité ?

Les seniors, des “couteaux suisses” qui coûtent trop cher

Alors que près de 9 cadres sur 10 estiment que les Seniors ont davantage de difficultés à trouver un emploi, le cabinet Robert Walters a réalisé une enquête auprès de professionnels et de recruteurs. L’objectif ? Comprendre leur point de vue sur cette question et suggérer de nouvelles pistes pour améliorer l’employabilité des Seniors.

Dans le monde professionnel, les seniors sont souvent perçus comme des “couteaux suisses”, possédant de nombreuses compétences précieuses. 

Cahier de vacances RH Eurécia

🎖️ Plongez dans notre cahier de vacances où vos compétences RH s’allient à l’esprit sportif ! Avec cette édition spéciale Jeux Sportifs RH 2024, profitez du calme de l'été pour réviser les sujets qui vous rythment au quotidien... tout en vous amusant (et parfois même en transpirant) ! Ce cahier de vacances vous est proposé par notre partenaire Eurécia.

Je télécharge

41% des cadres voient d’un bon œil l’intégration d’un senior dans leur équipe, tandis que 53% n’y trouvent pas d’inconvénient. 

Leurs atouts ? Une aisance relationnelle, une bonne gestion du stress, du leadership, une grande fidélité et des compétences en management. Ces soft skills font des seniors des acteurs clés au sein des entreprises, apportant une valeur ajoutée indéniable à l’organisation et à ses collaborateurs.

Cependant, un obstacle majeur subsiste : le coût. En effet, 92% des cadres et 78% des entreprises jugent la rémunération des seniors trop élevée. Cette perception impacte négativement leur employabilité. 

Pour surmonter ce problème, 62% des cadres proposent une communication plus transparente sur les salaires. Cela permettrait aux seniors de postuler en toute connaissance de cause et aux entreprises d’élargir leur panel de candidats sans préjugés sur les attentes salariales.

Aude Boudaud, Associate Director chez Robert Walters, souligne une différence intéressante : « Il est intéressant de noter que si la rémunération est régulièrement citée par les cadres comme critère de motivation dans l’entreprise, les Seniors évoquent avant tout l’envie d’évoluer, la flexibilité et le management ».

Les seniors cherchent davantage à être stimulés par leurs missions que par leur salaire. Néanmoins, le salaire n’est pas le seul frein à leur emploi. 

L’adaptation aux nouvelles technologies et un manque de flexibilité sont également des problématiques soulevées par les cadres et les entreprises.

La suite après la publicité

En somme, les seniors représentent une ressource inestimable pour les entreprises, mais leur coût élevé et certains défis liés à la modernité peuvent limiter leur intégration dans le monde professionnel actuel.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Les RHs pointés du doigt dans le non-recrutement des seniors

Selon l’enquête, 73% des cadres estiment que les Ressources Humaines sont principalement responsables des difficultés rencontrées par les seniors pour se faire recruter. 

Les entreprises, elles, considèrent que les freins viennent plutôt des Opérationnels. Plus de 60% des cadres pensent que l’exclusion des seniors se fait dès l’étape du CV, tandis que 14% croient que cela se produit après l’entretien et 13% lors de la finalisation du recrutement

Les entreprises reconnaissent également cette tendance à l’exclusion sur CV, mais soulignent aussi un manque de candidatures de la part des cadres seniors, particulièrement en retail et distribution.

Comment aider les seniors à intégrer les entreprises

Pour améliorer l’intégration des seniors, plusieurs solutions sont envisagées. D’abord, 56% des professionnels et 54% des entreprises suggèrent de former les recruteurs aux discriminations et aux biais.

De plus, 62% des cadres et 42% des entreprises recommandent une communication plus transparente sur la rémunération dans les offres d’emploi.

Enfin, l’instauration d’engagements ou de quotas pour favoriser l’employabilité des seniors est vue positivement par 43% des professionnels et 49% des entreprises. 

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.