Pourquoi les seniors sont écartés des process de recrutement ?

Pourquoi les seniors sont écartés des process de recrutement ?
Adeline Lajoinie

Alors que la guerre des talents fait rage et que les seniors pourraient être une solution, les recruteurs ne semblent pas être prêts à choisir des salariés plus âgés. Pourquoi ?

Quels freins au recrutement des seniors ?

Grant Alexander vient de partager les résultats de son étude sur les véritables considérations des recruteurs et des DRH vis-à-vis des plus de 55 ans en entreprise.

L’enquête révèle une tendance inquiétante. Les recruteurs et les DRH semblent réticents à embaucher des seniors de plus de 55 ans. Cette réticence se manifeste même lorsque les directives viennent de la direction elle-même.

Près de la moitié des recruteurs (45%) admet avoir reçu l’instruction de privilégier des candidats plus jeunes. Et un tiers (32%) avoue avoir écarté des candidatures seniors sur demande de leur direction. 

C’est encore plus flagrant chez les DRH, où 75% préfèrent des candidats plus jeunes et 68% filtrent directement les seniors.

Pourtant, la grande majorité reconnaît l’importance de l’expérience des seniors. 89% considèrent cela comme un atout pour l’entreprise et 85% pensent que les seniors peuvent encore apprendre et évoluer au sein de l’entreprise. Alors, pourquoi ce désintérêt ?

Les réponses varient : 

Les obstacles à l’emploi des seniors ne se limitent pas à la perception des recruteurs. L’étude révèle également des problèmes liés à l’entreprise elle-même. 

Le manque d’accompagnement est l’un des principaux griefs, que ce soit pour aider les seniors à se préparer à de nouveaux métiers (54%) ou à actualiser leurs compétences (45%). 

La suite après la publicité

La rémunération est également un frein pour près de la moitié des recruteurs (48%). 

Mieux former et fidéliser les équipes en 9 fiches pratiques

Dans un contexte de turn-over croissant, l’entretien annuel devient un levier pour retenir et faire monter en compétences ses talents. Notre partenaire Lucca a réalisé un guide composé de 9 fiches pratiques afin de définir des actions concrètes pour développer la carrière des collaborateurs.

Je télécharge

Enfin, 50% des recruteurs déplorent l’absence de politique ou d’outils RH pour faciliter le recrutement ou le maintien des seniors, contre 35% des DRH.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Comment aider au recrutement des seniors ? 

Parmi les mesures efficaces pour maintenir ou recruter des seniors, 81 % des personnes interrogées recommandent des sessions de formation. Celles-ci permettent de transmettre les connaissances des seniors aux juniors, un atout essentiel pour les plus de 55 ans en entreprise. 

En outre, les recruteurs et les DRH sont majoritairement en faveur d’une restructuration de la fin de carrière. 79 % des personnes interrogées et 93 % des DRH préconisent le recours au temps partiel en vue d’une retraite progressive

70 % des personnes interrogées et 81 % des DRH soutiennent la mise en place de missions ponctuelles pour recruter des seniors sur des durées déterminées

Enfin, 74 % des répondants estiment qu’il est nécessaire d’ajuster la rémunération des collaborateurs de plus de 55 ans en fin de carrière, bien que cette mesure ne fasse pas l’unanimité.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.