Quelles sont les attentes des jeunes en matière de travail hybride ?

Quelles sont les attentes des jeunes en matière de travail hybride ?
Adeline Lajoinie

De prime abord, nous aurions tendance à penser que les jeunes générations sont plutôt adepte du télétravail. Une nouvelle étude démontre que leur intérêt se porterait sur d’autres domaines.

Qu’attendent les jeunes talents de leur premier emploi ? Afin de mieux comprendre ce public bien particulier, CGI – Sodexo a réalisé une enquête avec Sprint Junior Entreprise autour des attentes des jeunes, notamment en matière de travail hybride. Et les résultats sont des plus intéressants.

Des jeunes talents qui préféreraient plus de présentiel…

C’est l’un des principaux enseignements qui ressort de l’Enquête CGI -Sodexo réalisée par Sprint Junior Entreprise (Télécom SudParis et Institut Mines-Télécom Business School) sur les attentes des jeunes en matière de travail hybride. Une étude menée auprès d’étudiants ou de jeunes actifs à Télécom SudParis, Institut Mines Télécom Business School, Arts et Métiers, IESEG et SciencesPo Paris. 

Peut-être à cause de cours compliqués à suivre en distanciel durant la crise sanitaire, la majorité des sondés souhaiteraient travailler sur site en entreprise. En effet, pour leur 1er emploi, 82% des répondants préfèrent une entreprise qui favorise le présentiel. Parmi les avantages à travailler sur place, on trouve la sociabilité, un meilleur accompagnement et une meilleure concentration. 

Les hommes sont à 45% pour un tout présentiel alors que les femmes préfèrent à 43% 3 jours de présentiel contre 2 jours de distanciel. 

… Mais conscients de la pérennité du télétravail

Si la majorité des jeunes talents interrogés sont plutôt partisans du travail en présentiel, ils n’en sont pas moins conscients de l’importance croissante du travail hybride au sein des entreprises. En effet, 77% d’entre eux pensent que le télétravail va s’installer durablement en entreprise. 

Advertisements

Et s’ils devaient se retrouver dans une entreprise qui leur demande de travailler plutôt chez eux qu’au bureau, ils sont 76% à penser que l’entreprise devrait alors proposer une prise en charge très complète d’un bureau et des équipements associés ainsi que des coûts de réseau récurrents.

A contrario, si l’entreprise demandait à travailler en majorité sur place, ils sont également 69% à souhaiter avoir accès à des services additionnels sur place (salles de sport, psychologues, diététiciens, kinésithérapeutes, cours de yoga…). 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Critère d’attractivité d’un premier emploi : la rémunération fixe

Face à la perspective d’un premier emploi, pour 2/3 des répondants la rémunération fixe est le critère numéro 1. En effet, parmi les 4 critères d’attractivité les plus importants d’une offre d’emploi, l’on trouve : 

  • Une rémunération fixe (78%).
  • Sa réputation d’environnement bienveillant (51%).
  • La perspective de prise de responsabilité à court terme (50%).
  • La réputation d’excellence (41%).

Le ratio télétravail / bureau n’arrivant qu’en tout dernier, primordial pour 14% des répondants.

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 316 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.