Seniors en 2023 : quel rapport au travail ?

Seniors en 2023 : quel rapport au travail ?
Adeline Lajoinie

Quel est le rapport des seniors avec l’entreprise et l’emploi aujourd’hui ? Comment vivent-ils•elles le choc des générations ? Et comment envisagent-ils•elles l’avenir ?

Les seniors, des salariés fidèles et motivés 

L’étude récente sur les seniors et l’emploi de Seniors à votre service (pour l’emploi des seniors) révèle une réalité méconnue sur le marché du travail. 

Les travailleurs âgés de 50 à 64 ans montrent une loyauté remarquable : 75% ont été fidèles à un même employeur pendant plus d’une décennie. Cette fidélité s’accroît avec l’ancienneté, preuve de leur engagement profond.

Ces seniors se distinguent par leur discipline et leur motivation. Ils partagent des valeurs fortes telles que la qualité du travail, le respect des directives, l’esprit d’équipe et l’aspiration à se surpasser. Ils valorisent également l’implication personnelle et la transmission de leurs compétences.

Et ils ne sont même pas en conflit avec les plus jeunes80% des répondants sont d’accord avec le fait que les plus jeunes apportent de nouveaux points de vue utiles et ils sont autant à vouloir transmettre leurs savoirs.

Malgré cette éthique de travail exemplaire, la réalité du chômage touche 70% des seniors, souvent pour de longues périodes qui précèdent une retraite prématurée. Cette épreuve ne diminue pas leur volonté de réintégrer le marché du travail, quitte à réorienter leur carrière ou à accepter des salaires réduits.

Cependant, cette détermination fait face à un obstacle majeur : l’âgisme. Trois quarts des demandeurs d’emploi séniors ressentent une discrimination liée à l’âge, et pour la moitié d’entre eux, cette discrimination est une barrière constante. Cette étude met en lumière le paradoxe des seniors sur le marché du travail : des travailleurs fidèles et motivés, confrontés à des défis significatifs.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Advertisements

Les seniors, prêts à cumuler emploi et retraite 

La transition de la vie active à la retraite est souvent perçue comme un cap difficile. Une minorité des seniors bénéficient d’un bilan de carrière et même moins d’une formation adéquate pour préparer cette étape. 

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine

Les dispositifs en place tendent à orienter les seniors vers la retraite plutôt qu’à organiser une fin de carrière épanouissante. Malgré l’aspiration à une transition en douceur vers la retraite, peu sont ceux à qui l’on propose des aménagements de fin de carrière tels que le travail à temps partiel. De plus, beaucoup ignorent l’existence de la retraite progressive, et la moitié ne reçoivent pas la reconnaissance d’un départ célébré par leurs collègues.

Cependant, l’intérêt pour le cumul emploi-retraite est fort. Trois quarts des seniors actifs envisagent cette possibilité, et le nombre de ceux qui l’ont adoptée est en croissance. 

Les raisons de ce choix sont variées : le besoin de compléter leurs revenus, le désir de se sentir utiles et l’envie de rester actifs. Le cumul emploi-retraite représente une source financière non négligeable, souvent pratiquée à mi-temps sur quelques années.

Les seniors sont partagés quant au moment de partir à la retraite : tandis que la moitié souhaite partir à l’âge prévu, les autres sont divisés entre le départ anticipé pour des raisons de bien-être ou d’inadéquation du poste, et le départ tardif motivé par des considérations financières ou le souhait de continuer à contribuer à la société.

En définitive, si trois quarts des seniors expriment une satisfaction quant à leur passage à la retraite, pour certains, ce tournant de vie reste une épreuve soudaine et difficile. 
Cette réalité souligne l’importance d’une meilleure gestion des fins de carrière et d’un soutien accru pour une transition plus harmonieuse vers la retraite.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.