Pourquoi 50% des Français pense que l’IA va détruire des emplois

Pourquoi 50% des Français pense que l’IA va détruire des emplois
Adeline Lajoinie

L’usage de l’IA (Intelligence Artificielle) en entreprise fait autant envie que peur. Quelles sont les réalités de cette nouvelle technologie ?

IA : une technologie que les salariés attendent et craignent en même temps

Une récente étude menée par Indeed et YouGov a sondé les attentes et les craintes des salariés vis-à-vis de l’intelligence artificielle et de l’automatisation dans le monde du travail. Globalement : 

  • 62% des répondants apprécient la rapidité d’exécution qu’apporte l’IA
  • 60% reconnaissent qu’elle améliore l’efficacité des ressources humaines dans la recherche de talents
  • 45% saluent la personnalisation accrue qu’elle permet.

En France, 43% des personnes interrogées se montrent optimistes quant à l‘usage croissant de ces technologies au travail, contre 23% qui expriment des réserves. Cependant, une grande partie des Français (41%) pense que les principaux bénéficiaires des avancées technologiques seront les dirigeants d’entreprises, plutôt que les employés eux-mêmes.

Les craintes des Français ne s’arrêtent pas là. La moitié d’entre eux craignent que l’IA n’engendre plus de suppressions d’emplois qu’elle n’en crée. Ce sentiment de menace sur l’emploi est moins présent en Inde, où 44% des répondants voient l’IA comme un créateur d’emplois potentiel. 

Malgré les opportunités, cette ambivalence témoigne d’une préoccupation réelle quant à l’impact de l’IA sur la sécurité de l’emploi.

Arrêts maladie et congés payés : les règles applicables

La loi sur l'acquisition des congés payés pendant l'arrêt maladie a été adoptée. Elle prévoit que toute période d'arrêt maladie est considérée comme du temps de travail effectif, permettant au salarié d'acquérir des congés payés. Retrouvez la synthèse des nouvelles règles applicables dans ce dossier spécial. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Des salariés qui croient surtout en eux-mêmes pour l’avenir

Dans le contexte actuel de mutations professionnelles rapides, les salariés français semblent principalement miser sur eux-mêmes pour naviguer vers l’avenir.

L’étude d’Indeed révèle que 66 % des travailleurs en France anticipent des modifications significatives dans leurs fonctions au cours des cinq prochaines années. Parmi eux, 41% prévoient des changements modérés et 25% s’attendent à des changements drastiques dans leur rôle au sein de l’entreprise.

La suite après la publicité

Cette perception est légèrement inférieure à la moyenne mondiale, où 71% des salariés envisagent que le “future of work” altérera leur position de manière modérée ou radicale. Malgré ces prévisions, une majorité de Français (58%) se sentent ou se sentiront soutenus par leur employeur dans cette transition. 

Cependant, la confiance en ce soutien n’est pas totale : seulement 22% estiment que leur employeur est pleinement capable de les accompagner, tandis que 36% jugent ce soutien adéquat. De plus, 16% expriment un manque de confiance dans l’encadrement de leur hiérarchie face à ces défis.

Le véritable pilier sur lequel les Français comptent repose sur leur propre capacité d’adaptation. En effet, 85% des répondants ont affirmé avoir suffisamment confiance en eux pour s’ajuster aux changements à venir. Cette confiance en soi est également élevée par rapport à la moyenne mondiale, qui s’élève à 89%. 

De plus, lorsqu’il s’agit de préparation aux évolutions imminentes, 65% se considèrent personnellement comme les mieux préparés comparativement à leurs collègues locaux, nationaux ou du même secteur.

Ces données montrent que, malgré la reconnaissance des défis induits par la technologie et d’autres facteurs de changement, les salariés français placent une confiance considérable en leurs propres compétences pour s’adapter et réussir dans un monde professionnel en évolution.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.