Travail Hybride : l’impossible retour au 100% présentiel

Travail Hybride : l’impossible retour au 100% présentiel
Adeline Lajoinie

Comment peut-on faire évoluer le travail hybride en France ? A priori, pas vers plus de présentiel.

Un travail hybride aux multiples facettes

La dernière étude d’Owl Labs s’est penchée sur notre compréhension du travail hybride en France. Elle met en lumière une évolution marquée des pratiques professionnelles. Les résultats révèlent une diversité frappante.

Les préférences pour le travail hybride varient significativement selon les tranches d’âge. Les 35-42 ans privilégient majoritairement le travail en présentiel. Cette méthode est leur favorite, représentant 27% des réponses.

Le travail hybride connaît une popularité croissante, notamment chez les jeunes. Les 27-34 ans le plébiscitent à 32%. Il est suivi de près par les 35-42 ans, avec 29%.

Un constat surprenant émerge chez les 55-64 ans. La moitié d’entre eux opte pour le télétravail à temps plein. Cette adoption massive révèle une facilité d’adaptation aux nouvelles technologies.

Cette tendance n’est pas uniforme. Elle dépend également de l’ancienneté dans l’entreprise. Les collaborateurs de longue date, présents depuis plus de 10 ans, favorisent nettement le télétravail.

Cela s’explique par une confiance accrue envers les employés expérimentés. Ces derniers bénéficient d’une plus grande liberté dans le choix de leur mode de travail. Ainsi, 63% d’entre eux adoptent le télétravail à plein temps.

Contre toute attente, les grandes entreprises ne forcent pas le retour au bureau. Elles semblent comprendre les avantages d’un modèle de travail flexible. Cela contraste avec les PME, où 59% des employés travaillent exclusivement en présentiel.

Seulement 42% des employés de grandes entreprises sont dans cette situation. L’investissement dans les technologies joue un rôle clé. Il facilite l’adoption d’un mode de travail hybride ou à distance.

Advertisements

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Pourquoi un retour au tout présentiel n’est plus envisageable

Le monde professionnel a subi une transformation radicale, rendant le retour au tout présentiel obsolète. L’étude d’Owl Labs souligne l’attachement profond des employés pour le télétravail et le modèle hybride. 

Bien qu’un retour partiel en présentiel se dessine, avec 51% des collaborateurs au bureau quotidiennement, la préférence pour une combinaison bureau-maison est claire. Une majorité opte pour un équilibre de 2 jours à la maison et 3 au bureau. Ce modèle hybride, autrefois adopté par 40% des employés, témoigne d’un changement de paradigme.

La flexibilité offerte par le travail hybride a non seulement redéfini notre approche du travail, mais aussi équilibré la vie professionnelle et privée. Elle est devenue essentielle pour le bien-être des employés. L’étude révèle que 61% des collaborateurs seraient déçus si cette flexibilité venait à disparaître, avec 28% s’attendant à une baisse de leur bonheur.

Le rapport indique une évolution des attentes : un tiers des Français chercheraient un nouveau poste si le modèle hybride n’était plus une option, contre un quart l’année précédente. Cette tendance souligne un désir croissant pour plus de flexibilité.

Selon Frank Weishaupt, CEO d’Owl Labs, ignorer ces aspirations à la flexibilité mène à un conflit inévitable entre employeurs et employés, surtout dans un contexte où attirer et retenir les talents devient un défi. Le travail hybride n’est pas juste une préférence ; c’est une révolution dans la qualité de vie au travail, indissociable de l’avenir professionnel.

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.