Qui sont les 50% de Français éligibles au court-covoiturage gratuit ?

Qui sont les 50% de Français éligibles au court-covoiturage gratuit ?
Adeline Lajoinie

Fin 2022, le gouvernement avait débloqué 150 millions d’euros pour inciter les Français au co-voiturage entre le domicile et le lieu de travail. Aujourd’hui, qui est éligible à ce court-covoiturage ?

Court-covoiturage : une France divisée en deux

Peu de Français le savent, hélas : une association de dispositifs offre la possibilité de supprimer totalement les frais de déplacements entre la maison et le travail en voiture. 

Magazine IN'formation N°2 - Le marketing de la formation

Au travers de ce deuxième numéro nous explorerons les principaux aspects du marketing de la formation et son rôle crucial dans le développement et la réussite des initiatives de formation professionnelle. Vous trouverez ainsi des articles, des fiches pratiques et des interviews d’experts. Ce magazine est proposé par notre partenaire Lefebvre Dalloz Compétences.

Je télécharge le magazine

Le court-voiturage (covoiturage sur les trajets courts, essentiellement du domicile – travail) est une perspective souvent négligée par les Français, pourtant touchée par l’inflation.

À l’occasion de cette rentrée, un jalon significatif a été atteint en matière de court-covoiturage : désormais, plus de la moitié des Français peuvent bénéficier de ces trajets entièrement gratuits.

Mais quand on regarde la carte interactive du Ministère de la Transition Écologique, concernant les territoires concernés par des subventions de collectivités locales permettant de neutraliser potentiellement le coût des trajets domicile – travail en voiture, on se rend bien compte que la France n’est pas également touchée par ces aides.

Comme le souligne Karos, application de covoiturage, dans une récente étude, avec l’adhésion récente de la Métropole de Lyon, du Pays basque et de plusieurs autres collectivités de moindre envergure, on dépasse désormais le cap des 50% de Français qui sont éligibles. 

La métropole d’Aix-Marseille-Provence, forte de 1,9 million d’habitants, s’apprête à intégrer cette liste grâce à une collaboration avec Karos. Plusieurs autres régions sont en train d’emprunter ce chemin.

Advertisements

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Comment les entreprises peuvent aider au court-covoiturage ? 

En plus de l’aide des collectivités, il est possible, pour les entreprises, de baisser encore un peu plus la facture des déplacements de leurs salariés. 

En effet, grâce aux subventions des collectivités, un trajet en covoiturage peut coûter symboliquement 1 euro. Et l’employeur peut financer le reste du trajet via le forfait mobilités durables. Similaire aux tickets-restaurants, il est défiscalisé. 

Des applications comme Karos peuvent également assurer la gratuité temporaire du covoiturage. Les salariés bénéficient de 6 mois gratuits, puis l’employeur peut intervenir. 

L’objection courante est le manque de covoitureurs compatibles. Pourtant, des taux de réussite de 92% en Île-de-France ou 93% en Normandie montrent le contraire. Avec le covoiturage en expansion, les horaires flexibles sont d’autant plus réalisables. 

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.