Plan de sobriété énergétique, quelles mesures pour les entreprises ?

Plan de sobriété énergétique, quelles mesures pour les entreprises ?
Audrey Gervoise

DRH en temps partagé, j'accompagne les entreprises dans la gestion et l'optimisation de leurs Ressources Humaines

Présenté par neuf des ministres du gouvernement, le plan de sobriété énergétique compte pas moins de 30 mesures à destination des consommateurs, des fonctionnaires et des entreprises. Parmi ces mesures, 15 sont à destination des entreprises. Découvrez comment les mettre en application dans votre quotidien.

Si à l’approche de l’hiver les questions du pouvoir d’achat et de la flambée des prix de l’énergie préoccupent les Français et le gouvernement, un second facteur s’invite, lui aussi, dans l’équation.

En effet, entre l’absence du gaz russe et la baisse de production de l’électricité française, due à un parc nucléaire vieillissant, les risques de tension, voire de coupures d’électricité, en cas d’hiver rigoureux sont plus que réels. Pour éviter d’en arriver à de telles extrémités, le gouvernement a présenté, ce jeudi 6 octobre, son plan de sobriété énergétique ; demandant ainsi aux Français, à son administration, mais aussi aux entreprises de participer à cet effort de tous.

Car il s’agit bien de compter sur la responsabilité et la mobilisation de tous plutôt que de contraindre. Mais concrètement, que peuvent faire les entreprises pour réduire leur consommation énergétique ? Découvrez les 15 mesures du plan qui devrait permettre aux entreprises de diminuer leur consommation et leur facture énergétique !

Des mesures à visée antigaspillage

La lutte contre la déperdition énergétique sera l’un des principaux leviers permettant d’accéder à cette sobriété à court terme, mais également à long terme. Pour ce faire, les entreprises peuvent engager des actions sur :

La température des locaux et bâtiments professionnels

Il est vrai que la température des bureaux est toujours une question épineuse, entre les frileux du cinquième et les adeptes du col roulé du septième difficile de contenter l’ensemble des collaborateurs. C’est pourquoi, le gouvernement encourage les entreprises à respecter les consignes émises en matière de température des locaux et bâtiments professionnels, à savoir :

  • Limiter le chauffage à 19°C et à 26°C pour la climatisation.
  • Abaisser la température à 16°C au sein des bâtiments inoccupés pour une durée de 48 heures (le week-end notamment).
  • Instaurer une température de 8°C dans tous les bâtiments inoccupés pour une durée supérieure à 48 heures.

Il est également demandé à tous les commerçants de respecter le décret paru au mois d’octobre imposant la fermeture de la porte de leur commerce en cas d’activation de la climatisation.

L’éclairage des locaux et bâtiments

Une lampe de bureau qui reste allumée toute la journée, une salle de réunion qui illumine la façade de nuit ou une enseigne qui éclaire les étoiles … autant de petits oublis qui, cumulés, représentent une consommation extrême.

Les entreprises doivent alors promouvoir les bonnes habitudes à prendre tel que penser à éteindre les lumières lorsque l’on quitte une pièce, installer des détecteurs de présence dans les endroits de passage comme les couloirs et halls d’entrée, éteindre les éclairages extérieurs de nuit, etc.

L’optimisation des performances énergétiques

S’il est vrai que chaque geste compte, encore faut-il qu’il ne soit pas vain. Afin d’appuyer les efforts faits au quotidien par les collaborateurs et l’entreprise, la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique permettra d’identifier les postes d’amélioration tel que l’isolation des fenêtres ou autres infrastructures.

Le suivi des consommations énergétiques

En suivant avec précision les consommations énergétiques, vous serez en mesure d’identifier les postes consommant le plus afin de mettre en place les actions correctives nécessaires comme : remplacer les ampoules avec des éclairages LED, équiper les robinets d’économiseur d’eau et de mitigeur pour réguler le flux d’eau chaude, programmer des microcoupures de chauffage en cas de pic extrême de consommation, ….

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Des mesures permettant une amélioration durable

Le plan de sobriété n’a pas seulement une visée à court terme puisqu’il représente le premier jalon permettant à la France d’atteindre la neutralité carbone et de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

Le gouvernement invite donc les entreprises à initier une réflexion à propos de la mise en œuvre de :

Solutions techniques limitant la consommation énergétique

Privilégier l’achat de machine et de terminaux de stockage avec un indice énergétique faible, mais aussi grâce à des actions simples et peu coûteuses dans leur ensemble comme : l’installation de multiprises permettant une coupure totale des appareils en veille, l’intégration de variateurs permettant de limiter l’intensité de l’éclairage ou en demandant à vos équipes de privilégier le réseau Wi-Fi au sein des locaux plutôt que la 4 ou la 5G.

Clauses contractuelles de sobriété

Dans cette démarche de sobriété énergétique les entreprises ne sont pas seules et peuvent également challenger leurs partenaires dans cette voix ; que cela soit en privilégiant les sous-traitants et fournisseurs déjà engagés dans cette voix ou en les accompagnements dans leurs efforts.

Du côté des clients, là aussi des actions sont possibles, prenons en exemple le retour de la consigne. Alliez ainsi la sobriété à la promotion de votre marque employeur.

Système de consommation énergétique autonome

Au-delà de la sobriété énergétique, investir dans les énergies renouvelables est indispensable et s’il est vrai que cela représente un coût important à l’achat, la rentabilité sera rapidement au rendez-vous.

La suite après la publicité

Installation de panneaux photovoltaïques, d’éoliennes, de pompe à chaleur, de récupérateur d’eau sont autant d’actions qui vous permettront de diminuer votre consommation sur les réseaux, mais également d’alléger les coûts liés à l’énergie.

Politique de télétravail renforcée en cas de tension énergétique

L’impact énergétique étant plus facilement contrôlable dans les lieux individuels, le renforcement du télétravail en cas de période de tension est donc à privilégier.

Des actions pour favoriser la mobilité durable

La question des transports et de la pollution inhérente aux déplacements fait également partie des objectifs à long terme du plan de sobriété énergétique. Et, là aussi, les entreprises ont la possibilité d’agir directement en :

Encourageant la mobilité douce des collaborateurs

Cela se traduit par la mise en place de différentes actions, comme :

  • Le remplacement progressif de la flotte d’entreprise avec des véhicules électriques et/ou hybrides.
  • La création ou l’optimisation d’installations permettant aux salariés de stationner leurs vélos, trottinettes et autres équipements à mobilité douce.
  • La formation des salariés à l’écoconduite.

Incitant les collaborateurs à la mobilité durable

Outre le forfait de mobilité durable permettant aux salariés de s’équiper et/ou d’utiliser des modes de transport alternatif à la voiture, l’entreprise peut également agir en favorisant la pratique du covoiturage et/ou en proposant plus de télétravail.

Repensant les déplacements professionnels des collaborateurs

Avant de programmer un déplacement professionnel, demandez-vous s’il est réellement indispensable ? Une réunion en visio ne serait-elle pas aussi efficace ?

Et lorsque les déplacements sont inévitables, pensez à les optimiser notamment en les regroupant, en privilégiant l’usage du train lorsque cela est possible et, bien sûr, en optant pour des vols commerciaux.

Employeurs : 10 obligations à connaître en droit du travail

Les textes de loi et décrets entrés en vigueur ces derniers temps sont venus impacter les obligations des employeurs, créant ainsi de nouveaux impératifs à respecter pour rester en règle. Téléchargez ce dossier spécial pour faire le point sur les 10 obligations à connaître. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

A lire également :

Un engagement collectif dans la sobriété énergétique

Plus que d’engager une succession d’action, les entreprises sont invitées à intégrer la sobriété énergétique dans les discussions collectives et à en faire l’affaire de tous en :

Désignant un référent énergétique

Relais de l’employeur auprès des salariés, le référent pourra non seulement s’assurer de la bonne mise en œuvre des pratiques, mais il aura également un rôle de conseil dans la prise de nouvelles mesures et/ou dans l’optimisation de celles déjà mises en place.

Sensibilisant les collaborateurs aux écogestes

Comme pour la conduite, des formations existent afin de sensibiliser les collaborateurs aux gaspillages énergétiques tout en leur apprenant à diminuer durablement et efficacement leur consommation au quotidien.

S’inscrivant dans une démarche à long terme

Pour que les actions soient comprises, mais surtout acceptées par les équipes il est indispensable de les intégrer dans le processus de décision.

Par le biais du CSE, ou lors de consultations, permettez aux collaborateurs de devenir acteur de ce plan.

S’engageant dans la lutte antigaspi

Il n’y a pas qu’en agissant directement sur le gaspillage énergétique que vous pouvez fournir des efforts de sobriété. En effet, en engageant votre entreprise et vos collaborateurs dans un plan d’action complet de lutte contre le gaspillage vous contribuerez à la sobriété énergétique (et économique) de tous.

Cela peut être pour lutter contre le gaspillage alimentaire, pour favoriser le recyclage ou toute autre action visant à redonner une seconde vie aux équipements.

A lire également :

Partager l'article

Audrey Gervoise

Généraliste confirmée dans le domaine des Ressources Humaines et dans la gestion des entreprises, je mets l'ensemble de mes compétences, de mon expérience et de mes savoir-faire au service des entreprises pour les aider et les éclairer dans la gestion RH et administrative du quotidien.