Carte titre restaurant 2024 : pourquoi une telle hausse du non consommé ?

Carte titre restaurant 2024 : pourquoi une telle hausse du non consommé ?
Adeline Lajoinie

Si les titres restaurants restent un des avantages les plus appréciés des salariés, la carte titre restaurant ne fait pas l’unanimité : pourquoi ?

Titres restaurant : quelles habitudes d’utilisation ? 

D’après le Baromètre annuel du titre restaurant 2024 d’Openeat, 60% des salariés utilisent leur titre restaurant dès que l’occasion se présente. Toutefois, seulement 10% des utilisateurs réservent l’usage de leurs titres exclusivement pour les restaurants.

La majorité des utilisateurs préfèrent diversifier l’usage de leurs titres restaurant, que ce soit pour des courses alimentaires ou pour déjeuner à l’extérieur.

Le télétravail influence fortement ces habitudes de consommation. En effet, pour plus de la moitié des salariés, les titres restaurant sont utilisés principalement pour les courses alimentaires. Parmi ceux qui télétravaillent, 76,8% privilégient le titre alimentaire, trouvant ce choix plus adapté à leur quotidien, contre 23,2% qui préfèrent le titre restaurant.

La question de l’usage digital des titres restaurant suscite des réticences. Huit utilisateurs sur dix souhaitent conserver le format papier. Les raisons invoquées incluent la possibilité de cumuler et de partager les titres avec des amis ou des membres de la famille. De plus, 50% des utilisateurs de titres papier ne souhaitent pas passer au format digital, malgré les avantages proposés par ce dernier.

Booster la santé mentale en entreprise

À l'heure où 1 salarié sur 2 s'estime être en détresse psychologique (Opinion Way), le rôle des entreprises dans la santé mentale des collborateur·ice·s n'est plus à démontrer. Découvrez 7 conseils pour des équipes épanouies et en meilleure santé dans notre e-book sur le sujet : culture du feedback, ouverture et parole libérée, avantages salariaux etc. Inspirez vos actions QVCT et faites de votre entreprise une championne de la santé mentale. Cet e-book vous est proposé par notre partenaire Urban Sports Club.

Découvrir l'e-book

Ces chiffres soulignent l’importance de maintenir une certaine flexibilité dans l’utilisation des titres restaurant, en tenant compte des préférences et des habitudes des salariés, particulièrement dans un contexte de télétravail croissant.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Carte titre restaurant : une utilisation contraignante

Actuellement, la carte titre restaurant est le format préféré des salariés français. Malgré sa nature digitale, elle repose sur un modèle de prépaiement similaire à l’ancien format papier. Son utilisation est limitée aux commerçants affiliés, ce qui restreint sa flexibilité.

La suite après la publicité

Selon les données du Baromètre annuel du titre restaurant 2024 d’Openeat, 52% des utilisateurs se servent de leur carte titre restaurant deux à trois fois par semaine. Un quart des utilisateurs l’utilisent seulement une fois par semaine. De plus, un utilisateur sur deux signale des problèmes récurrents avec cette carte depuis trois ans consécutifs.

Plus de 90% des panélistes ont rencontré au moins une situation contraignante avec la carte titre restaurant. Parmi les principaux obstacles, 43% des utilisateurs ont vu leur carte refusée par des commerçants. Environ 20% oublient de sortir leur carte au moment du paiement, et un utilisateur sur trois doit compléter le paiement avec une carte bancaire en raison des limites de plafond. Les utilisateurs signalent également des difficultés avec le code de leur carte, et la carte est encore peu acceptée chez les petits commerçants.

Ces problèmes contribuent à une augmentation du solde non consommé sur les cartes des salariés. Environ 30% des répondants déclarent avoir plus de 100 € non consommés à la fin du mois, un montant qui n’est pas économisé volontairement, mais résulte des contraintes d’utilisation.

Les principales raisons évoquées par les salariés pour ce non-consommé incluent des refus fréquents de la carte par les commerçants, un montant chargé sur la carte qui ne correspond pas à leurs besoins réels et des difficultés d’utilisation liées aux oublis et à l’incertitude de l’acceptation par les commerçants.

La fréquence du télétravail augmente également le solde non consommé : plus les salariés travaillent à distance, plus le solde restant est élevé.

Près de 70% des salariés souhaitent être remboursés du solde non consommé actuellement disponible sur leur carte titre restaurant.

En 2024, de nouveaux acteurs proposent des titres restaurant 100% digitaux, utilisables directement depuis la carte bancaire personnelle des salariés, offrant une plus grande liberté d’utilisation dans tous les commerces alimentaires de France.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.