baromètre soft skills

Le ministère du Travail en dit plus sur le rachat des RTT: les règles sont définies

Le ministère du Travail en dit plus sur le rachat des RTT: les règles sont définies
Adeline Lajoinie

Pour nous permettre d’y voir plus clair, le ministère du Travail a mis en ligne ses questions/réponses sur le dispositif de monétisation des jours de RTT acquis entre 2022 et 2025. Pour rappel, la loi de finances rectificative d’août 2022 permet aux entreprises le souhaitant de racheter les jours de RTT non pris par les salariés.

Qui est concerné par le rachat / la monétisation des RTT ? 

Que dit la LOI n° 2022-1157 du 16 août 2022 de finances rectificative pour 2022 ? Mise en place par le gouvernement pour soutenir le pouvoir d’achat des salariés, cette loi peut paraître difficile à comprendre pour certains.

C’est pourquoi le ministère du travail a décidé de publier des questions/réponses à ce sujet, il y a quelques jours. 

Qui est alors concerné par ce rachat des RTT ? 

  • Tous les salariés du secteur privé, y compris les professions agricoles, qui ont acquis des jours de RTT en application d’un accord sur la réduction du temps de travail (qu’importe la taille de l’entreprise). 
  • Tous ceux qui ont acquis des RTT depuis le 1er janvier 2022, et le dispositif va courir jusqu’au 31 décembre 2025.
  • Tous les salariés travaillant plus de 35 heures par semaine (dans la limite de 39 heures hebdomadaires) bénéficiant de RTT sous accord collectif de l’entreprise.
  • Les salariés en temps partiel “annualisé” bénéficiant de RTT. 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Qui n’est PAS concerné par cette monétisation des RTT ? 

Les salariés en “forfait jour” (situation concernant une bonne proportion des cadres) ne sont pas concernés par cette loi. Les agents de la fonction publique sont également exclus de ce dispositif.

Advertisements

Du côté des jours concernés, ne le sont pas : 

Comment fonctionne, concrètement, le rachat des RTT ? 

Le salarié doit faire la demande de ce rachat de ses RTT à son employeur, plusieurs fois. Ce dernier “peut ou non l’accorder, en tout ou partie”, sans motif.

Si l’employeur accepte le rachat de ces jours de RTT, ils sont payés “avec une majoration de salaire au moins égale au taux de majoration de la première heure supplémentaire applicable dans l’entreprise (25% en l’absence d’accord d’entreprise ou de branche ou taux fixé par l’accord avec un minimum de 10%).”

La rémunération versée bénéficie lors d’un régime social et fiscal : réduction de cotisations salariales, exonération d’impôt sur le revenu et déduction forfaitaire de cotisations patronales, mais uniquement pour les “moins de 20 salariés”.

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.