Compétences RRH 2023 : les 8 expertises clés

Compétences RRH 2023 : les 8 expertises clés
Audrey Gervoise

DRH en temps partagé, j'accompagne les entreprises dans la gestion et l'optimisation de leurs Ressources Humaines

Quelles sont les compétences indispensables pour un RRH en 2023 ?
Découvrez toutes les compétences et qualités qui permettront à vos RH de réaliser leurs missions !

Le métier de Responsable des Ressources Humaines est régulièrement confondu avec celui de Directeur des Ressources Humaines tant ils peuvent s’avérer similaires sur un grand nombre de points.

Toutefois, le métier de RRH revêt un aspect terrain bien plus prépondérant que celui de DRH. En lien direct avec les opérationnels, le Responsable RH doit composer entre les impératifs de sa fonction et la gestion des imprévus.

Alors quelles sont les compétences indispensables d’un Responsable des Ressources Humaines en 2023 ?

Le métier de RRH en 2023, quels en sont les enjeux ?

Le métier de RRH peut s’envisager selon deux aspects. Il peut s’agir d’un responsable RH de PME dont une partie des fonctions du DRH lui incomberont ou alors il peut s’agir d’un Responsable RH groupe prenant la direction de la fonction RH pour un département, un établissement ou une zone géographique.

Mais quel que soit le contexte de son emploi, le métier de RRH comporte un fort volet opérationnel et terrain.

Car bien qu’il puisse avoir la charge de la déclinaison et du pilotage de la stratégie RH définie par la Direction, il devra être proche de ses équipes et de l’ensemble des collaborateurs puisqu’on attendra de lui qu’il ait une parfaite connaissance et vision des métiers de l’entreprise.

Le RRH a à la fois un rôle stratégique, opérationnel et d’animation.

En règle générale, il est également l’interlocuteur privilégié des IRP et sera amené à négocier directement auprès d’eux pour tout ce qui concerne la vie de son établissement ou de sa zone géographique.

Les principales missions d’un RRH en 2023

Les missions d’un Responsable RH sont extrêmement diverses et variées. Ainsi, au quotidien, il pourra être amené à :

  • Participer à la définition de la stratégie RH globale en analysant et transmettant, après recueil auprès des directions de son établissement, des différentes problématiques et attentes RH.
  • Participer à la mise en œuvre des projets et stratégies RH sur le terrain.
  • Réaliser des veilles juridiques, économiques et sociales.
  • Élaborer des supports de communication RH interne et externe.
  • Coordonner l’ensemble des activités et services RH de son périmètre.
  • Être le support opérationnel et RH des managers et directeurs de son secteur.
  • Superviser l’administration du personnel.
  • Animer les relations sociales.

Pour réaliser au mieux ses missions, le RRH devra faire preuve de compétences techniques et professionnelles (hardskills), mais également de compétences humaines et relationnelles (softskills).

Mieux former et fidéliser les équipes en 9 fiches pratiques

Dans un contexte de turn-over croissant, l’entretien annuel devient un levier pour retenir et faire monter en compétences ses talents. Notre partenaire Lucca a réalisé un guide composé de 9 fiches pratiques afin de définir des actions concrètes pour développer la carrière des collaborateurs.

Je télécharge

A lire également :

Les compétences indispensables d’un RRH en 2023

Si le Responsable RH doit faire preuve d’agilité dans ses missions du quotidien et être en mesure de passer d’un sujet à l’autre, il doit également faire preuve de diversité dans ses compétences.

Entre analyse stratégique et gestion du terrain, voici les 8 principales compétences d’un Responsable RH.

Connaissances approfondies de l’ensemble des domaines en lien avec la gestion des RH

Du fait de son rôle de conseil auprès des managers et directions opérationnelles, le RRH se doit d’avoir de solides connaissances sur l’ensemble des domaines fonctionnels de la RH. Méthodes de recrutement, paie, politique de rémunération, GRH, évaluation, gestion des carrières, formation, … sont autant de volets RH sur lesquels il sera sollicité.

De même, le RRH est amené à être le référent principal de son équipe. Ainsi, s’il doit se préparer à répondre aux questions des managers, il devra également se préparer à répondre aux interrogations de son équipe qui auront eux-mêmes été sollicités par les collaborateurs.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Maîtrise du fonctionnement des IRP (Droit du travail et droit social)

Le rôle de proximité du Responsable RH fait de lui l’interlocuteur principal et privilégié des représentants du personnel.

Dans une grande majorité des cas, il lui incombe la gestion et l’animation des réunions CSE de son établissement et/ou de sa zone géographique, mais il est également le garant de la bonne application du droit du travail et est en charge de la réalisation des entretiens disciplinaires et de licenciement.

Pour assumer ses fonctions, le RRH devra avoir une parfaite maîtrise du droit du travail et veiller régulièrement à se tenir à jour en termes de droit social et de décisions jurisprudentielles.

La suite après la publicité

Capacité rédactionnelle et maîtrise des outils bureautiques

L’une des missions du RRH est d’être le relais entre la direction centrale de l’entreprise et les salariés de son secteur. D’un côté, il devra analyser et retranscrire les problématiques et demandes RH des directions de son unité ; et de l’autre côté, il aura la charge de communiquer auprès des collaborateurs les axes décisionnels pris par la société.

Pour ce faire, il doit posséder des compétences analytiques et rédactionnelles poussées. La maîtrise des outils bureautiques et des logiciels métiers est également indispensable à ce travail.

Gestion de projet

Véritable pilote de la stratégie RH sur son périmètre, le RRH est à la tête de nombreux projets RH à déployer, la plupart du temps, simultanément.

Il doit donc être rompu à la gestion de projet et être à même de déléguer un certain nombre de tâches tout en sachant garder une vision d’ensemble sur chaque étape.

Fédération des équipes, sens de l’observation, prise de recul, capacité à déléguer, disponibilité, gestion du stress et des priorités, … Voici un éventail des softskills nécessaires à une gestion de projet optimale.

Sens de l’écoute, du dialogue et de la négociation

Interlocuteur principal des équipes et des managers, le RRH, bien que sursollicité, doit veiller à se montrer à l’écoute de ses équipes et leur faire savoir que sa porte sera toujours ouverte s’ils en éprouvent le besoin.

Outre son sens de l’écoute, le Responsable RH doit être doté d’un bon sens du dialogue et de la négociation. Résolutions de conflits entre salariés, entre salariés et managers, négociations syndicales, le RRH doit se montrer persuasif dans ses propos sans pour autant donner l’impression de s’imposer au détriment des autres parties.

Réactivité, autonomie

Le quotidien d’un RRH est perpétuellement bouleversé par les urgences opérationnelles, mais aussi par l’actualité sociale et parfois même sanitaire.

La réactivité est donc une qualité indispensable à tout bon RRH. Quelle que soit la situation, le RRH doit être en mesure de se montrer réactif et même inventif.

Moteur de son périmètre, ce sera à lui d’insuffler cet élan de réactivité au reste de l’équipe. La réactivité du RRH doit aller de pair avec le dynamisme et l’autonomie.

Car si certaines décisions devront nécessairement demander une validation de la DRH, le RRH doit être à même de gérer son secteur en toute autonomie en ce qui concerne le quotidien et l’habituel.

Sens de l’organisation

Si les missions du RRH sont riches et extrêmement variées, elles sont également, pour nombre d’entre elles, soumises à des contraintes de temps. Déclarations légales, échéances légales, périodicité des entretiens …. Le Responsable RH peut vite se retrouver submergé par ces contraintes.

À cela, s’ajoutent les habituels imprévus liés à la gestion du personnel. Le RRH doit donc savoir définir ses priorités afin de maîtriser son planning.

Résilience

La fonction de RRH bien qu’extrêmement riche et intéressante et aussi parfois difficile à vivre et quelque peu « ingrate ».

En effet, le RRH se retrouve bien souvent confronté aux difficultés des collaborateurs et est même parfois tenu pour responsable des décisions dont il a la charge de l’application. Cela peut créer un climat de méfiance, de défiance, vis-à-vis du service RH.

Le RRH aura besoin de différencier sa fonction de la personne qu’il est et devra faire preuve de résilience face aux aléas de son métier pour son propre bien-être au travail.

A lire également :

Partager l'article

Audrey Gervoise

Généraliste confirmée dans le domaine des Ressources Humaines et dans la gestion des entreprises, je mets l'ensemble de mes compétences, de mon expérience et de mes savoir-faire au service des entreprises pour les aider et les éclairer dans la gestion RH et administrative du quotidien.