Quelles sont les 7 compétences clés d’un gestionnaire RH en 2022 ?

Quelles sont les 7 compétences clés d’un gestionnaire RH en 2022 ?
Laetitia Baccelli

Le gestionnaire RH, ou responsable RH, a un rôle de plus en plus central au sein des entreprises. Bouleversement du marché de l’emploi, évolutions technologiques, arrivée des nouvelles générations, risques pandémiques, … les facteurs de changement sont nombreux et un bon gestionnaire RH doit être à même de s’adapter à toutes les situations, mais alors quelles sont les compétences clés d’un gestionnaire RH en 2022 ?

Le métier de gestionnaire RH est un poste très polyvalent, de la gestion du recrutement et de la formation à la relation avec les élus en passant par la gestion administrative du personnel voire de la paie.

Ce poste clé de l’entreprise nécessite d’avoir de solides connaissances dans les différents domaines des Ressource Humaines, des hard skills, mais également des soft skills qui prennent une part de plus en plus importante dans le choix des recruteurs.

Nous vous proposons de faire le point dans cet article sur les 7 compétences clés d’un gestionnaire RH en 2022.

Rappel des missions d’un gestionnaire RH

Le gestionnaire Ressources Humaines est chargé de gérer tout ce qui a trait au salarié dans l’entreprise soit :

  • Le recrutement.
  • La formation professionnelle.
  • Les contrats de travail et les formalités liées à l’embauche.
  • La gestion de la vie du salarié dans l’entreprise (temps partiel, congé parental, départ, …).
  • La gestion administrative du personnel et éventuellement la gestion de la paie.
  • Les procédures disciplinaires.
  • La relation avec les IRP.

Les 7 compétences d’un gestionnaire RH en 2022

Pour s’accomplir pleinement dans ses missions, le gestionnaire RH doit avoir un certain nombre de compétences. Tout d’abord, des hard skills, les connaissances en Ressources Humaines, ainsi que de l’expérience.

Mais celles-ci ne suffisent pas, le gestionnaire RH doit également avoir d’autres compétences de comportement et de savoir-être, les soft skills. L’intelligence émotionnelle, la capacité de communication, le caractère, les aptitudes interpersonnelles sont tout aussi importants pour gérer les Ressources Humaines en 2022.

De solides connaissances juridiques

Le gestionnaire RH doit avoir de solides connaissances en matière de droit social. S’il prend également en charge la paie des salariés, il doit aussi maîtriser les techniques de paie ainsi que le droit de la Sécurité Sociale.

Ce prérequis est indispensable pour le gestionnaire RH afin de gérer les procédures disciplinaires, les contrats de travail, la paie, … en toute sécurité.

La législation sociale est en perpétuelle évolution et notamment depuis ces dernières années, c’est pourquoi il est nécessaire de se former régulièrement sous la forme de modules de formation continue ou de matinales RH (ou webinaire).

Le gestionnaire RH doit également disposer d’outils de veille sociale afin de s’informer régulièrement des évolutions sociales (revue spécialisée, dictionnaire social, newsletter, LinkedIn, …).

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Être doté d’un bon relationnel

Pour ce soft skill, c’est le H de Ressources Humaines qui est mis à l’honneur. Le gestionnaire RH est l’interlocuteur privilégié des salariés dans l’entreprise, que ce soient les salariés dans leur vie dans l’entreprise, les managers pour la gestion de leur équipe, les IRP dans le cadre de leurs missions ou encore la direction.

Advertisements

Le gestionnaire RH doit faire preuve d’une certaine intelligence relationnelle dans sa relation aux autres, un doux mélange entre l’intelligence émotionnelle qui correspond à notre capacité à utiliser nos émotions comme une source d’information dans nos relations et l’intelligence sociale qui correspond à notre faculté à considérer les besoins des personnes qui nous entourent et d’agir en conséquence.

À lire également :

Être un pro de l’organisation

Gérer tous les aspects des Ressources Humaines, la formation, le recrutement, la gestion des contrats de travail, … est un défi de tous les jours. Le gestionnaire RH se doit de faire preuve d’une organisation à toute épreuve.

Pour ce faire, il peut s’appuyer sur des outils comme des fichiers de suivi sur Excel, les options de rappel et d’organisation dans sa messagerie (rappel des messages, classements automatiques, taches, calendrier, …) ou des logiciels d’aide à l’organisation mais également d’outils d’aide à la gestion des Ressources Humaines (SIRH, logiciels de recrutement, logiciel de paie, …).

La matrice d’Eisenhower permet de prioriser ces taches en fonction de leurs urgences et de leurs importances. C’est donc un outil très utile pour un métier aussi polyvalent que la gestion des Ressources Humaines. Cet outil consiste à classer les tâches en 4 catégories :

  • Urgent et important : ces tâches doivent être réalisées en priorité.
  • Non urgent et important : ces tâches doivent être planifiées pour une réalisation future.
  • Urgent et non important : ces taches ont moins d’importance, elles peuvent éventuellement être déléguées.
  • Non urgent et non important : ces tâches ne sont pas urgentes et n’ont pas un impact important sur la gestion des Ressources Humaines. Elles peuvent être soit remises à plus tard, soit éventuellement supprimées si elles ne sont pas absolument nécessaires.

Savoir collaborer et déléguer

travail-équipe-collaborer-déléguer-savoir-gestionaire-rh-service-manager

Le gestionnaire RH travaille en collaboration avec de nombreux acteurs dans l’entreprise, la direction, les managers voire les salariés. Ainsi, il doit savoir travailler en équipe. Des outils de gestion de projet peuvent alors l’aider dans sa mission.

Il doit être également capable de déléguer certaines tâches à d’autres collaborateurs de l’entreprise, des collègues du service Ressources Humaines, mais également les managers ou même les salariés.

Par exemple, le traitement des éléments des salariés tel que les demandes de formation ou les absences peuvent être décentralisées au niveau des salariés et/ou des managers par l’intermédiaire d’un portail personnel et sécurisé du logiciel spécialisé ou SIRH. La gestion des Ressources Humaines est ainsi simplifiée.

Faire preuve de discrétion

Le gestionnaire Ressources Humaines recueille et traite des informations sensibles concernant les salariés (rémunération, arrêts de travail, procédures disciplinaires, …). Il se doit donc de faire preuve de la plus grande discrétion. Une clause de confidentialité est d’ailleurs souvent incluse dans les contrats de travail des gestionnaires Ressources Humaines.

À lire également :

Savoir gérer les conflits

Le gestionnaire RH doit savoir gérer les situations de crise et les conflits qui peuvent intervenir entre les salariés et la direction. Le gestionnaire RH doit se positionner en tant que médiateur entre les salariés et leurs représentants et la direction tout en restant le plus neutre possible.

Son rôle n’est ni de prendre parti pour les salariés, ni de prendre parti pour l’employeur, mais de faciliter et cadrer l’échange entre les deux parties afin de désamorcer au mieux les situations de crise.

La capacité d’adaptation

La gestion des Ressources Humaines est en constante évolution et présente un caractère imprévu propre à la ressource gérée, l’humain. C’est pourquoi le gestionnaire RH doit savoir s’adapter à toutes les situations et constamment évoluer avec le métier et notamment les évolutions technologiques qui prennent une place de plus en plus importante dans les Ressources Humaines.

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 321 reviews
Partager l'article

Laetitia Baccelli

Fort de plus de 10 ans d’expériences dans le domaine de la paie, j'ai toujours eu à cœur de développer des outils et méthodes améliorant la productivité et facilitant la gestion au quotidien. J'accompagne désormais les entreprises en qualité de consultante pour des missions d'audit et de formalisation de processus, de développement d’outils de gestion ainsi qu' en tant que support pour la production de la paie.