Service RH : les salariés attendent plus de soutien

Service RH : les salariés attendent plus de soutien
Adeline Lajoinie

Si dirigeants et salariés sont globalement satisfaits de leur service RH, leurs attentes, elles, sont quelque peu différentes.

Globalement, les salariés comme les dirigeants sont très satisfaits et ont une bonne opinion de leurs services RH. Plus de 6 collaborateurs sur 10 estiment que la fonction RH est efficace en entreprise dans le rôle qui lui est attribué.

C’est ce qui ressort d’une récente enquête Opinion Way pour le cabinet Ekilibre et l’école Sup des RH. Mais les salariés regrettent que leurs RH n’accordent pas plus de temps aux sujets les plus importants pour eux : la reconnaissance financière et extra-financière et le développement de leurs compétences.

Dirigeants / Salariés : une vision quelque peu différente des services RH

Comment les membres des entreprises voient-ils leurs services RH ? C’est ce qu’analyse la récente enquête OpinionWay pour le cabinet Ekilibre et l’école Sup des RH. Et les ressentis diffèrent quelque peu. 

Un point les rassemble : l’efficacité : 88% des dirigeants jugent la fonction RH efficace contre 63% des collaborateurs. 92% des entreprises et 75% des salariés jugent également que la fonction RH est essentielle à la gestion et au pilotage de l’entreprise. 

Mais c’est dans le détail de la fonction RH que les avis divergent :

  • 94% des dirigeants pensent que les services RH sont proches et à l’écoute des collaborateurs contre 64% des salariés. 
  • 82% des dirigeants pensent que la fonction RH a une réelle influence sur la direction de l’entreprise contre 61% des salariés (53% chez les plus de 50 ans).
  • 77% des dirigeants affirment que la fonction RH est en capacité de mener des changements importants dans l’entreprise contre 60% seulement des salariés. 

Des priorités RH en phase avec celles des dirigeants, mais pas des salariés

Pour les salariés comme pour les dirigeants, les 3 priorités de la fonction RH, celles auxquelles elle se consacre aujourd’hui sont les mêmes : le recrutement/intégration puis la gestion administrative, la veille réglementaire et conformité et la QVT et les conditions de travail.

Mais pour les salariés, les sujets centraux de la fonction RH ne devraient pas être ceux-ci, mais plutôt : 

  • La qualité de vie et les conditions de travail, pour 45%. 
  • La rémunération et la reconnaissance financière et extra-financière, pour 42%. 
  • Le développement des compétences et des carrières, pour 30%.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Opinion : des services RH qui manquent de soutien aux salariés

Lors de cette étude, il a été demandé aux membres des entreprises quelles sont les 3 compétences essentielles que doit maîtriser une fonction RH. L’écoute et l’empathie arrivent en tête, tout comme la disponibilité et la réactivité. Seul point de divergence : les dirigeants classent ensuite la discrétion et l’éthique alors que les collaborateurs privilégient l’équité de traitement.

Mais ces compétences, pour les salariés, ne correspondent pas aux capacités les mieux maîtrisées par leur RH dans la réalité puisqu’ils parlent : 

  • À 82% de la discrétion et de l’éthique.
  • À 74% des compétences techniques liées à leur fonction.
  • À 72% de la collaboration avec les différentes parties prenantes de l’entreprise.
  • Seulement à 60% de l’écoute et de l’empathie et à 58% de la disponibilité et de la réactivité.

Ce manque ressenti de relations humaines entre salariés et fonction RH explique alors que seulement 51% des salariés (contre 74% des dirigeants) se sentent aujourd’hui soutenus par leur service RH. 

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.